#Halloween n’est pas une tradition … française … certes … mais c’est (devenu) une épatante fête à #Paris

halloween-paris-france

Bien sûr, Halloween est anglo-saxon, donc culturellement aussi sophistiqué que la ministre de la culture française de maintenant et gastronomiquement infantile, mais tant qu’à sortir à Paris le 31 octobre, autant consulter un bon e-guide pour ne pas traîner au hasard … http://www.sortiraparis.com/soiree/guides/44684-soirees-halloween-2014-a-paris

DisneylandParisMickeysHalloweenTreatintheStreet

Halloween est sacrément païen, et vaguement universaliste (on ne sait plus trop si c’est d’origine celtique ou encore plus archaïque, en tout cas c’est devenu aussi authentique que le Père Noël et familial qu’un hamburger-potatoes), donc carrément suspect pour tous, leurs adversaires, les autres, et même les indifférents en saison de guerre de religions et d’instrumentalisation communautariste et ou protestationniste de tout ce (tous ceux ?) qui (se) passe …

Wide angle view of the Arc de Triomphe, in Paris, France.

Paris est indubitablement ridicule genre carré VIPeople de boite à footballeurs, pour Halloween, voire vulgaire (quoique la vérité oblige à reconnaître que des boules géantes en avant-saison de Noël partout en ville, c’est quand même moins indécent qu’un godaku géant déguisé en sapin contemporain devant l’entrée de service du ministère de la justice place Vendôme) courant Banana Café, même si on en twitte jusque dans le chic et snob Figaro Magazine … http://www.lefigaro.fr/sortir-paris/2014/10/29/30004-20141029ARTFIG00366-que-faire-a-paris-pour-halloween.php

paris-hilton-miley-cyrus-bear-twerker-for-halloween

Evidemment, faire la fête en pleine crise économique et morale, rigoler autour des voitures corbillards de fonction des morts-vivants politiciens en soins palliatifs, se déguiser en période de débat (déballage ?) sur l’anonymat sur internet et dans l’espace public réel, et ne pas partager le deuil généralisé du stagiaire rain-main de l’Elysée, de son entourage de groupies tristes et de ses supporters mis en examen et/ou officiellement déclarés en phase terminale, c’est un peu déplacé, de l’avis général des pisse-vinaigre décorés à la hâte, des groupies tristes privilégiées, et autres clowns maléfiques défenseurs des veuves joyeuses et orphelins indignes (indignés, c’est autre chose, ou pas) …

82612-soirees-halloween-2012-a-paris

Anyway, Happy Halloween épicétou.

Renaud Favier – 31 octobre 2014

visuel-halloween

Publié dans Actualité, Humour, International, Pause Café | Marqué avec , , , , , , , , , | Laisser un commentaire

En attendant #Noël et/ou le retour de temps meilleurs, c’est plus marrant de fêter #Halloween que de fleurir (ou creuser) ses tombes

