Le principe de Peter (qui se prononce "Pitre"), en(tre) Français de maintenant, ça fait : "Le Prince place Pierre"

Moscovici

Crédits : Placide

Bon, comme on dit maintenant : "Ça, c’est fait", la Guigou est officiellement b…ée.

91293998

Ceci twitté, c’est plus ambigu que ça n’y parait : Mosco est le candidat officiellement présenté par PtiGrollande, ce qui est une sorte de baiser le la mort de la part de l’Elyséen Prince la Scoumoune (tiens, ça fait "PS" et "EPS", drolisch, nicht ?), et la France ne précise pas franchement le poste sur lequel elle voudrait qu’atterrisse son commissaire politique, ce qui est prudent tendance précautionneux courant miterrandien, car elle a toute chance de se prendre une baffe plus ou moins officielle de la part des Européens les moins délirants pas adeptes de la politique du pi(t)re (tiens, "Peter", en changeant juste une lettre de place, ça fait "Petre", et de toute façon, prononcé à l’anglaise avec un accent germanique, ça se dit "Pitre"), d’autant que la Guigou de derrière les fayots n’a pas jeté l’éponge et continue à se faire mettre du vent dans sa danse des voiles roses par le PSE et tous les machins alentours genre Green et toussa-touceux …

La Belle Poule

 

La diplomatique est un jeu de c…ompliqués, ce n’est pas pour rien que la langue de la diplomatie en Europe a longtemps été le Français, et le coup joué par (les conseillers et mains invisibles de la marionnette) Hollande est sûrement plus tordu qu’il n’y parait (d’autant que Mosco est un DSKiste et que le Pépère de l’Elysée n’a évidemment pas trop envie que DSK retrouve des appuis pour un come-back en 2017 et/ou une éléphantesque marche lente mais irrésistible vers Bruxelles …) à lire les communiqués de presse et les analyses des stagiaires de permanence dans les médias parisiens …

principe_peter

En tout cas, c’est intéressant à lire à Paris-Plages, tout ça, et si Mosco (ou Guigou, ou n’importe quel autre apparatchik à éloigner ma non troppo) finit sur un siège correct, il faudra essayer de comprendre qui a tiré quelles ficelles, et comment, et pourquoi, ne serait-ce que pour savoir ce que le stagiaire éna longue durée de l’Elysée de maintenant a (encore aban)donné en échange aux Allemands et autres vrais décideurs à Paris et orbi.

Frencholitics, c’est le principe de Peter, mais exclusivement pour les fonctionnaires.

Renaud Favier – 30 juillet 2014

1361626047

Publié dans Actualité, Compétitivité, Frenchonomics, Humour, International, Pause Café, Politique | Tagué , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Poster un commentaire

Les invasions barbares, as usual … ou …les invasions, barbares as usual ?

Les Invasions Barbares

Donc, les barbares fondent en mode raz-de-marée sur l’Iraq (pendant que leurs collègues et amis facebook tsunamisent ce qui commençait à repousser en Afghanistan, que ça s’entre-massacre plus que jamais en Libye, et que d’autres féodalistes de toutes obédiences s’activent un peu partout, y compris à l’Assemblé Nationale de la République Française), et le fameux taureau ailé Assyrien des livres d’histoire a été détruit.

Certes, c’est consternant.

En même temps, que ces "sauvages" détruisent quelques vestiges déjà étudiés en long et en large, photographiés sous toutes les coutures, et réimprimables en trois coups d’imprimante 3D est moche, inquiétant, et symbolique, mais c’est moins tragique que quand ils brûlent des livres et des gens (en général, ils commencent par les livres, et puis, quand ils manquent de combustibles, ils font feu de tout), moins irréversible que ce qu’ils font aux humains et à une certaine idée de la civilisation.

Byzeway, je ne parierais pas que l’homme occidental (idem l’homme oriental, bien entendu) sorte gagnant si l’on joue au jeu du "Qui a le plus exterminé, le mieux détruit, le plus sauvagement ruiné …", et je crains qu’un simple apparatchik Européen en charge des normes sur le frometon, ou même un tout petit ministre chauve ou politicien français à vue basse ayant un mandat provisoire de nuisance en toute impunité, puisse détruire bien plus fort et encore plus vite et irrémédiablement le "vivre ensemble comme des humains" que les gangs d’intégristes en Fantasia chez les Chrétiens d’Orient et dans d’autres contrées où il y avait l’électricité et l’eau potable depuis plus ou moins longtemps avant leur arrivée …

On est toujours le barbare de quelqu’un http://www.youtube.com/watch?v=ioj0PQDPQPI

La barbarie a toujours visage humain, on devrait avoir appris à se méfier des humains, barbus ou pas, parce que depuis des millénaires que c’est un peu toujours pareil …

En même temps, si on est inquiet de la barbarie, c’est parce qu’on est civilisés …

En toute chose, malheur est bon, on finissait par ne même plus s’en réjouir, de notre civilisation …

Renaud Favier – 29 juillet 2014

 

Publié dans Actualité, International, Politique | Tagué , , , , , , , , , , , , | Poster un commentaire

Il y a des millésimes où il est très compliqué de faire un pinard potable, et le climat ne va pas vers le mieux

Jonz humour ralphs1

Crédits : Ralphs

Les bonnes années, "un âne pisse du bon vin" selon l’adage.

