Le monde 2.012 tel qu’il promet : #France

Après les 15 jours « made in France » et la semaine « produire en France » de fin 2011, c’est « compétitivité » qui est à la mode dans les éléments de langage début 2012 entre quelques colères sur SeaFrance et des controverses sur « sale mec » ou la TVA : business as usual in Paris.

Dont acte, profitons-en vite, les éléments de langage à tester en pré-campagne vont et viennent aussi vite que les crevettes pêchées en Mer du Nord sont envoyées par avion se faire éplucher au Maghreb pour revenir en Belgique remplir des tomates cultivées en … Bretagne, Cocorico ! et redescendre en camion (made by Germany) pour être servies dans des chaines de restauration internationales aux touristes étrangers qui sont parvenus à éviter les grèves de Roissy et se font une fête de déguster à Paris les spécialités de la gastronomie française du 21è siècle avant une boisson au café chez Starbucks ou une limonade noire gazeuse en zone franche (sic) chez Eurodisney. Compétitivité ; Made in France Avenir vaste programme

Rappels historiques sur la singulière (hélas pas très plurielle, les mots ont un sens) compétitivité de Gaule France :

Avant-hier, à peu près jusqu’à la fin des Trente Glorieuses, voire jusqu’a celle des révisions pour les concours administratifs de la génération Rolex, les Français étaient un peu moins riches que les Américains et un peu moins bosseurs que les Allemands et un peu moins bons (dé)colonisateurs que les Anglais mais ça n’avait pas trop de conséquences sur le pouvoir d’achat et la France était presque aussi AAA que Amérique-Allemagne-Angleterre parce qu’il y avait grosso modo trois ailleurs, celui où l’on achetait pas cher des matières premières, celui où l’on vendait très cher des trucs transformés par des ouvriers pas trop en grève, en pré-retraite ou en RTT et celui où il y avait les communistes et assimilés qui congelaient leur moitié du monde, tout ça composant un genre de aaa (ailleurs1-aileurs2-ailleurs3) de bon aloi. C’était un petit poil plus compliqué que ça parce que certains communistes avaient des datchas et le droit de faire escale à la Fête de l’Huma sur le chemin de Cuba ou Luanda (autre regard sur le triple aaa), certains Allemands étaient communistes, terroristes ou pré-écologistes radicaux et il y avait comme aux mauvais temps des gens en uniformes d’ailleurs garés chez Maxim’s en voitures allemandes mais grosso modo, le monde d’avant-hier était composés des AAA et des aaa avec la France au milieu qui gagnait régulièrement le Goncourt mais perdait obstinément toutes les guerres depuis la mort de François 1er et s’en tirait cependant avec les honneurs (déshonneurs aussi, pour certains) parce que les héritiers du Moulin Rouge ou d’autres affaires qui tournaient toutes seules faisaient des écoles de commerce pour vendre de la lessive aux ménagères de moins de 50 ans (à l’époque) ou des plans épargne-logement à des retraités de plus de 70 ans, que les ingénieurs faisaient faire par des ouvriers immigrés et quelques machines-outils importées des bagnoles, des concordes et des centrales nucléaires qui marchaient à peu près et que les citoyens Français achetaient consciencieusement même si déjà on n’en vendait pas trop à l’export, et que les politiciens servaient l’intérêt général avec globalement un rapport qualité-prix sinon exemplaire, du moins positif et supportable par le pays où la plupart des gens bossaient beaucoup et honnêtement pour se payer la démocratie, l’ascenseur social à tous les étages et quelques autres acquis ou privilèges selon leur rang de naissance ou de sortie d’école. C’étaient les Trente Glorieuses dont une économiste conseillère économique (sic) d’un candidat à la magistrature suprême, ex-pilier de pré-campagne d’un ex-futur candidat avec une une bonne tête de champion, nous a écrit qu’elles sont devant nous, dont acte, d’autant que même si les footballeurs exilés sur Facebook se font plus discrets depuis qu’ils font de la pub TV pour de très essentiels dédorants, on ne manque pas de jeunes talents financiers donnant leur avis circonstancié, pas toujours farfelu d’ailleurs, sur les banques ou la littérature ou la TVA en période électorale et que la vérité est la première victime de toute guerre, comme disait l’excellent Churchill, fut-elle politique économique.

