Votre véhicule a été déplacé par/pour la Republique, démerden Sie sich pour le retrouver …

 

La bonne nouvelle, c’est que les bagnoles garées correctement ne sont que déplacées, pas envoyées en fourrière pour faire la place et assurer la sécurité genre uber-vigie-pirate pour le raout du Panthéon mercredi … la mauvaise, c’est qu’à moins d’aller faire la queue au commissariat en espérant que le lieu de villégiature de votre voiture est consigné dans un ordinateur, y’a plus qu’à faire le tour du quartier en mode recherche frénétique …  ou espérer que votre caisse était par hasard garée dans un coin provisoirement négligé par les « déménageurs  » …

  
Ceci dit, ça s’annonce maousse, la cérémonie de mercredi au Panthéon.

  
La sécurité n’est pas du genre pour les Mickey.

  

L’intendance suit.

  
Faut pas traîner ce matin, ça va devenir infernal de se taper un café en terrasse au soleil dans le coin d’ici peu.

  
Faut profiter du paysage avant la ruée.

  
Faut faire son pipi tant que les toilettes  ne sont pas condamnées par les démineurs.

 Faut s’arrêter un instant pour remercier les ceusses grâce  auxquel(le)s on n’a pas de pire angoisse que de savoir ou aller pécho sa Renault et ou se taper un café du matin à la cool après le weekend allongé de Pentecôte.

  LoL Paris (malgré tous les embarras, tous les casse-pieds, et le café trop torréfié en général).

Reno – 26 mai 2015 

Publié dans Uncategorized | Laisser un commentaire

Et maintenant, le secou-isme ?

bebe3

Crédit = Geluck

Avant, on avait les cons…ervatismes.

De droite quand il s’agissait de préserver les avantages acquis par les ancêtres des gens de droite.

De gauche quand il s’agissait de confisquer les avantages acquis par les ancêtres des gens de droite.

Des centres et autres extrêmes quand il s’agissait de prendre l’oseille et se tirer en profitant de ce que les conservatismes des droites et gauches « normales » étaient trop occupés à se chamailler entre familles rivales, voire entres gangs rivaux au sein de leurs familles.

Mais c’était avant.

Maintenant, on n’a pas tellement de meilleures idées que celles (des cons…ervateurs) d’avant, mais on a les secou-ismes.

Secouer

Crédit : Goscinny Uderzo / Dargaud

Le secou-isme au Sud, Sud-Est des marges de l’Europe, ça a donné le dézinguage de Saddam Hussein en Iraq (celui de Kadhafi, aussi, même si son cas était plus compliqué), d’abord, les printemps arabes autour de la Tunisie, ensuite, et maintenant le binz de l’état islamique, entre la frontière de la Turquie, candidate l’adhésion à l’UE, les voisins d’Israël, seul état démocratique, sinon exemplaire, à 2000 bornes à la ronde autour de la Mer Morte, et les champs pétrolifères et gaziers des pays ayant hérité d’hydrocarbures.

Si on veut comprendre le secou-isme au Moyen-Orient compliqué, les cahiers de l’Orient sont passionnants, mais il faut aussi lire la presse téléguidée du pays de Lawrence d’Arabie si on n’a pas tout son temps genre retraité, ou fonctionnaire du Quai d’Orsay, pour comprendre ce qu’est le pouvoir de propagande des salopards qui font publier de genre de salades : http://www.theguardian.com/world/2015/may/24/syria-iran-isis-battle-arab-world

Au Sud de l’Europe, ça a donné un binz incompréhensible mais apparemment pas plus toxique que feu (?) le Berlusconisme en Italie, l’élection d’un machin gauch-anarchiste en Grèce, et la conquête de Barcelone par des indépendantistes (mou et pas très efficaces) d’abord, puis la victoire de « Podemos » aux élections et aux municipales de Madrid et Barcelone, maintenant.

Le secou-isme aux (autres) pays Club-Med, c’est l’Huma qui en tchatche avec la meilleure propagande aussi prévisible que tâcheronne, depuis (et pour ?) toujours, à Paris : http://www.humanite.fr/espagne-podemos-vainqueur-madrid-et-barcelone-574834

En France, on sait qu’il ne faut pas secouer le vin, on a constaté en 1968 que brailler comme des veaux dans la rue ne servait qu’à remplacer un péril rouge coincé de l’autre côté du mur de Berlin, par un paquet de lapins-crétins roses bien de chez nous, et depuis qu’Orangina a été vendu Coca-Cola, on est passé de « Secouez-moi ! à « Naturellement Pulpeuse »).

Orangina

Perso, je préfère le secou-isme soft et possiblement sincère à la Vincent Lindon, même si la tchatche de saltimbaque n’est pas plus d’or quand l’acteur est sympa que quand c’est un crétin manipulateur (libre à vous de choisir son nom) ou un(e) intermittent(e) en recherche d’invitation aux cocktails du ministère et de jobs bien payés financés par les impôts du tribuable http://surlepouceparis.wordpress.com/2015/05/25/lol-vincent-lindon-epicetou-palmedor/

Attention, le secou-isme n’est pas la garantie de lendemains qui chantent.

30414

Crédit : Hergé – Casterman

Secouez …vous avant que ça secoue grave !

Reno – 25 mai 2015

PS : le secou-isme en Espagne, ça donne ça en mai 2015 (crédit : BFMTV.Youtube) http://www.youtube.com/watch?v=SWfTc6Y3dwA

Publié dans #Paris, Actualité, Cinéma, Communication, France | Marqué avec , , , | Laisser un commentaire

La croissance est au coin de la rue … elle devrait faire gaffe avec tous les voyous qui traînent

  Man revisite les classiques (d)économiques dans les Midi-Libre …

Publié dans Uncategorized | Laisser un commentaire