Too #Geonpi or not Too #Geonpi ? That is the Question, in #France, maintenant (comme avant, d’ailleurs)

Avant, les pigeons roucoulaient heureux, sans trop s’inquiéter d’emploi (il suffisait de délocaliser ou de pointer à Pôle Emploi), d’export (il suffisait de vendre à crédit en France) ou de pouvoir d’achat (il suffisait d’acheter chinois en Euro fort). Mais c’était avant.

Avant, les pigeons étaient une espèce qui s’était parfaitement adaptée à la vie moderne en France, mais conservait une forte capacité à voler et voyager, et un excellent instinct pour s’envoler vers les climats socio-fiscaux les plus favorables, selon les saisons. Mais c’était avant que les uns imposent une trajectoire (de croissance, de compétitivité, whatever doesen’t work) les autres empruntent un chemin (de redressement plus ou moins productif, d’exil plus ou moins fiscal, whatever permet de bien vivre du travail des autres, voire dans les meilleurs des cas des dividendes de son propre travail, accompli soit entre 10 et 25 ans si on a obtenu le bon diplôme qui ouvre l’ascenseur social, soit entre 25 et 50 si on a dû travailler et/ou créer un boite et/ou se livrer à d’autres activités productives mal vues et surtaxées mais pas encore toutes illégales en France) mais personne ne sachant où on va en France, maintenant, ni vers où il faudrait émigrer aller (à tire d’aile) pour que ça aille le moins mal possible.

En tout cas, maintenant, après la victoire électorale du parti CNPT (« Chasse aux riches, Nature en PACS électoral, Pêche aux vieilles lunes et Tradition démago ») sur tous les fronts nationaux (de gauches, de droites), les pigeons se sentent victimes de racisme, voire menacés.

Alors, les pigeons menacent en boomerang de s’exiler définitivement vers des contrées plus accueillantes.

Mais les pigeons ont analysé la situation calmement, et constaté que c’est au moins aussi compliqué, tendance loi de la jungle option tigresque sans parachute pour tout le monde, ni subvention compensatoire, niche ou recul gouvernemental à chaque projet d’impôt un peu moins anti-économique que les autres, ni solide filet social payé à crédit pour toute la famille, ailleurs.

Alors, les pigeons ont consulté de bons avocats, fiscalistes et lobbyistes français, et engagé un dialogue social constructif avec les dirigeants du CNPT.

Les pigeons s’étaient sont bien préparés et organisés pour aller aux rendez-vous en très hauts lieux.

Ce qui ne leur a pas été trop difficile, car ils avaient des gènes de #geonpi pas récessifs pour un sou (ce qui est bien avec le monde moderne, les manipulations génétiques et les paradoxes français, c’est que comme les fonctionnaires et politiques deviennent avocats ou banquiers conseils, le dialogue social se pratique entre gens de la même bonne compagnie).

Ainsi, tout est bien qui finit bien (et très vite alors que normalement ou discute des semaines sur les trucs sur lesquels une majorité est d’accord et des années sur ce pour quoi tout le monde serait d’accord si on raisonnait sereinement et pas en fonction de jeux politiciens), pour les pigeons #geonpi, même si les plus petits moineaux (genre PME, TPE, artisans, libéraux, citoyens avec ou sans emploi …) vont du coup avoir encore plus mal au derrière parce qu’il faut bien que quelqu’un mange moins de pain blanc, maintenant que les #geonpi ont montré les dents, la faute à la promo Voltaire (dont tous les spécimen ne sont pas au gouvernement, il doit même y en avoir qui dirigent des entreprises, priez pour elles).

La différence entre le socialisme démocratique et la démocratie normale, c’est que le citoyen électeur (entrepreneur ou pas) qui n’a pas de chance, d’héritage, de talent, d’amis de diplôme de parachutisme ou de carte du parti, a vite et durablement mal au derrière dans les deux cas, mais qu’avec les socialistes, normalement, il a droit à quelques miettes au début

Rester un #geonpi comme si la France était un pigeonnier sous cloche protégé du vent, du climat et des autre réalités du monde et des affaires, telle est leur ambition.

