La #France à la campagne (électorale) et dans le déni selon The Economist … : So What ?

The Economist aurait-il écrit haut ce que tout le monde penserait tout bas s’il n’avait pas d’autres chats à fouetter, et que les Français (se) diraient s’ils (y) pensaient ? Pas sûr, les Anglais ont inventé l’eau tiède mais leur analyse de la Grande Nation est parfois un peu « shocking« .

A tout seigneur, tout honneur : les Anglais ne sont pas des gens exempts de défauts, qui n’auraient pas inventé l’eau tiède sans le thé de leurs colonies voisines de celles de la France, le sens de l’humour sans les vins de leurs quasi-colonies continentales où l’on parlait français, le Rock n’ Roll sans leurs colonies du Nouveau Monde que les Français avaient découvertes les premiers (François 1er ? ça, ça devrait se psychanalyser ….), et ils sont globalement très jaloux de la France qui n’a pas besoin d’aller chercher aux frontières de son Royaume de quoi boire au coin du feu pour s’aider à mieux réfléchir au sens de la vie, mais ils ne manquent pas d’un certain génie quand il s’agit d’écrire des pièces de théâtre monumentales sur les vérités humaines et d’un talent certain quand il s’agit plus modestement de décrire les maux (mâles ? ça, ça devrait aussi se psychanalyser) réels ou supposés de la France ensoleillée.

Parce que quand ils pensaient très fort que tout le binz des Révolutions sur le continent, de Bonaparte et tout ça toussa était « much ado about nothing » et que comme les Français s’en occupaient, ça allait finir dans le mur et que la Grande Nation allait finir en slip (mais français, of course, cf billet ad-hoc sur l’esprit d’entreprise français du 21è siècle), ils n’avaient pas complètement tort même s’ils manquaient déjà un peu d’objectivité parce que leurs intellectuels étaient moins détachés de leur establishment que leurs homologues français (on dit que Shakespeare était un noble sous pseudo) et regardaient parfois trop volontiers ailleurs plutôt que de cultiver leur jardin (anglais, of course, ce qui serait en soi un sujet de longue psychanalyse).

Parce que quand ils avaient un peu de mal à faire totalement confiance à « la meilleure armée du monde », avec ou sans de Gaulle, pour protéger la civilisation de la musique militaire germanique au milieu du siècle dernier et aux « yéyés » de la Gaule chevelue pour incarner l’avenir du futur « gros son » international, ils avaient plutôt de bonnes intuitions, sinon des intentions exemptes de toute ambiguïté, même si leurs hymnes genre « God Save the Queen » ou « Rule Britannia » peuvent sembler un tantinet moins universalistes que nos « Internationale » et « Marseillaise » et si on peut leur reprocher une certaine idée un peu rustique tendance mercantile, bref aussi mauvaise que leur cuisine, du sport et d’autres (r)évolutions.

Parce que sur le coup de l’élection présidentielle française de 2012 (et législatives et plus si affinités), The Economist ne manque, of course, pas de lucidité (voire de clairvoyance diront ceux qui lisent dans l’avenir plutôt que sur le papier ou les écrans) en dénonçant le « déni de réalité » collectif (collectiviste dirait un Freudien) du village Gaulois du début du 21è siècle après Jules César, même si sa cruauté est assez gratuite en l’absence de suggestion économique (les mains visibles, ce n’est pas leur truc et ils n’ont pas assez d’humour en ce moment pour nous suggérer de demander des acomptes aux acheteurs du Concorde 2.0), politique (l’Europe, ce n’est pas leur truc et ils n’ont pas assez d’humour en ce moment pour regarder sérieusement la politique française dans les yeux, moins encore dans ses vieux) ou sociale (les drapeaux rouges dans les rues, ça n’a jamais été trop leur truc et ils n’ont pas assez d’humour en ce moment pour perdre du temps à autopsier l’écologisme à la française ou à disséquer le néo-romantisme mélenronchonniste) et même s’il faut toujours lire les Anglais avec le neurone très bien réveillé parce que de l’élégant understatement « so British » à la franche vacherie déguisée en fleur voire à une fourchette limite inamicale sous la mêlée (ou pire, mais honni soit qui mal, voire mâle, y pense, bien sûr), ou vice-versa, il n’y a jamais qu’un pas sous la plume d’un vrai Britannique, même, voire surtout quand il donne l’impression de vous vouloir du bien.

So shocking ! On doit même en parler sur les réseaux sociaux … enfin, si quelqu’un qui lit l’anglais s’intéresse à la France en campagne électorale sur Twitter et pense qu’il y a vraiment quelque chose de nouveau sous le soleil de Paris.

* * *

Happy Sunny LunchTime in #Paris 😉 w/ Hot Version de « So What ? » by Chet Baker – https://renaudfavier.com/ ♫ So What ?

