Le serpent, petit dragon sans ailes* ou vieux freudien méchant ? Bonne Année du Serpent

article-new-ehow-images-a08-86-jo-adam-eve-crafts-sunday-school-800x800

Avant, le serpent, c’était le méchant de l’histoire. Et comme toutes les victimes d’erreurs judiciaires, il n’était pas juste méchant, mais aussi plutôt bon, parfois un peu brutal, voire truand à l’occasion, et très normalement obsédé sexuel. Mais c’était avant que tout « ça » se complique.

Avedon_Richard_NastassjaKinski_and_the_Serpent_1981_lightbox

Quoi qu’il en soit, on peut aimer les situations plus ou moins compliquées, les années plus ou mois scabreuses, les hommes et femmes plus ou moins straight, et les serpents plus ou moins … serpents, et vice-versa, ou le contraire, whatever works, on dira ce qu’on voudra sur la création plus ou moins assistée, la procréation plus ou moins pour compte de tiers, les récréations et autres caprices à deux et toussa-touça dont on parlait déjà dans le(s) bon(s) livre(s) bien avant d’avoir inventé les nouvelles versions, le gothique, l’imprimerie, Cranach, Bayard Presse, ou Amazon, dont on ne prononce le nom (non ?) qu’en prenant ses précautions et en vérifiant les jours et/ou la température des courbes (la courbe des températures, ça marche aussi, en principe, mais c’est bien moins sexy), qu’on ne représente qu’en cachette (comme pour l’origine du monde dont on planque la tête en dehors du musée, au pays musée où on coupe les têtes de peur que des ciels ne tombent dessus) et dont on se demande quand même dans certaines familles pourtant normalement chrétiennes et utilisant l’électricité au moins 6 jours par semaine tant qu’elle est abordable, si cette histoire d’immaculée conception est vraiment vraie, mais quoi qu’il en soit pour l’éternité des siècles et des siècles, si les deux premiers nunuches n’avaient pas été étroitement végétariens, ils auraient bouffé le serpent ensemble, quitte à le cuisiner en soupe, en salade et en brochette pour satisfaire tous les goûts de l’un(e) et de l’autre, et on se la coulerait douce sans le chômage pour presque tous ceux qui ne sont pas fonctionnaires, sportifs, occupants de fromages ou autres catégories socio-professionnel(le)s aux services tarifés des sus-dits, sans assurance-vie en niche fiscale, et surtout sans débats parlementaires en tarifs de nuit à la TV ; si Adam n’avait pas été étroitement straight tendance ultra-conventionnel et si Eve n’avait pas été une femme un peu coincée tendance ceinture quand elle avait sa migraine, on n’aurait pas dû attendre Taubira pour que Jacob revisite façon humour gay involontairement freudien la blague de Copé sur les pains au chocolat ; et si on devait croire toutes les vieilles histoires du temps d’avant Confucius et Moïse, on se ferait des noeuds au cerveau plutôt que de profiter de la vie et du dernier jour de l’année du Dragon pour aller se taper un bon porc au Caramel et acheter lychees frais de saison dans le XIIIème, avant les binz, repas et ablutions dominicaux, les pétards du Nouvel-An Chinois (ou simplement du week-end pour les paroissiens drogués) et toussa-touça que les hommes, les femmes, les dieux, leurs exégétistes, militants et autres syndicalistes, ont inventé pour faire sortir de devant la TV les citoyens le dimanche.

Adam-et-eve-1_s Crédits : dessin signé

En tout cas, l’année 2013 du Serpent, ça devrait être une bonne année. Comme 1929 et quelques autres dont on se souvient avec nostalgie parce qu’après les traversées de déserts, les paniers de serpents urbains ne sont pas toujours plus désirables. Et de toute façon, what else ? On ne va pas faire une année du chameau …

adam-et-eve-lucas-cranach-l-ancien-facon-les-simpson-3_5366_w460

Comme disait le premier serpent au premier couple d’hommes (enfin, façon de parler … à l’époque, le couple, c’était différent, rien n’avait encore été réformé, ni la grammaire, ni la religion, ni la manière de faire des enfants, ni même le code civil, et personne ne faisait de trucs pas orthodoxes sur la table de la cuisine, ni avec les Tables de la Loi, surtout pas le Dimanche en France) : « If you can’t avoid it, enjoy it« .

www-1.lamed.fr

Ce qui pourrait amener un chat de rabbin un peu inquisiteur à (se) demander si Adam et Eve n’auraient pas dû se méfier un peu plus d’un anglophone, mais c’est encore un autre sujet, et si on commence à discutailler de la langue maternelle des arbres et des serpents, on n’est pas rendu au buffet avec crevettes en sauce aigre-douce et nougat chinois à volonté de chez Ye.

www-2.lamed.fr

Si on commence à vouloir explorer les faces cachées des paradis, fussent-ils sur terre, on approche à toute vapeur de terrains aussi glissants que de la peau de serpent de mer, dont il est prudent de mettre les voiles si on tient à … arriver à l’heure à sa messe du dimanche en général, et au défilé (honni soit qui …) du Nouvel-An du Serpent, en particulier.

www.lamed.fr

Bonne (célébration de l’) année du Serpent, anyway.

Renaud Favier – 9 février 2013 – Café du matin à Paris

PS : si on n’a pas tout compris sur les serpents, les couples, les désirs, les avenirs, les passés, le présent,  toussa-touça, reprendre l’Histoire à l’étape « Introduction » (et honni soit qui mal -même pas mâle- y penserait), mais ça peut prendre 2000 ans, voire plus, pour conclure, même sur un malentendu.

www-3.lamed.fr

* PPS : oui, bien sûr, on aurait pu titrer « le serpent, petit dragon sans elles », plutôt que « sans ailes », mais on n’a pas non plus que ça à faire d’écrire ou lire des blogs en jouant sur les mots, en pensant « à la même chose que vous … » comme souriait Coluche et en capilotractant la calligraphie à l’heure du dernier café du matin de l’année du dragon qui s’en va …

annee_de_la_calligraphie_noire_du_serpent_2013_tasse-p168162159457791297b2p7c_400

About these ads

À propos de renaudfavier

Ils semblent grands car nous sommes à genoux (LaBoétie) Je hais la réalité, mais c'est le seul endroit où se faire servir un bon steak (Woody) De quoi qu'il s'agisse, je suis contre (Groucho) Faire face (Guynemer)
Ce contenu a été publié dans Actualité, Humour, International, Musique, Pause Café, Voeux, avec comme mot(s)-clef(s) , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s