Ceci écrit, tous les pigeons ne sont pas des #geonpi, ils y en a qui rament, pédalent, avancent pour créer de la croissance et du job sur le terrain du business réel plus que sur tapis rouge vert.

Heureusement pour la croissance, l’innovation, l’emploi, même si en y réfléchissant bien, pas plus les #geonpi, que les pigeons n’ont été, dans les décennies récentes, des aigles de la création de vraies entreprises économiquement viables, de l’entretien de la capacité d’autofinancement avec ou sans subventions, du développement de l’emploi durable en France ou la conquête des parts de marchés à l’étranger, que ce soit dans le marché unique qui réussit aux uns (« Huns », faut suivre) ou chez les émergents pour les autres.

Pigeon attendant les vautours pour leur vendre sa boite

Certains lundis matin pluvieux d’automne, on pourrait être tenté de suivre les drôles d’oiseaux en liste d’attente dans les agences immobilières avec tapis rouge, si on n’est ni fat-cat, ni fonctionnaire, ni coincé pour la scolarité des gosses en garde partagée ou les impôts pour solde de tous comptes, ou bénéficiaire de subventions annuelles pour la médiathèque et des tarifs réduits au ciné, de tickets-vacances et d’une résa avec le comité d’entreprise pour Pâques et membre de la pépinière subventionnée par le département pour auto-entrepreneurs dont les lendemains ne peuvent que chanter, maintenant que les régions vont mieux s’occuper du développement (d)économique durable que l’Etat qui a d’autres urgences à gérer pour sa trajectoire de compétitivité qu’il a et dont les conseillers en communication devraient nous parler autour de mi-octobre, dés qu’ils auront trouvé un nouveau nom pour le crédit impôt recherche et une technique pour permettre de temps à autre une innovation économiquement viable, une date pour le Grenelle de la compétitivité durable et sociale à visage humain si possible avant que le pays n’ait sombré dans un modèle français empruntant des révolutions du jasmin et des faillites à la grecque, et des genres de zones économiques spéciales réelles ou virtuelles pour que si des entrepreneurs obtenaient des marchés export sur un malentendu, ils ne soient pas dissuadés de signer les contrats faute de pouvoir embaucher sans se lier les mains pour 30 ans et craignant de ne pouvoir assurer le préfinancement des intrants si les banques ne peuvent (entre Bâle 3 à respecter, les plans sociaux et bonus à financer et les incertitudes sur la conjoncture, il faudrait être un banquier très fous pour prêter aux pigeons, genre le Credit Lyonnais de la grande époque, c’est d’ailleurs un peu pour ça qu’on a inventé la BPI) ni ne veulent augmenter les lignes de crédits malgré les médiateurs (y-en-a-t’il encore ?) et autres émissaires des ministres intérimaires.

Chut … (chute ?) – Les apéros facebook ne sont plus ce qu’ils étaient, non plus

To be, or not be a moineaugeonpi ; dindonvautour ; aigle pigeon ? That is the question.

Mais la question, on s’en fiche un peu, c’est plutôt le maintien de l’avantage social acquis de la poule au pot dominicale la réponse (pour nous, parce que pour les autres en France, en Europe et ailleurs, il peuvent toujours twitter la bouche ouverte, on s’en fiche un peu), qui nous intéresse, en France sur Twitter.

On ne peut pas avoir toujours du pot, ma poule …

* * *

Bref, en #France duel moucheté entre Coq gaulois et Pigeons ; ailleurs Tigres, Dragons Ours, Lions, Aigles en guerre +/- économique #geonpi

Trying to start a business in France? Good luck ! #geonpi Retweeté par Renaud Favier

le RT est un outil exceptionnel pour ceux qui gèrent l’info. Et claire baisse d’intensité de l’intérêt pour les #geonpi Retweeté par Renaud Favier

6èmes assises des médias sociaux, c’est parti #innonapo et on commence avec la genèse des #geonpi (@ Hôtel Napoléon)http://4sq.com/R5WqRO  Retweeté par Renaud Favier

Des haut fonctionnaires soutiennent les #geonpi et incitent à politiser le mvt … A lire. http://bit.ly/RKMegI  Retweeté par Renaud Favier