Mais depuis « hier », grosso modo depuis qu’on laisse les lumières allumées partout tout le temps quitte à acheter des LED made in China pas trop durables pour se donner bonne conscience, que tous ceux qui peuvent se le permettre roulent vers des exils fiscaux à 160 km/h et plus sur l’autoroute en panzers diesel pour éviter de polluer les villes de France et qu’on paye le pétrole au prix du rosé de Provence (maintenant le plus souvent produit par des publicitaires et des financiers en retraite qui font récolter le raisin par des Nigérians au chômage technique en Espagne parce que les fraises sont fabriquées en Hollande depuis qu’il n’y a plus d’eau), le monde n’est plus ce qu’il était, n’en déplaise à tous ceux qui soit ne comprennent vraiment rien, soit prennent leurs désirs (d’avenir, de présent ou de passé, peu importe) pour des réalités parce qu’ils ne sortent de leur tour d’ivoire ou de leur club-house que pour passer d’un think-tank politiquement ami à un séminaire sponsorisé par des amis via un plateau TV entre amis, soit auraient trop à perdre s’ils avouaient sincèrement qu’ils sont non seulement responsables de la crise et de pas mal d’autres soucis du monde moderne, mais assez largement coupables d’avoir escroqué leurs parents qui avaient reconstruit la France en mangeant des topinambours pour préserver le capital, truandé leurs mômes en leur faisant croire que c’était la faute des communistes, des Arabes et du Père Noël Chinois si des publicitaires roulaient en Rolex et si des politiciens mangeaient des Porsche, et ruiné leurs petits enfants en s’exilant fiscalement pour pouvoir se taper des pâtes aux truffes hors CSG et plus si affinités dans des coins si possibles francophones parce que l’apprentissage des langues étrangères a été saboté sur un malentendu mais où il n’y a ni grève des aéroports qui cassent les pieds, ni manifs d’indignés qui cassent les rétroviseurs et le moral des mamouniesques les plus sans -scrupule, ni dérèglement trop pénible du climat social fiscal. Rien n’est définitivement perdu comme en Acadie ou à Camerone, mais ce n’est pas gagné d’avance comme en 40 non plus.

Y aura-t’il un jour, avant qu’il soit trop tard, un Grenelle de la génération Rolex pour en discuter ou un tribunal de Paris pour essayer de les juger, si possible avant prescription, question préalable de ceci-ceux-là, #occupy de ceci ou cela par ceux-ci ou ceux-là ou certificat médical de toc-toquisme collectif aggravé ?

Va savoir, il vaut souvent mieux une bonne réconciliation nationale qu’une OPA hostile que des procès de mauvaises intentions et ce qui compte aujourd’hui, c’est l’état du monde pour la génération qui pourra obtenir des logements sociaux à Paris quand ils ne seront plus attribués à de vénérables politiciens provinciaux éternels candidats à quelque chose, si les murs ne sont pas vendus entretemps en viager à des investisseurs résidant à l’étranger pas candidats à des élections éligibles aux défiscalisations « à la Scellier ».

Et demain, avec tout ça ? Jusqu’ici tout va bien, l’Euro(pe) a passé Noël et devrait tenir au moins jusqu’à Davos, la bourse est stable et la dette se refinance au tarif AAA sans trop de difficulté, ça laisse le temps de réviser son anglais pour (re)voir un peu les fondamentaux au colloque « Nouveau Monde » des 5 et 6 janvier à Paris, et peut-être de profiter d’être à Bercy pour vérifier le taux de change du Franc CFA et regarder si on ne pourrait pas augmenter la TVA sur la galette des Rois, « just in case » ça pourrait être utile.

Et de se remettre, plus à l’Ouest entre Solférino et le Bois de Boulogne, de la déception que DSK ne soit toujours pas de nouveau candidat et bientôt ça sera très, voire trop tard du refus de la famille de Beckham de venir s’installer en France. Un bon mot à essayer pour la seconde quinzaine de janvier, après les soldes à Paris, ça pourrait être « attractivité » si « compétitivité » devient trop banalisé ou si on prend peur chez les communicants politiques à la lecture du dossier en anglais.

Ceci dit, on est peut-être déjà passé à un autre régistre d’éléments de langage, même si « Sale Mec », après le Sofitel, le Carlton et quelques autres grands bou(r)ges entre Paris et Karachi, c’est comme les répliques des bronzés ou les sorties ordurières du Père Noël, un peu néo-rétro. De l’humour corrézien peut-être pas très adapté à la campagne à Paris.

Sur ce coup, les communicants ne méritent pas trop leur Rolex Porsche, certains officiels dérapent mais les autodidactes 2.012 semblent moins à côté de la plaque sur Twitter.

