Petites chutes avec gravitude à #Paris, grand (re)bond souriant à #Rangoun : So What ?

On a les chutes sans gravité qu’on mérite (n’en déplaise à Newton). Tout est dans l’art et la manière de (faire) tomber sans (se) faire (trop) de mal et de (se) relever sans trop de peur, et vice-versa. C’est comme pour la température (ou les sondages), tout est dans la mesure.

La température qui fraîchit un rien en ce début de printemps parisien, par exemple, ce n’est pas comme s’il y avait un vrai changement climatique ou si on risquait des chutes de neige du genre à faire glisser les mamies ou à bloquer les accès aux centres commerciaux et aéroports de l’Ouest parisien hors saison. Cela semble avoir un peu désorienté les contrôleurs aériens qui font grève en dehors des vacances scolaires, mais ça pourrait être bien pire, d’autant que le magnifique ciel bleu est toujours là et que si la sécheresse est un peu préoccupante pour plein de raisons, les vieux (non, ce ne sont pas Mamère et Cohn-Bendit) de la vieille du jardinage (non, ce n’est pas Eva Joly) savent que l’essentiel est de ne pas voir tomber du ciel (non, ce n’est pas Hulot en parapente ou Duflot en parachute) un coup de gel sur les saints de glace (non, honni soit qui mâle y pense). C’est frais, mais ce n’est pas (très) grave.

Une petite baisse des cours de bourse ou du pétrole, par exemple, ça n’a aucune importance : ça permet aux ordinateurs spéculateurs de jouer les écarts ou de moyenner à la baisse comme on dit chez les robots, aux commentateurs de la météo des marchés de discuter des aller-retours de fondamentaux et de l’amplitude des marées à la TV ou dans le Cloud et de vendre leurs pronostics dans le monde financier réel, mais ce n’est pas comme si un financier plus visionnaire que la moyenne annonçait un indicateur avancé de baisse de la hausse de la croissance, ou vice et versa, ou si une grande banque européenne était en difficulté parce que la perfusion du refinancement à bon marché faiblirait ou qu’elle se serait aventurée à des spéculations hasardeuses. C’est vrai, mais ce n’est pas (encore) grave.

Les ventes en France de voitures neuves made by France qui s’effondrent de 30% en début d’année, par exemple, ce n’est pas tellement inquiétant (sauf pour les concessionnaires, encore que leurs marges sur les véhicules neufs soient assez négligeables) parce que de toute façon, au prix du mètre carré et avec la perspective de hausse de taux, les Français qui ont encore un peu d’économies ou de pouvoir d’achat finiront par renoncer à épargner pour acheter de l’immobilier à crédit, surtout si les niches fiscales faiblissent, et reviendront sur l’automobile surtout qu’on leur a dit que c’est écologiquement correct d’acheter un véhicule garanti moins polluant (nonobstant la pollution « grise » liée à sa fabrication), bon pour ce qui reste d’emploi industriel viable en France d’acheter de la bagnole et économiquement rationnel de dépenser des milliers d’Euros pour économiser quelques centaines de litres de carburant par an s’ils roulent beaucoup … les plus économiquement patriotes ou ceux qui n’ont pas les moyens d’acheter sur le segment « premium » (lire « bling-bunga » pour ceux qui ont déjà Rolex made in Switzerland, piscine robotisée à panneaux solaires made in China dans le Lubéron, Riad made in Marrakech ou catalogue de voitures de fonction statutaires) risquant d’acheter « français » sur un malentendu même si les éléments de langage de la campagne électorale sont passés à autre chose. De toute façon, l’enjeu pour les actionnaires des construct(u)eurs est sur les marchés émergents et celui de l’industrie automobile française et des gens dont l’avenir dépend de ses performances n’est pas dans les ventes aujourd’hui de bagnoles d’hier dont l’impact sur le commerce extérieur n’est même pas toujours positif quand bien même seraient-elles assemblées en France avec au moins le minimum syndical de sous-traitance locale. Ce n’est pas comme si cela allait inciter les décideurs de l’industrie à licencier ou à importer encore plus de part étrang(èr)e dans chaque véhicule produit en France pour gagner en compétitivité contre les véhicules qu’ils produisent en Europe de l’Est ou au Maroc. C’est préoccupant, surtout pour les départs en RTT qui vont dégager de vieilles particules fines, mais ce n’est plus très grave.