#Pigeons: de l’oppression fiscale naîtra la liberté ! http://wp.me/p14Erm-pYo  #geonpi Retweeté par Renaud Favier

Et pendant ce temps là Google 1,4md€ de CA en France paye 5m€ d’impôts et Microsoft 1,4Md€ de CA … 22m€ #geonpi Retweeté par Renaud Favier

Les #geonpi qui sont-ils ? Comment ont-ils fait flancher le #gouvernement ? On décortique l’affaire now avec @babgi > http://www.lemouv.fr/player  Retweeté par Renaud Favier

Dans LeJDD, @ceckert56 – rapporteur du Budget – un peu énervé par la reculade du Gouvernement – http://www.lejdd.fr/Politique/Actualite/Le-coup-de-gueule-du-rapporteur-du-budget-565308 … #geonpi Retweeté par Renaud Favier

On n’abat pas la vache qu’on veut traire! tribune: propositions pour éviter le pire.. #geonpi #PLF2013 http://huff.to/RKDWpn  via @LeHuffPost Retweeté par Renaud Favier

#FNAC : ce qui serait sympa, ce serait un SCOOP avec salariés et clients co-actionnaires, mais il faudrait un business-plan et un bon pilote

Enfin, du moment qu’on sait où on va, trajectoire de #compétitivité ou chemin d’exil fiscal, tout est bon pour le pigeon de #France #geonpi

Bon, je ne veut inquiéter personne, mais sur la trajectoire (de #compétitivité ?) des uns et le chemin des autres (d’exil ?), il pleut gris

@recriweb « La révolte des forçats de l’iPhone – Le Point http://bit.ly/PiKDAq   » -Solidarité ! Ne pas demander iPhone5 pour Noël (ni iPad3 ?)  Afficher la conversation

Les cotes de popularité de Hollande et Ayrault poursuivent leurs chutes http://lemde.fr/OgJpnO  Retweeté par Renaud Favier

Quand Manufrance à disparu, on n’a rien dit, pour #Seafrance et AirFrance, Inch Allah, mais attention, la #FNAC, c’est comme #Apple, sacré !

Goooooaaaaallllll ! Pour pour ceux qui auraient raté le but au #Clasico (le vrai, sur France 4), le replay http://www.youtube.com/watch?v=m3lAjyUUS1g …

Ouf ! J’ai raté le début du #clasico mais la scène de la sortie de l’eau d’Ursula Andress n’est pas encore arrivée #DrNo #JamesBond #France4

Au K où la crise atteindrait la #France maintenant malgré les éléments de langage, faut-il juste se désabonner de Canal+ ou vendre la Télé ?

@dominiquedarcy Bon, après #OM #PSG, il faudra dire aux abonnés à #Canal+ qu’à cause de la #crise, on doit réduire les dépenses inutiles 😉  Afficher la conversation

@CecileDuflot @pcanfin Même si on est très déçu par #EELV, on doit reconnaître que vous avez tous les deux été très bons sur #BFMTV ce soir

@Le_Figaro « Le Figaro Le jour où Pétra se réveilla http://bit.ly/PLb2BD   » – Parfait article pour accompagner le café un dimanche  Afficher la conversation

@valeriepailler @lemondefr « Obama, Mister (faux) Cool » http://www.lemonde.fr/tiny/1769991/  – Comme on aimerait qu’il réussisse à « Restore Hope for USA »

Etonnisch nicht : les #pigeons roucoulaient quand le rapport #Attali fut enterré par la droite et se réveillent sous les Soviets ? #geonpi

Ceci dit, les #Pigeons vivent à #Paris depuis des décennies mais ont créé peu de croissance ou de vrais emplois #geonpi http://wp.me/p23TvS-eZ 

@mariewalch « Exil des entrepreneurs : #Cahuzac réplique à #Parisot http://bit.ly/QHBK0b   » – Non, l’accuse d’opportunisme mais ne répond rien  Afficher la conversation

#Minc, on peut détester sa façon de penser ou ce qu’il représente, mais le lire dans #LeParisien p7 ne fait pas de mal pic.twitter.com/Sbv5LbQJ  Voir la photo