Halloween

Bon, on ne va pas demander à la ministre provisoire de la culture ce qu’elle sait d’Halloween (Challoween ?), ni en quoi elle envisage de se déguiser la prochaine fois qu’elle changera d’affectation de politicienne parachutée sur un truc dont elle ignore encore plus tout que sur le reste, parce que ça va encore faire un flop à la télé et agiter le twittocosme, sans secouer son neurone usé par les concours de fonctionnaire, les cocktails de luxe avec discours récités du numéricosme et ses trois décalages horaires de quand elle faisait potiche au sous-ministère du commerce extérieur transféré au Quai d’Orsay tellement c’est devenu de la représentation petits-fours champagne et du blabla avec balades en province et voyages en Première (Air France quand ils ne sont pas en grève et que les fonctionnaires du ministère n’obtiennent pas de privilèges plus considérables encore de la part d’un des concurrents mortels plus ou moins déloyaux d’Air France, mais si les politiciens devaient faire la guerre économique comme de simples patriotes, on s’en serait rendu compte depuis le temps que le pays perd toutes les guerres) sous passeport diplomatique, et ce serait de mauvais goût de twitter de cimetières et autres toussa-touça d’intersaison entre la fin des grandes vacances et le début de la trêve des confiseurs alors que les temps sont bien assez tristounets, alors soyons simple et faisons contre mauvaise fortune (Halloween, c’est quand même comme McDo, les stagiaires ena perpétuels à l’Elysée et l’huile de palme, on peut faire semblant de ne pas (sa)voir que c’est mauvais pour tout, à commencer pour l’environnement et les indicateurs économiques, parce que c’est facile, rigolo et que ça fait plaisir aux gosses (et aux chats) de tous âges et aux amateurs de fiesta au Banana Café de tous genres, mais c’est encore un des trucs sans lesquels la France et ses tribuables n’iraient pas plus vite dans le mur du cimetière en klaxonnant en 4/4 diesel made by Germany) : bon Halloween à tou(te)s, êtres d’élites réincarnés en chats ou simples mortels de catégorie inférieure à 2 pattes, un neurone (ou plus, ça n’est pas encore illégal, il suffit de ne pas le montrer en public ni quand quelqu’un peut enregistrer avec un smartphone made in China écouté par tous ceux qui n’ont rien de plus important à faire, piraté par ceux que ça amuse et fliqué par les autres payés pour ou assez pervers pour faire ça par plaisir plutôt que de se promener en forêt ou de faire du parapente), et encore un demi quinquennat sous le haut patronage de l’entourage du plug anal de l’Elysée à tirer si on se sent Français(es) ou si on vit une partie de l’année à Paris ou dans sa banlieue (lire entre Bruxelles, Genève, Londres et Marrakech).

Halloween

Crédit ; Sym & Cendryon

Dans la vie, y’a ceux qui s’amusent à Halloween (en général, ces ceusses sourient de plus ou moins tout et rigolent avec plus ou moins tou(te)s), ceux qui braillent contre ceux qui fêtent Halloween (en général, ces ceusses ronchonnent contre plus ou moins tout(es)) et les autres, mais tout le monde vit dans un cimetière géant et creuse, ou fait creuser en cas de réussite socio-professionnelle, d’héritage ou de sciatique, sa propre tombe (il y a un proverbe de quelque part où on a le sens des réalités qui dit « quand tu creuses la tombe d’un ennemi, prépare aussi la tienne et celle de quelques amis » qui n’est, si l’on regarde les choses de la vie avec un peu plus de distance qu’un politicien ou autre spéculateur sur la crédulité et les égoïsmes humains, et un peu plus d’humour qu’un supporter « normal » de sport, de politique ou de religion, guère plus importante pour les Dieux occupés à jouer au 421 ces jours-ci, et à peine plus durable pour l’humanité, à peine plus préoccupée de son avenir ces temps-ci que depuis qu’elle passe la majorité de son temps à s’entretuer plus ou moins massivement et s’entre-détester les uns les autres plus ou moins bruyamment, qu’un trou … dans l’eau …

halloween No Candy

Crédit : inconnu

Carpe Halloween, le jour des Morts, Toussaint, diem, toussa-touça quand même, et en souriant, parce que rien ne vaut un petit remord (re-morts ?), entre deux regrets éternels.

Renaud Favier – 30 octobre 2014

036dde0fdcb70989ad31eab510339443 Halloween Mark Par

Crédit : Mark Par

Publié dans Actualité, Cinéma, Humour, International, Pause Café | Marqué avec , , , , , , , , | Laisser un commentaire

On se serre la ceinture, à #Paris, mais Hermès, noblesse politicienne made in France oblige à la saison des achats pour Noël

Aurélie Filippetti Arnaud Montebourg

Bon, ben, no comment, hein, on fait comme pour Pellerin et Modiano, on ne sombre pas populistement dans le #PS génération tchatche bashing … no comment comme quand le stagiaire de l’Elysée fait un couac plus gros que lui, on ne tire pas sur l’ambulance remplie de caviar en pleine saison des achats de Noël, à quelques semaine de la trêve des confiseurs.

Renaud Favier – 29 octobre 2014

Publié dans Uncategorized | Marqué avec , , , , , , , , , , , , , | Laisser un commentaire