The Economist au papier de verre à gros grains sur la France ce (en?) week-end … http://lnkd.in/5sDnDW

Complément éco à l’article de The Economist sur le « déni français » http://www.economist.com/node/21551461http://lnkd.in/WmrnZY

Bref, #France est en/à la campagne, The Economist dit « le Roi est nu » et les choses sérieuses se passent (ou pas ?) à Copenhague #Eurogroup

Will the new eurozone rescue fund really be €700bn or €940bn? Ruminations on leaked #eurogroup conclusions:http://on.ft.com/GZXWk9 Retweeted by Renaud Favier

Euro zone set to boost debt-crisis firewalls http://reut.rs/HpPI3r RT Renaud Favier

By ignoring their country’s economic problems, France’s politicians are making it far harder to tackle them http://econ.st/Hp0dD3 Retweeted by Renaud Favier

L’article sur #France en #déni de @TheEconomist est plutôt indulgent, ça ne va pas déstabiliser les colleurs d’affiches http://www.economist.com/node/21551478

Suu Kyi Raises Doubts About Vote http://on.wsj.com/HqjIxi RT by Renaud Favier

Renaud FavierRenaud Favier ‏ @renaud_favier

Nouvel Obs sur affiche de #Hollande : réaliste sur parallèle avec#Sarkozy, un peu de déni vs Mitterrand 1981 #FH2012 http://leplus.nouvelobs.com/contribution/514236-nouvelle-affiche-de-hollande-une-campagne-de-gauche-une-communication-de-droite.html

G’nite 😉 * It’s « Minuit à #Paris – Midnight in Paris » – http://www.youscribe.com/catalogue/livres/actualite-e … ♫ http://blip.fm/~1arb89

« La France dans le déni », estime « The Economist « http://lemde.fr/HlyzYD Retweeted by Renaud Favier

Besoin d’une thérapie contre le déclino-masochisme ? La série de 6 #eBook #français « Dragon 2.012 » sur #Youscribe http://www.youscribe.com/catalogue/livres/actualite-et-debat-de-societe/dragon-2-012-5-1294724

#les forumsdelacroissance #edhec la place du numérique pour les PME et ETI Retweeted by Renaud Favier

Les propositions des instances représentatives des entreprises TIC pour la compétitivité de leur filière et …  http://www.systematic-paris-region.org/fr/actualites/cir-jei-sba-investissement-direct-dans-les-pme-quatre-dispositifs-cruciaux-pour-la-croiss

Green on the slow track in France ? http://wp.me/p27ovB-5m

L’écologie politique française a t’elle définitivement raté le TGV vert en 2012 ? #EELV #Joly #France

L’écologie politique française a t’elle fait un bon choix de raison ou raté le TGV vert ? #EELV #Joly #France https://renaudfavier.com/2012/03/29/la-campagne-francaise-nest-pas-tres-verte-so-what/

Il y a des bistrots à #Paris où l’on trouve son journal, d’autres où il vaut mieux venir avec un bon blog à e-lire http://www.facebook.com/cafe.matin.paris

La campagne française n’est pas très verte … : So What ? https://renaudfavier.com/2012/03/29/la-campagne-francaise-nest-pas-tres-verte-so-what/

200 e-lecteurs en une semaine pour le #eBook « So What ? » e-publié sur la plateforme française #YouScribe http://www.youscribe.com/catalogue/livres/actualite-et-debat-de-societe/so-what-1382469

Happy Sunny LunchTime in #Paris 😉 w/ Hot Version de « So What ? » by Chet Baker – https://renaudfavier.com/ ♫ So What ?

* * *

RF 30 Mars 2012. Retour vers des e-books et autres publications plus ou moins sur l’avenir de la France en chantant (enchanté ?) urbi et orbi, plus que moins sur le présent chez Ubu et ailleurs … avec la dose d’humour réglementaire recommandée pour ne pas abandonner son psy avant les élections françaises pour s’enfuir vers une île raisonnablement déserte avec une caisse de bouquins d’avant iTunes et le stock de conserves de haricots qu’on aura pu se payer.

          
          
         
 
       
Publicités

A propos renaudfavier

Ils semblent grands car nous sommes à genoux (LaBoétie) Je hais la réalité, mais c'est le seul endroit où se faire servir un bon steak (Woody) De quoi qu'il s'agisse, je suis contre (Groucho) Faire face (Guynemer)
Cet article, publié dans Actualité, Compétitivité, Humour, International, Politique, est tagué , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

2 commentaires pour La #France à la campagne (électorale) et dans le déni selon The Economist … : So What ?

  1. Ping : Copenhague, le retour (2012) … : So What ? | Renaud Favier : Café du matin à Paris

  2. Ping : 1er Avril 2012, année de gravitude en #France : So What ? | Renaud Favier : Café du matin à Paris

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s