Mais si le ciel est d’humeur à pourrir un millésime, il faut un vrai talent, un terroir chanceux, et/ou un micro-climat très heureux pour ne pas sortir une piquette.

Est-on en route pour une année buvable à Paris et orbi (honni qui "Buvez, ceci est mon sang, et le vôtre, et celui des vôtres, et celui des autres, et celui des leurs, ainsi bien sûr que celui de la terre et de toutes les créatures plus ou moins vivantes d’hier, maintenant et plus tard …" y penserait) ?

Ce qui est sûr, c’est qu’il faut de l’humour aux vignerons (et aux amateurs), ces temps-ci.

Renaud Favier – 29 juillet 2014

PS : un truc, pour réduire les risques d’année(s) pourrie(s), avec ou sans amour, humour et toussa-touça dont on ne peut garantir la disponibilité en cas d’aléa météo, c’est le respect des vérités d’éviter qu’il y ait trop de gens stupides ayant le vin (vain ?) et autres euphorisants dangereusement mauvais (inversement, essayer de faire en sorte que le plus de gens possible soient à peu près correctement éduqués, et ne pas inciter les moins pires à s’exiler pour trouver du job, du vin ou un environnement sociétal vivable pour quelqu’un de normalement civilisé, raisonnablement travailleur, et pas trop lapin-crétin), mais pour ça, il faut une éducation, nationale ou pas, en état de marche, pas trop à côté de ses pompes … no comment sur les classements PISA de la France, la notation sur 22 ou 24 pour que les QI niveau TV/Beuh/Foot/JeuxVideo/Diesel aient le bac avec mention, et les réformes scolaires aussi délirantes qu’incohérentes et politisées. Sinon, si on file des diplômes de l’ena et d’HEC (ou autres parchemins assurant à des gamins gâtés de 25 berges de diriger ce qui est encore une puissance mondiale membre du conseil de sécurité de l’ONU en surfant confortablement sur les canapés dorés de la République jusqu’à leur mort) à des demi-demeurés incapables de faire une compta d’honnête père de famille sans confondre intérêt général et plaisirs particuliers, croyant que François Premier a été élu en 1981, et prenant les Français pour des tarés aussi tordus que leurs politiciens abonnés aux piscines de Marrakech et au TGV Paris-Genève, aussi bosseurs et exemplaires que leurs élus/élites Rolex/Audi/Truffes/Stupéfiants (tiens, ça fait "RATS"…), et aussi culturés que leurs footballeurs et autres intermittents de spectacles populaires, ça ne peut pas trop aller vers le mieux … Il faudra peut-être bientôt choisir le moindre de deux maux, pour éviter de devoir vomir une lie toxique : qu’une France tarée et délirante soit reprise en main avant le temps des soins palliatifs par une Allemagne/Europe à la démocratie raisonnablement efficace et apaisée quand le moment viendra, ou qu’elle se remixe l’amer millésime du début des années 40 où elle fut prise en main de fer (les mains de maintenant pouvant être totalitaristes étrangères, intégristes sans nationalité, et/ou collabos françaises, whatever works en cocktail ou pur mal quand ça tourne vinaigre ) … Il faudrait éviter de créer plus ou moins volontairement (non, les gens qui ont choisi le Front Populaire en 36 ne sont pas seuls responsables de 1940-44, mais les bienpensants de maintenant devraient réfléchir un brin avant de filer des leçons à tout le monde, surtout la génération tchatche qui détruit à vitesse grand V une économie, un contrat social et une société qui est encore parmi ce qu’il y a de plus vivable sur cette planète) les conditions imposant à une communauté de faire émerger des "Jean Moulin" pour tenter de sauver les années à venir … Lieber Merkel (et/ou Bruxelles) als Hollande (et/ou ses féodaux) … si on ne veut pas foncer en klaxonnant vers des années en "isme" (déjà qu’il est à peu près inévitable, sauf guerre nucléaire en Asie, émergence de nouvelles technologies de rupture en Europe sans récupération immédiate aux USA et/ou dividendes envoyés en paradis fiscaux, et découverte d’une énergie gratuite, que l’âge d’or genre Trente Glorieuses, santé pas chère en tant que de besoin, sécurité assurée pour à peu près tou(te)s, liberté de circulation en France et dans le monde sans trop de zones interdites ou inabordables, et retraites confortables pour le plus grand nombre, soit irrémédiablement derrière-nous, n’en déplaise aux tchatcheuses propagandistes du Parti) et se préparer des réveils pénibles, voire des nervoussebraiquedaonnes.

v_petit_dico_1

 

 

Publié dans Actualité, Humour, International, Pause Café, Politique | Tagué , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Poster un commentaire