Tout cela est contrariant, mais « il n’y a pas mort d’homme » comme dirait un des politiciens professionnels encore en exercice (ô combien) qui a connu le pélerinage de Solutré avec « Dieu ». Ce n’est pas comme pour le SIDA qui reste une des saletés nuisibles au sens de l’humour autant qu’à ceux des amours malgré les progrès de la lutte contre le virus, et notamment la trithérapie d’urgence qui est un genre de « pilule du lendemain » en cas de risque de contamination et qui, sans devoir inciter à l’imprudence, peut rassurer dans un monde où on ne peut pas absolument tout contrôler. A cet égard, la chute des dons au Sidaction est une petite mauvaise surprise dont on n’analyse pas très bien les causes, même si on peut supposer que la crise économique n’y est pas étrangère. Et que peut être le casting de la marraine ressemblant plus à Eva Joly qu’à la mascotte de la Croix Rouge n’y est pas pour rien, alors que la popularité de l’égérie de l’écologie a connu des jours meilleurs, chute ou pas chute.

Quant aux chutes de candidat(e)s à certaines élections, que ce soit dans les opinions, les escaliers ou les isoloirs, c’est sans gravité, confirment les entourages. Soit qu’ils ne s’inquiètent pas des sondages par aveuglement ou réalisme, soit qu’ils espèrent rebondir, par réalisme ou aveuglement, soit qu’ils ne commentent pas. En tout cas, contrairement au vieil adage pascalien « vérite en deça, erreur au-delà », ce qui est incertain à Paris est plus sûr à Rangoon : qu’Eva Joly et les apparatchiks d’EELV candidats au parachutage législatif profitent d’un effet de sympathie grâce à une glissade en sortant d’un cinéma parisien (on ignore encore quel film elle était allée voir et qui de ses vrai-faux amis avait placé une n-ième peau de banane sur son chemin), rien n’est moins sûr, d’autant qu’entre Rocard et Dray, #PS fait mieux que #EELV question ambulance qui pourrait tirer les sondages. Mais que les généraux et autres maîtres du Myanmar aient encore acheté du temps, cette fois en offrant quelques dizaines de sièges à une Aung San Suu Kyi libérée et enfin élue, mais dont les dents et griffes de tigresse se sont un peu émoussées avec le temps, c’est très probable. C’est vrai, hélas, pour une certaine idée de l’écologie politique en deçà et pour les espoirs de démocratie réelle au-delà, mais ce n’est pas grave, du moment que la démocratie, la liberté, la paix et les vérités n’y perdent pas (trop) au change (quant au cours de l’Euro, on verra plus tard, après les sondages de sortie des urnes, qu’on pourrait d’ailleurs plus justement nommer « de mises en bière », voire d’entrée aux urnes s’agissant du 1er tour qui verra en principe 8 disparitions brutales et seulement deux maintiens à niveau) et avancent vaille que vaille.

Quoi qu’il en soit, Eva Joly ne tombera probablement pas plus bas, quel que soit le scénario du film de la campagne EELV préparé par les communicants écolocrates et/ou les hasards malencontreux. Mais espérons pour sa santé qu’il n’y aura pas d’autres scènes de cascades, prévues ou improvisées.

Et la Dame de Rangoon ne redescendra plus (à voir si ça fera monter les ventes en DVD et VOD du film de Besson, « The Lady », que ceux qui l’ont vu disent moins mauvais que ne l’indiquent ses scores en France).