Cette affaire de ripoux à #Marseille va permettre à #Valls de ne plus passer pour un salaud de droite expulseur de réfugiés politiques #Roms

Je ne veux inquiéter personne mais je crains que certains supporters regrettent d’avoir #Canal+ ce soir #Foot pic.twitter.com/BbBhZNZk  Voir la photo

Pourquoi me dit-on que c’était la Fashion Week de #Paris juste maintenant que les top-modèles sont parties ? #PFW http://viadeo.com/s/1VVYD 

La Fashion Week, c différent de quand #Paris était la capitale mondiale de la mode, mais ça reste #Glamour #PFW http://wp.me/pJjbe-5s3 

La Fashion Week, maintenant, c’est différent de quand Paris était la capitale de la mode #PFW http://wp.me/pJjbe-5s3  http://fb.me/2drBbk1de 

Fashion Week #Paris : le Diable et le Bon Dieu s’habillent toujours bien. En Prada, ou pas. Whatever works #PFW http://wp.me/pJjbe-5s3 

Happy Sunday Morning Coffee from Paris w/ « No No, Yes Yes » – Serge Gainsbourg / Jane Birkin ♫ http://blip.fm/~1cw9mw 

Avant, on avait Mondial Moquette. Maintenant, on a #MondialAuto. Bientôt, la Fashion Week, ce sera #MondialMode, ou MondialFashion, avec une étape à#Paris

Ceci twitté, c’est vrai que Fashion Week #Paris, c’est moins essentiel que d’autres trucs dont on ne parle déjà plus ex #Crise#Euro #Geonpi

L’Espace-Temps sur la #France est un peu bizarre, maintenant, non ? Cela doit venir du #changement. Et du #climat aussihttp://wp.me/p2464d-cv 

Les #Pigeons ne seraient-ils plus ce qu’ils étaient avant #Geonpi et la trajectoire de #Compétitivité de #Bercy ? http://wp.me/p23TvS-eZ 

Café au son du moulin à parole, mais dialogue social sans fanfare au #MondialAuto #Montebourg … http://wp.me/pJjbe-5si 

On ne va pas non plus s’extasier devant une petite bande de pigeons parisiens twittos et bons lobbyistes #geonpi http://lexpansion.lexpress.fr/economie/les-pigeons-pourquoi-ca-a-marche_344290.html …

Ce n’est parce qu’ils ont volé à #Bercy que les pigeons de #France sont devenus des aigles de la #finance #Geonpi http://viadeo.com/s/92fbL 

#Paris, les pigeons ont été transformés en citadins dépendants, presque en fonctionnaires de la ville #geonpi http://lnkd.in/6wg3hN 

Pigeons et #compétitivité sont dans le même bateau, qui tombe à l’eau ? L’emploi, hélas … #geonpi #Bercy … http://fb.me/1DXnRhzRL 

Pigeons et #compétitivité sont dans le même bateau, qui tombe à l’eau ? #geonpi #Bercy… http://fb.me/1y5aSffQA 

Le pigeonnier contraceptif du maire de #Paris, maintenant: rira bien qui nourrira le dernier #geonpi en instance d’exil http://www.lemonde.fr/planete/article/2012/09/30/le-pigeonnier-contraceptif-une-arme-antinourrisseurs_1767716_3244.html …

Il n’est pas exclu que certains #geonpi pas encore exilés soient encore capables de lire des phrases > 140 caractères http://www.youscribe.com/catalogue/livres/ressources-professionnelles/competitivite-2012-1822197 …

Même si #compétitivité n’était pas sur une trajectoire glissante, voire une mauvaise pente #geonpi = espèce menacée http://madeinfrance2012.wordpress.com/ 

En même temps, même si le #PS n’avait pas gagné, il faudrait être #geonpi mutant pour décider d’entreprendre en #France http://occupyvousdefrance.wordpress.com/ 

Acte fondateur? un e-parti politique par JM Blllaut… http://ow.ly/egYsZ Tentant sur le papier! #geonpi #PLF2013 @Billaut Retweeté par Renaud Favier

