30 Glorieuses Revival : compte la-desssus ou conte de fées … ?

Contes de fées des 30 Glorieuses

« Les 30 Glorieuses sont devant nous ». Jolie fable DSKiste écrite avant 2012 par 2 jeunes « X » dont une « Chief Economist ». Contre les déclinosochistes de La France qui tombe genre Baverez. On aimerait y croire mais c’est plutôt un livre pour aller se faire nommer aux cabinets

Rachida Dati est malheureusement plus convaincante comme économiste en chef : on peut en rire, mais un peu jaune quand même parce que si personne n’en a de meilleure, une certaine idée des 30 Glorieuses pourrait être en train de se faire doucement autodafér

Interview de Karine Berger, co-auteur, à écouter sur BFM en podcast : interview du 2 Mars Karine Berger sur BFM . Un peu de Prozac à écouter-lire, ça ne peut pas faire de mal à la sortie de l’hiver pour voir la vie en rose en 2011 (2012 surtout, si on comprend bien d’autant que le DSKisme des auteurs est franchement annoncé dans l’interview. C’est écrit dessus, un peu comme pour le Port Salut, mais pas exactement parce que le porc salue, c’est ailleurs)

Evidemment, il faut aimer les contes de fées racontés par une douce voix maternelle (on peut préférer le style Dati) et les placebos mais c’est toujours mieux que se gaver de Mediator et les coûts d’impression seront amortis par les bons publics captifs, sinon captivés, des diplômés lecteurs de la Jaune et la Rouge, toujours solidaires, et des plus primaires électeurs de Solférino (rarement solidaires pour le coup mais PS ça veut pas dire Parti Solidaire) si et quand (if and when, en anglais du FMI) le peu solidaire mais brillamment solitaire DSK de la Mamounia dé-procrastine avant mi-2012 et impose la lecture de quelques petits livres roses à ses groupies


Pour en revenir au minuscule opuscule, c’est l’histoire d’un jeune et ambitieux dirigeant (diplômé, of course) de la compagnie nationale d’énergies soutenu par un Président de la République volontariste (cela va sans dire) et un binôme de choc de ministresses (polytechniciennes, bien entendu) pour déclencher un salutaire choc de croissance grâce à une rupture technologique développement durable parce qu’il faut bien surfer sur la vague. C’est moins malodorant que l’histoire (vraie, mais la réalité est maintenant dépassée par les emplois fictifs et autres machingates) des vieux avions renifleurs et plus moderne que les powerpoint de « X-Sursaut »

C’est rigolo à lire, ça fait une sorte d’écho technocratique à contretemps de l’excellent « Ministricule », qualifié de « satire mordante sur le pouvoir » lorsqu’il fut publié en 1964 en plein dans les vraies « 30 glorieuses », quand il semblait possible de réussir l’avenir par Concorde et autres alliances européennes prometteuses (prométheuropéennes ?), Plans Calculs et autres mathématiques modernes, Jean-Paul Sartre et les ancêtres de BHL ou autres prodiges de la France du futur composé que le monde nous envie parfois (sur un malentendu ou par sens de l’humour, il faudrait faire un sondage pour savoir en quelles proportions) mais ne nous achète guère. Le succès commercial du bouquin a été à la hauteur de celui des sus-dits enfants prodiges de la Grande Nation (pourquoi vous pensez à l’inflation ?) et n’est pas beaucoup sur Amazon faute de ré-édition mais on le trouve chez les bouquinistes ou sur e-bay pour  1 ou 2 euros, ça c’est très compétitif, pour le coup coût