Alors que le pic de visites du blog « Café du matin à Paris » déclinera fatalement, mais il ne pouvait pas rester au sommet atteint le 1er avril (plus du double du précédent record et du triple de la moyenne mobile, objectif de 135 000 visites cumulées presque atteint avec une petite semaine d’avance, « énorme ! » diraient des commentateurs sportifs, « impensable ! » répondraient leurs confrères politiques, « gros poisson ! » analyseront un jour les experts du web). Il faut savoir se préparer au retour aux réalités du virtuel, tout le monde n’a pas la chance de faire de la politique et de pouvoir retourner aux virtualités du réel après une chute.

A suivre sur Twitter où le sens de la mesure est une vertu inégalement répartie et où les experts en questions de constitutionnalité et autres indignés spécialistes du #occupy à drôle d’escient ou du #anonymous virtuel plus que des manifs réelles, n’ont pas manqué de buzzer sur les perspectives de report de l’élection française à cause d’une marche ratée par Eva Joly en sortant du ciné à Paris plus bruyamment que sur le bond en avant pour une certaine idée de la démocratie dans le monde et d’un avenir plus chantant qu’est le petit pas d’Aung San Suu Kyi sur l’escalier d’entrée du Parlement Birman. Pourtant, le bleu Twitter va si bien à la Dame de Rangoon

Let’s Walk On 😉 w/ U2 & Aung San Suu Kyi (Wembley Stadium 14th August 2009) – https://renaudfavier.com/ ♫ http://blip.fm/~1at2zj

Renaud Favier : France & Facebook est sorti de presse! http://bit.ly/g8PTOA

@acs 😉 « Ordem e Progresso », the Brazilian motto, is based on French philosopher Auguste Comte, they must remember 😉 In reply to Hld

@met avec tout ça, je n’ai pas vu Camping, heureusement on aura sûrement la suite des aventures du PlayBoy en overdose de Monoï 😉 In reply to MTE

L’élection présidentielle serait repoussée, au maximum de 35 jours, si l’état de santé d’Eva Joly, hos… http://bit.ly/HNW1ut [Europe1] Retweeted by Renaud Favier

#Arthaud : « la politique de #Mélenchon #FDG, c’est du Mitterrand réchauffé » – Et celle de #Hollande #FH2012 #PS, du #Jospin tiède ? #France

« chute sans gravité »… d’un point de vue scientifique, cette phrase est quand même paradoxale. #newton Retweeted by Renaud Favier

Ciel + bleu, air + frais, pollen + calme de #Paris à #Rangoon : bon début de semaine avec #Humour @tous, carpe diem 😉 http://pic.twitter.com/ahygBX0a  View photo

Shoes off, G’nite 😉 * w/ Nancy Sinatra – These Boots Are Made for Walkin’ – https://renaudfavier.com/ ♫ http://blip.fm/~1aswly

« Eva Joly continue sa campagne mais suspend son programme de lundi » (proche) #EvaJoly #Presidentielle2012 Retweeted by Renaud Favier

#Rocard#Dray#Joly …, il y a comme une épidémie parmi les ténors du Progrès Sobre #PS, certains vont regretter le très résistant #DSK

@EELV surfer sur Aung San Suu Kyi pour cracher sur Total, c’est de la récupération opportuniste, mais ne tirons pas sur l’ambulance #Joly  In reply to EÉLV

Déclaration d’Eva Joly sur les élections en Birmanie http://bit.ly/HJwxQ8 #joly #eelv Retweeted by Renaud Favier

Lâchée par sa banque, Eva Joly a besoin d’argent pour boucler son budget de campagne http://www.slate.fr/france/52257/joly-financement-campagne RT by Renaud Favier

INFO RTL : Eva #Joly a été hospitalisée, sa campagne est suspendue. #présidentielle2012 #politique #présidentielle Retweeted by Renaud Favier

Bravo et merci @ celle & ceux qui ont permis à Aung San Suu Kyi de « Walk On » et de faire vraiment sourire ce 1er Avril http://www.youtube.com/watch?v=kT5Ify_hEks

« Walk On » and Thank You 😉 * That’s all there is to say @ Lady Aung San Suu Kyi w/ U2 – https://renaudfavier.com/ ♫ http://blip.fm/~1asvwr