JD Chamboredon: « l’écosystème des PME de croissance est toujours menacé » http://j.mp/UKxUmR  #geonpi @defensepigeons Retweeté par Renaud Favier

Recruiting 10 #geonpi per minute on a Sat afternoon without any active community management – Something is happening in France ! Retweeté par Renaud Favier

Les #geonpi ont en majorité 25-35 ans et se rapprochent de 60k likes … https://www.facebook.com/lespigeonsentrepreneurs/likes … Retweeté par Renaud Favier

Rhouuu Rhouuu bientôt nous serons 60 000 #geonpi ! http://www.facebook.com/lespigeonsentrepreneurs … continuez à mobiliser ! Retweeté par Renaud Favier

« ‘Pigeons », la grogne des entrepreneurs gagne la Toile #geonpi http://lemde.fr/QET9Z5  Retweeté par Renaud Favier

Les Pigeons: mouvement de défense des entrepreneurs français. #geonpi http://www.facebook.com/lespigeonsentrepreneurs … RT Retweeté par Renaud Favier

Les Pigeons, c’est maintenant ! Mouvement de défense des entrepreneurs français https://www.facebook.com/lespigeonsentrepreneurs … v/ @sachaqs @DefensePigeons #geonpi Retweeté par Renaud Favier

rejoignez la page fb pour défendre une espèce en voie de disparition Rhouuu Rhouuu http://www.facebook.com/lespigeonsentrepreneurs … #geonpi Retweeté par Renaud Favier

Investir 10x 100€ 9x, tout perdre Gagner 1x, et l’état en prend 60% Si la startup nº10 fait x25 Tu n’as juste RIEN gagné v/ @Vicnent #geonpi Retweeté par Renaud Favier

+1000 c’est 1 aberration, ils sont fous RT @danielbroche A Bercy ils traduisent désormais PME par « Propriété Majoritaire de l’Etat » #geonpi Retweeté par Renaud Favier

Un entrepreneur qui vend sa boite va payer 60% d’impôts s’il habite en france OU 0% en Belgique? On va être serré dans le Thalys 🙂 #geonpi Retweeté par Renaud Favier

Si la voiture est trop lourde pour la course ne jetez ni l’essence ni le moteur !!! #geonpi Retweeté par Renaud Favier

P… un très bon entrepreneur (boîte > 200m€) m’appelle pour me dire qu’ils partent avant la fin de l’année ARRÊTEZ CE MASSACRE #geonpi Retweeté par Renaud Favier

Les entrepreneurs ont besoin de carburant, ne pas tuer les pompistes ! http://bit.ly/WvJDbT  @isai_fr #geonpi Retweeté par Renaud Favier

Les #geonpi, un combat pour… 371 personnes. @f_inter: Christian Chavagneux « les geonpi nous ont pigeonné » http://bit.ly/Q35O6p ” Retweeté par Renaud Favier

JDC @isai_fr me fait remarquer les #geonpi sont la première révolte fiscale depuis celle du papier timbré en 1675. D’ou l’impact #politique Retweeté par Renaud Favier

Ouuuuh le retour de flamme “@PierreTran: « Les pigeons détruisent l’image de l’entrepreneuriat » http://www.lepoint.fr/t/1-1513893  #geonpi” Retweeté par Renaud Favier

Les « pigeons » n’ont pas coûté un centime au contribuable. Ça nous change des grèves et blocages intempestifs. #geonpi @DefensePigeons Retweeté par Renaud Favier

Malgré leur popularité, les « pigeons » entrepreneurs, trop tendres, vont se faire plumer http://j.mp/QRZPAa  #geonpi Retweeté par Renaud Favier

La thèse des « Arvernes » c’est: le budget est fait par des fonctionnaires pour des fonctionnaires @artbeckoules @NatachaQS @tfsalomon #geonpi Retweeté par Renaud Favier  Afficher la conversation

Ce n’est pas la fiscalité du capital qui est trop faible, c’est la fiscalité du travail qui est délirante. #geonpi #salariésaussi Retweeté par Renaud Favier

Espérons qu’avec les #geonpi le Gouvernement a compris qu’on était au taquet niveau impôts et qu’il faut maintenant s’attaquer aux dépenses. Retweeté par Renaud Favier