Past & Future are Gloomy but What Else ? 😉 * w/ Jacques Dutronc – « On Nous Cache Tout, On Nous Dit Rien » – https://renaudfavier.com/les-mots-maux-mythiques-de-la-politique-en-france-de-a-a-z/ ♫ blip.fm/~19gv1t

Somebody must be « Le Responsable » for 2012 😉 * (Jaques Dutronc) – rf2012.wordpress.com ♫ blip.fm/~19gv0i

Wake Up 😉 * w/ Jacques Dutronc … but not the song you may expect : « Martini » – facebook.com/cafe…. ♫ blip.fm/~19guzj

Entre SeaFrance et les balles dans les pieds des TVA « export » ou autres, #compétitivité a du plomb dans l’aile malgré UE et Rexecode #France

FRANCE : TVA sociale : sitôt évoquée, sitôt controversée f24.my/wlHNQt Retweeted by Renaud Favier

Part de marché à l’exportation de l’économie française : Un état des lieux du @CoeRexecode coe-rexecode.fr/public/Analyse… Retweeted by Renaud Favier

RT @CoeRexecode « Made in France » : Coe-Rexecode publie son examen annuel de la #compétitivité #française coe-rexecode.fr/public/Analyse… RT by Renaud Favier

@mud La TVA sociale permettra de replacer cette compétitivité au niveau allemand. Les entreprises ont besoin d’oxygène pour investir. RT by Renaud Favier

Conférence du CEPII au Centre d’analyse stratégique : Politique industrielle et compétitivité le 19/01 cepii.fr/CLUB/FR/reunio… Retweeted by Renaud Favier

UKTI has launched the ‘Exporting for Growth Prize’ competition for the best new export ideas to benefit the UK. ukti.gov.uk/exportingforgr…. Retweeted by Renaud Favier

UKTI Trade Mission to China – Internet of Things – 19th to 23rd March, 2012 bit.ly/yugLyY Retweeted by Renaud Favier

#SeaFrance c’est un peu comme le #France ça fera moins mal quand les bateaux seront sous pavillon étranger et les marins en pré-retraite.

2012 commence sur la pointe des pieds et la météo est de saison : à suivre à #Bercy colloquenouveaumonde.fr #NM2012 pic.twitter.com/CgcRvYoa  View photo

+ important que polémique « sale mec » à #Paris #Bercy #France aujourd’hui & demain : colloquenouveaumonde.fr @Eric_Besson pic.twitter.com/Uh4BIo4a  View photo

Ne pas rater, au moins en fil Twitter, colloque « Nouveau Monde » de #Besson à Bercy aujourd’hui et demain lnkd.in/sshbYV

Good Evening from Paris 😉 * w/ Elton John – Honky Cat (Live 1972) & Happy 2012 rf2012.wordpress.com ♫ blip.fm/~19glax

Ne pas oublier de souhaiter une bonne année 2012 à ceux qui viennent juste de réussir à brancher leur iPad de Noël 😉 rf2012.wordpress.com

Vidéo – Estrosi revient sur l’affaire du « sale mec » et attaque Hollande bit.ly/wKSsea Retweeted by Renaud Favier

On se souviendra de @nadine__morano comme d’une femme qui n’avait ni sa langue dans sa poche ni son cerveau dans sa tête. Retweeted by Renaud Favier

Guéant scandalisé, Copé choqué, Chartier effrayé, Estrosi indigné, Morano exige des excuses… une cellule psychologique à l’UMP, peut-être ? Retweeted by Renaud Favier

Il faut reconnaître à @Nadine_Morano cette capacité à être rarement grossière, en étant tout le temps vulgaire. #respect Retweeted by Renaud Favier

Nadine Morano se plaint que les Guignols la compare a une poissoniere.Les poissonieres aussi Retweeted by Renaud Favier

Je tiens à signaler que si je ne « follow » pas @nadine_morano c’est parce que j’ai atteint le plafond, pas du tout par manque d’humour

« Sale mec », c’est ambigu comme élément de langage, on pourrait confondre avec pas mal de clients de grands hôtels pic.twitter.com/R4YeKyYW  View photo

Batho #PS indignée sur BFMTV que #UMP perde son temps sur l’affaire « sale mec ». Et ràs sur 4 candidats #gauche au procès d’un syndicaliste ?