Not really a lullaby song, but such a lovely voice 😉 * Daw Aung San Suu Kyi’s Message to World Leaders at WEF … ♫ http://blip.fm/~1asvtv

@met Alors qu’il y a #Camping, sa pédagogie sociale, ses dialogues et sa bande-son topissime sur la chaine d’à-côté ? 😉  In reply to MTE

Bravo & Merci @ Aung Sann Suu Kyi, « Mandela d’Asie »pour son message d’espoir #liberté #Myanmar http://www.bbc.co.uk/news/world-asia-pacific-11685977http://pic.twitter.com/ZBjFIbIx

Bon demais do #Brasil 😉 * w/ Tom Jobim « Aguas de Março » – https://renaudfavier.com/2011/01/02/bresil-regardez-l … ♫ http://blip.fm/~1asqtf

Les blagues « Ta mère en slip … », c’était du #Humour made in #France de qualité du temps des #1erAvril d’antan 😉 http://wp.me/p2464d-5M

Gravitude & Humouritude sont dans un bateau le 1er Avril 2012, année de crise, qui se jette à l’eau ? https://renaudfavier.com/2012/04/01/1er-avril-2012-annee-de-gravitude-en-france-so-what/ #1erAvril #Humour

1er Avril 2012, les blagues sont elles autorisées en année electorale de gravitude en #France #1erAvril ? http://wp.me/pJjbe-4ej

Renaud Favier : France & Facebook est sorti de presse! http://bit.ly/g8PTOA

Renaud Favier, le Journal http://bit.ly/dQneRc ▸ Ala UNE: @pon @ace

Let’s Joke, Twit-Laugh, e-Smile, whatever works, it’s April 1st ! #1erAvril http://wp.me/p27ovB-5D

Promesse électorale: abolition du 29 février les années bissextiles, il y aura dorénavant 2 dimanches #1erAvril http://viadeo.com/s/ibt01

C’est ballot d’avoir un 29 février plutôt que deux 1ers Avril (Dimanche, qui + est) cette année bissextile 2012 un peu… http://lnkd.in/QtWjtN

C’est #Manque #Humour d’avoir créé un bête 29 février plutôt que deux 1ers Avril pour les années bissextiles #1erAvril https://renaudfavier.com/2012/04/01/1er-avril-2012-annee-de-gravitude-en-france-so-what/

Le e-poisson du jour est servi, bon appétit de 1er avril… http://fb.me/1VSVrNfM3

1er Avril 2012, année de gravitude en #France : So What ? http://wp.me/pJjbe-4ej 

Bon Dimanche 1er Avril 😉 * avec Faith No More « I Started a Joke » – https://renaudfavier.com/ #1erAvril ♫ http://blip.fm/~1asl4x

* * *

RF 2 avril 2012. Retour vers des e-books et autres publications plus ou moins sur l’avenir en chantant (enchanté ?) urbi et orbi, plus que moins sur le présent chez Ubu et ailleurs … avec la dose d’humour réglementaire recommandée pour se relever en souriant et repartir plus vite, plus fort, plus haut qu’avant après les chutes petites et grandes, en résistant à la tentation de la “gravitude”, entre autres menaces contre le développement démocratique durable ici, maintenant, ailleurs et plus tard si affinités avec une nouvelle ère.

          
          
         
   
       

A propos renaudfavier

Ils semblent grands car nous sommes à genoux (LaBoétie) Je hais la réalité, mais c'est le seul endroit où se faire servir un bon steak (Woody) De quoi qu'il s'agisse, je suis contre (Groucho) Faire face (Guynemer)
Cet article, publié dans Actualité, Environnement, Humour, International, Politique, est tagué , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Un commentaire pour Petites chutes avec gravitude à #Paris, grand (re)bond souriant à #Rangoun : So What ?

  1. Ping : #Paris #France #2012 : ça sent le Pssschhhitt … : So What ? | Renaud Favier : Café du matin à Paris

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s