Les nostalgiques grinceront du dentier en pestant que rien ni personne ne saurait égaler le génie des fonctionnaires nucléocrates tandis que les « vrais » (in)génie(ur)s hausseront les épaules devant la perspective d’une technologie dite de rupture qui ne fait pas creuser de tunnels, ni changer l’indice d’octane du diesel. Les poètes nostalgiques de 68 et plus si affinités penseront que si le plumage se rapporte au ramage, c’est toujours la vieille chanson du super-phénix du bois dont on nous joue le pipeau en France depuis que le Général est parti (pourtant, c’est bien un « X » sorti dans la botte qui avait acheté les avions renifleurs, non ? Mais il manquait un peu de flair : des fois en chassant l’éléphant il rapportait des diamants, pourtant, c’est facile d’Ivoire), voire depuis beaucoup plus longtemps, mais c’est une autre histoire, Histoire, histoires à dormir aux deux bouts …

Les excellentes prophètes des 30 glorieuses qui chanteront demain se prosternent devant le galop triomphant de notre démographie : oui, on a beaucoup de potentiel, mais entre les champions du monde du Prozac, les exilés à Genève et plus loin(s) si affinités et les cheveux blancs en pré-retraite anticipée ou pas près de jolies maisons (blanches ?) en France profonde ou chez des amis (honni soit qui pense au Lac Majeur, à la Mamounia au Liban ou plus si affinités…) et tous les hauts potentiels (avec l’accord, à l’allemande, ça se prononce « sot potentiel », hilarisch nicht ?) qui gaspillent leur énergie à vouloir faire candidat qui ne sert à rien pour 2012 voire 2017, il faudrait cultiver un peu mieux ce jardin à la française, avec ou sans OGM ou réforme de la PAC ou tape aux fesses de vaches à la Porte de Versailles, en costume-cravate sombre une fois par an (ou tous les 5 ans si on n’est pas élu obligé)

Les très respectueuses prêtresses vénèrent également l’Olympe de la fonction(s) publique(s) : oui, on a les meilleurs, plus nombreux et plus hauts fonctionnaires du monde, « Plus Haut, Plus Vite, Plus Fort » comme disait un vrai grand Français) mais des fois, ils sont pas employés vraiment comme il faut (de là à parler d’emplois supposés fictifs, ce serait aussi déplacé que se demander si 3 fonctions publiques c’est juste pasque « jamais 2 sans 3 » ou si c’est pour être champion du monde des fonctionnaires malgré les RTT)

On va pas faire l’inventaire des prés verts de ces gentilles pédagogues des mamelles de la croissance française parce que les vertes du voisins sont pas toujours beaucoup moins mûres que les nôtres mais il faut quand même tenir une belle couche de compost surdiplômé pour ressortir la vieille blague des partenariats publics-privés à la françaises en se félicitant qu’on ait réussi à faire un TGV en 7 ans alors que les Chinois toujours en col Mao font un périphérique autour de Pékin pendant qu’on récupère les bagages à Roissy et que Dubai dont on s’est moqué du mégalurbanisme a quand même fait pousser pas mal de trucs solides en un rien de temps dans le désert tandis qu’on a dû mettre un drapeau à la va-vite sous la Grande Arche parce que personne n’avait pensé qu’il y a du vent de temps à autres. Mais faut pas cracher dans la soupe technocratique, c’est vrai que les Restos du Coeur, c’est un partenariat public-privé que le monde entier nous envie

Etc … y’a plein de pages de méthode « DSKoué », toujours sur le thème « t’as raté le bac, tu fumes du joint en regardant la TV, tu parles pas anglais et tu sais même pas faire cuire des pâtes pour les actionnaires et touristes étrangers mais si tu t’exiles pas à Londres ou Pékin, t’as un énorme potentiel pour tes 30 prochaines années jusqu’à ce que tu puisses t’inscrire à la pré-retraite anticipée à passer outre-méditerranée si ça a pas trop mal tourné jasmin partout là-bas. Si tu votes pour le meilleur économiste de France, bien sûr … »

