La croissance est au coin de la rue … elle devrait faire gaffe avec tous les voyous qui traînent

  Man revisite les classiques (d)économiques dans les Midi-Libre …

Publié dans Uncategorized | Laisser un commentaire

Tous les magazines pour hommes ne se valent pas

Bond

Cliquer sur l’image pour la bande-annonce

Je ne (mé)dis pas que Charlie est aussi excitant que Valeurs Actuelles, au-delà des histoires de bisbilles entre survivants et héritiers de la fusillade de janvier dernier, ni que le Lui de maintenant est aussi sexy qu’une « une » du Monde, je (mé)dis qu’il y a mieux.

Reno – 22 mai 2015

Ps : « Au service Secret de Sa Majesté », James Bond vintage avec Mme Peel et George Lazenby, est décidément un des meilleurs Bond http://www.youtube.com/watch?v=dOLq5Rg9N-c

Publié dans Uncategorized | Marqué avec , , , , , , | Laisser un commentaire

Roland Garros avec Nadal en burnout, c’est comme une jolie femme en burnous à #Paris

Je ne (mé)dis pas que c’est cretin de taper dans une balle comme des gamins de 4 ans,regarder taper dans une balle comme des abonnés à Canal+, ou accepter de payer des produits trop cher pour que des intermittents du sport business puissent taper dans une balle sous le regard bovin d’intermittents du show-business, chaud-business ou autre business pour chauves invités gratosse (voire gravos, comme souvent et partout ou et quand c’est gratuit parce que c’est d’autres qui payent), de cadres commerciaux invitant des fonctionnaires et d’autres cadres commerciaux, de journalistes écrivant pour des fonctionnaires banquiers ou des étudiants à ScPo, et vice-versa, et de dignitaires des mondanités parisiennes …

 

… je ne (mé)dis même pas que tout irait mieux si ces gens bossaient plutôt que de bronzer entre privilégiés entre une coupe au club house et une bouffe au Bois, si les téléspectateurs regardaient Arte ou LCP plutôt que Canal et Bing, et si la France organisait des congrès sérieux sur des business honnêtes et utiles, plutôt que de se spécialiser avec persévérance dans le Festival de Cannes pailles, paillettes et surpayé(e)s, la Fashion Week parisienne du tennis-show-business global (Byzeway, pas de manifs des promeneuses de chiens fans des serres d’Auteuil, les Zecolos de l’Ouest parigot et autre lobbyistes des propriétaires immobiliers du coin doivent être en jamboree PS à Poitiers ou allongés en RTT à rallonge), et les raouts de deconomistes certifiés, mélomanes pas trop sans dent, et/ou simples amateurs de fin de printemps en Provence …

  
… Je (mé)dis que Nadal ombre de lui-même (ou ménageant le suspense ?), déjà que Roger (Federer pour les intimes) est devenu ramasseur de balles et que Sharapova joue au strip-poker plus qu’au tennis maintenant (si elle hurle autant à chaque paire de valet qu’en tentant un ace, fait insonoriser les vestiaires), ça nuit encore bien plus gravement à l’intérêt du tournoi parisien que la nullité crasse des consultants tennis (idemc voire pi(t)re pour l’economie) des chaînes TV dites d’info.

  
Allez plutôt faire un tennis au Luco à la fraîche, il n’y a personne en semaine, c’est delicieux, c’est abordable (plus qu’un ticket pour aller cramer porte d’Auteuil avec tous les tigres de salon  désœuvrés et les minettes paresseuses de la place de Paris, en tout cas) et ça file la pêche pour la journée, les joues roses et la fesse ferme (et vice-versa).

  
LoL le tennis, mais LolPaTro le tennis-business paillettes (paille non plus, chapeau de paille, c’est otchoz).

Reno – 21 mai 2015

Publié dans Uncategorized | Laisser un commentaire