« made in France » a buzzé 15 jours ; « compétitivité » tiendra-t’elle plus dans les médias ? #France #PME lnkd.in/8ckN4B

La bio de Steve Jobs très revendue sur e-bay …: God’s answer to Job(s) and Job(s) said « You win » wp.me/pJjbe-2T5 via@wordpressdotcom  View media

Michele Bachmann pulls out of presidential race on.ft.com/AvwnRv #FinancialTimes Retweeted by Renaud Favier

@fhollande_2012 je vous ai trouve mauvais sur la compétitivité & je ne serais pas étonné que DSK revienne mais vous mouchez bien Estrosi 😉 Rep to François H. 2012

Estrosi: »Hollande a démontrer qu’il n’est pas au niveau ».On vous fera signe, quand François vérifiera le niveau d’huile de sa moto.#FH2012 Retweeted by Renaud Favier

@melenchon2012 et « Delenda Carthago… », vous n’avez pas réussi à le caser ou vos communicants l’ont trouve trop cabotin ? 😉 In reply to Mélenchon présidons!

Après #Hollande diesel sur la compétitivité, voilà #Melenchon cabotin avec Rousseau Hugo et le chamboul-tout … 2012 vaste programme Retweeted by Renaud Favier

5 mn sur #PME françaises à export au JT 20h France2 lundi 2 : Dommage cet angle paternaliste et le titre « les… fb.me/1jgdAq5qS

C&C International est le groupe de type « think-tank » / réseautage dédié à la compétitivité internationale des PME fran… lnkd.in/7Pq6qZ

La compétitivité devient tarte à la crème des campagnes électorales en France, ce n’est pas une raison pour la négliger… lnkd.in/kRd5Wd

François #Hollande brouillon simpliste & tres politicien sur la compétitivité en direct sur BFMTV : décevant il est bien meilleur d’habitude

2 cafés + tard, Romney est repassé devant Santorum de 8 voix : Le monde 2.012 tel qu’il promet #Iowa wp.me/pJjbe-3Ij via @renaud_favier  View media

@mch: Grosses tensions entre Nadine Morano et Sophia Aram sur France ce matin bit.ly/wIppdY” – rivalité de filles comiques ?

#Compétitivité : œufs français risquent de ne plus être exportables cause irrespect 1 directive de … 1999 no comment pic.twitter.com/60dPf2DC RT by RF  View photo

Renaud Favier : France & Facebook est sorti de presse! bit.ly/g8PTOA

Renaud Favier, le Journal bit.ly/dQneRc ▸ Aujourd’hui à la UNE: @redacespace

@Dle merci RT et bon 2012 😉

@rie merci pour ce point sur #caucus #iowa un poil plus formel que mon billet sur renaudfavier.com 😉  In reply to RIE

Decoding the Iowa Caucus Coverage goo.gl/k7twI Retweeted by Renaud Favier

Dans le métro a #Paris debut 2012 les porteurs d’écouteurs géants marchent encore moins vite que ceux a oreillettes : Etonnisch nicht ? Retweeted by Renaud Favier

@Aud: [Retour sur 2011] Apple : une année exceptionnelle bit.ly/wgv1iA” – retour vers le futur 😉 Retweeted by Renaud Favier

Santorum (« droite ») 25% – Romney (« gauche ») 25%, 4 voix d’écart ? (tbc) : on a de l’humour en #Iowa #Caucus #USA viadeo.com/s/MJlJz

Santorum (Tea Party) 25% – Romney (aile « gauche ») 25%, 4 voix d’écart ? (tbc) : l’Iowa a de l’humour #Iowa #Caucus wp.me/pJjbe-3Ij  View media

Glorieuse incertitude du sport … politique : l’Iowa fait le buzz, Santorum devant Romney de 4 voix ?… fb.me/1CfNFvIO1

Le monde 2.012 tel qu’il promet : #Iowa wp.me/pJjbe-3Ij

.

© 5/1/2012 – Renaud Favier – (Comp&titivité) – renaudfavier.com – musique !

Retour vers les e-books de 2011 à (re)lire en 2012

           

.

Retour vers café du matin à Paris

 

Retour vers un excellent 2012

 

Et surtout, bonne compétitivité (durable, forcément durable) en 2012.

  

Publicités

A propos renaudfavier

Ils semblent grands car nous sommes à genoux (LaBoétie) Je hais la réalité, mais c'est le seul endroit où se faire servir un bon steak (Woody) De quoi qu'il s'agisse, je suis contre (Groucho) Faire face (Guynemer)
Cet article, publié dans Compétitivité, Humour, International, Politique, est tagué , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Un commentaire pour Le monde 2.012 tel qu’il promet : #France

  1. Ping : Le monde 2.012 tel qu’il promet : #Sénégal | Renaud Favier : Café du matin à Paris

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s