Alors, c’est pas qu’il soit sympathique ou qu’on aime se faire traiter de futurs sous-développés par un gars et ses potes qui auraient peut-être pu faire quelque chose avant le déluge depuis 30 ou 40 ans, et puis Baverez on sait qu’il est vendu au grand capital étranger et/ou exilé qui a racheté le CAC40 et plus si affinités depuis un moment mais ça ne l’empêche pas de dire des trucs moins lapins crétins (à la commission Compétitivité du Parlement, il était pas très entendu, à peine plus écouté, mais il a dit ce qu’il fallait et ce sera pas sa faute si le rapport final préconise la création d’un Haut Conseil pour préparer un Grenelle de la Compétitivité après les élections de 2012 ou 2017 parce qu’avec les 35 heures et tous les comités théodules à animer, les assistants parlementaires sont bookés jusqu’aux législatives.) L’ORTF a un peu raté la prise et malheureusement censuré Ferrand du think-tank PS Terranova qui lui aussi dit pas que des crétineries même si c’est toujours très « politique », mais ça vaut le coup d’écouter à partir de la minute 22 ou 23, La Chaine Parlementaire : audition d’experts de la compétitivité française à l’Assemblé Nationale début février 2011 ) et puis Lachmann rappelant que si Bruxelles n’avait pas pavlo-empêché la fusion Schneider-Legrand ce serait mieux, c’est bien que ça soit dit aux générations futures (les internetctateurs en podcast et les historiens, parce que ni sur les bancs de l’honorable Assemblée, ni devant la TV en direct la moyenne d’âge n’est sous les 60, voire 70 …)

Baverez, lui, il connait au moins par procuration la vraie vie et il est pas dupe des gentilles recos genre « soit sympa avec tes petits camarades d’école (qui décollent pas parce qu’elle déconne) et va demander de l’aide aux grands qui vont t’aider si tu sais pas » en ignorant entre autres la grammaire des affaires (cf : interview du médiateur de la sous-traitance dans Les Echos le 23 février )

Lui, il sait qu’on a plein d’avantages comparatifs qu’on peut mettre en avant pour attirer les investisseurs étrangers qui vont nous aider parce que c’est gagnant-gagnant pour eux et que c’est pas pour les dividendes hypertaxés ou les subventions en voie de disparition pour cause de pré-faillite qu’ils viennent à 35heuresland où les emplois fictifs sont constitutionnels, les conflits d’intérêt analysés par une haute autorité et l’espionnage industriel transformé en film comique pour le Salon de l’Automobile de Genève.

Baverez or not Baverez, on a passé l’âge des contes de fées racontés par les assistantes de « Prof » DSK ! (dans le conte du PS 2012, DSK, il a son emploi réservé parce que les autres sont vraiment trop nains, mais c’est Aubry ou Ségo qui joue la Sorcière ?)

Bon, où ai-je rangé  » Psychanalyse des contes de fées  » ?

Renaud Favier – 7 Mars 2011 – http://www.renaudfavier.com

Le bonus : les (d)éconexperts, c’est comme la danse de Rabbi Jacob, la scène de la cuisine des Tontons Flingueurs ou, dans un autre genre de cuisine, les voeux d’encore un pré-retraité qui croit que la France refleurira s’il se centre-présente en 2012, plus on les voit, plus on rigole (jaune, un peu honteux des fois mais c’est bon quand même)

C’est fini pour aujourd’hui (dommage, Ursula undress Andres, ça devenait beaucoup plus intéressant et j’ai pas réussi à caser la jolie pub Citroën DS revival avec Marilyn et Lennon … quoique )

Et puis tant qu’à être hors des clous

Bon, cette fois-ci, faut vraiment y aller sinon on approchera trop de la journée des femmes du 8 Mars pour se permettre de mettre une Playmate, si glorieuse fut-elle il y a … oops, bientôt 50 ans … C’est vraiment très loin les 30 Glorieuses

Conte de fesses des 30 Glorieuses

Publicités

A propos renaudfavier

Ils semblent grands car nous sommes à genoux (LaBoétie) Je hais la réalité, mais c'est le seul endroit où se faire servir un bon steak (Woody) De quoi qu'il s'agisse, je suis contre (Groucho) Faire face (Guynemer)
Cet article, publié dans Compétitivité, Pause Café, Politique, est tagué , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s