Social-Ecologie, vaste programme

Bad Wurtemberg encore plus drôle que Bad Godesberg

Le social-écologisme a le vent en poupe (le vent dans les voiles, c’est un autre débat). Why not ? C’est un « isme » qu’on n’a pas encore essayé et « on ne peut pas descendre beaucoup plus bas » cf le toujours vert : « Les invasion barbares ». De toute façon, what else ?

Il y a les « has-been » comme disent les sondages qui ne collent jamais, comme Uncle Ben’s et autres zexperts en futurologie politique

Les vieux « ex », inoxydables, qui ont résisté à tout y compris au vrai-faux nuage de Tchernobyl 1.0. Toujours verts

Les jeunes « ex … » radoactivés par Tchernobyl 2.0 parce que la vie politique n’est pas un tsunami tranquille et qu’on divorce de plus en plus jeune en France. Encore verts

Les ex … de Mai 81, leur retour du retour, parce que le vintage est vert

Les ex… perts (verts ? perd ? paire ?), en vert et contre tous (y compris entre eux)

Et l’ex vrai-faux candidat vert, toujours un peu inhibé, qu’on aimerait bien plus ex… hibitionniste cette fois (2012, c’est pas l’ankylose ?)

Il y a aussi les « has-never-been », mais on n’est pas désespérés à ce point, si ?

les vieux qui ont perdu toutes les guerres et que ça a rendu hargneux, et qui s’habilleraient volontiers en vert de gris

les vieux qui ont fait mai 68 pour entrer dans la carrière et ne sont pas à une révolution verte près

les vieux qui ont été réformés (mais les vaches de réforme reviennent en steak)

Lou ravi de la cuisine qui sait aussi se déguiser en vert kaki

Lou ravi du maquis qui trouvera bien un treillis si c’est bon pour sa cause

Lou ravi « s’il y a assez de daltoniens qui ne parlent pas viking, j’ai ma chance »

Bien sûr, on peut ponce-pilater mais Munich, ça finit mal en général, et Fukushima c’était pas plus « imprévisible » qu’Hiroshima, si ?

Quand les vers sont dans le fruit, il n’y a pas que la poésie qui risque l’autodafé

Imprévisible, vous avez dit imprévisible, comme c’est imprévisible …

Renaud Favier – 4 avril 2011 – http://www.renaudfavier.com

Le bonus : les petits hommes verts chez Maurice : « Mon Dieu … »

C’est fini pour aujourd’hui (plus vert qu’hier, moins tartuffe que demain …)

A propos renaudfavier

Ils semblent grands car nous sommes à genoux (LaBoétie) Je hais la réalité, mais c'est le seul endroit où se faire servir un bon steak (Woody) De quoi qu'il s'agisse, je suis contre (Groucho) Faire face (Guynemer)
Cet article, publié dans Actualité, Environnement, Politique, est tagué , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

4 commentaires pour Social-Ecologie, vaste programme

  1. roy dit :

    Quelle belle palette Renaud
    … du vert au rouge en passant par le bleu blanc rou.. ! non assez de sang comme ça !
    jaune ! bleu blanc jaune !! (parce que bleu et jaune ça fait vert !)
    tiens ! la couleur de ma pub google… m’offrant 75€ pour mon site !!! ouba !
    c’est beau pas agressif ! c’est pas comme l’étendart sanglant… de la Lybie ou de la Côte d’Ivoire !

  2. Ping : Le #Vert #Green #Greenwashing redeviendra-t’il tendance, cette saison ? | Renaud Favier : Café du matin à Paris

  3. Ping : #EELV, non merci, hélas | Bonne France

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s