3350 e-lecteurs p. le #eBook gratuit « #Compétitivité 2012″ e-publié début septembre, il faut penser à la màj maintenant http://www.youscribe.com/catalogue/livres/ressources-professionnelles/competitivite-2012-1822197 …

A moins de progrès technologique miraculeux, un effondrement de la société américaine s’annonce http://www.slate.fr/story/62615/jacques-attali-et-maintenant-amerique … par @jattali Retweeté par Renaud Favier

Avec Team Export, le conseil général soutient les TPE/PME à l’export http://webtv.video.hauts-de-seine.net/video/4d5f2e7f439s.html … Retweeté par Renaud Favier

@cghautsdeseine belle percée entre guichet unique export régional en voie de disparition et BPI exportation en instance http://webtv.video.hauts-de-seine.net/video/4d5f2e7f439s.html …  Afficher la conversation

Plan Bricq : Le fantôme de la Banque française du Commerce extérieur refait surface http://dlvr.it/2G7Mc1  Retweeté par Renaud Favier

@Le_MOCI si seulement le fantôme de la BFCE était le seul vieux spectre à hanter les couloir de #Bercy #compétitivité http://madeinfrance2012.wordpress.com/ 

@RFI Le problème depuis qu’il n’y a plus de service militaire, c’est qu’on confond mobilisation, retraite et tocsin http://www.rfi.fr/france/20121004-france-mobilisation-competitivite-gallois-pecresse-le-roux-ayrault …  Afficher la conversation

* * *

Renaud Favier, 8 octobre 2012 (Pour plus d’information sur les #geonpi et la #compétitivité en France, cliquer ici : http://madeinfrance2012.wordpress.com/2012/10/06/les-pigeons-ne-seraient-ils-plus-ce-quils-etaient-avant-geonpi-et-la-trajectoire-de-competitivite-de-bercy/ ou sur les pigeons tout en fin de ce billet)

Ceci écrit, qu’on soit moineau, pigeon, #geonpi, coq, dindon, vautour, aigle, ptérodactyle, Kracoucass ou autre drôle d’oiseau français, ex-français, futur français, patriotique plus ou moins économique et plus ou moins volant/voleur, ou pas, on peut twitter télécharger sur Amazon (et lire sur Kindle si on n’a pas de iPad, iPhone, iMac ou MacBook) quelques eBooks sur le monde réel ici et maintenant tel qu’il va (ou pas) vraiment, pour se préparer avec humour mais sérieux à la France, à l’Europe et au monde tels qu’ils approchent à vitesse encore un peu plus déraisonnable qu’une joli coupé RCZ ou une Alpine à pleine bourre sur circuit pendant le salon de l’Automobile de la Porte de Versailles (avant, on disait “Mondial”, mais c’était avant que ceux de Shanghaï, de Séoul, de Sao Paulo et bientôt Varsovie, Prague et Istambul n’aient gagné la bataille de l’automobile dans la guerre économique et qu’on parle de le délocaliser au Maroc, maintenant que la France est officiellement en crise et qu’on ne voudrait pas imposer des heures sup aux douaniers de Roissy ou aux fonctionnaires du STIF/RATP déjà obligés de lire tous les compte-rendu du dialogue social dans leur administration, de participer à des séminaires d’information sur la vie après les plan sociaux et les contrats de générations, et de perdre du temps à remplir les formulaires de RTT en 3 exemplaires parce qu’il n’y a plus de budget pour remplacer l’imprimante en obsolescence pré-programmée pour laquelle on avait acheté 5 ans de stock de toner d’avance via un intermédiaire qui avait des fournisseurs en Belgique mais qui ne reprend bien sûr pas la marchandise incompatible avec l’imprimante qu’on achètera quand in y aura des crédits) depuis que l’écologisme globalement responsable s’est noyé à Copenhague, qu’une certaine idée de la politique française n’est pas sortie blanche comme neige de 40 ans de hautes certitudes inefficaces de la suite d’un certain Sofitel, et qu’il a fallu accélérer la dérive des dettes publiques des Clubs-Meds à cause des subprimes et de quelques autres incongruités financières d’origine principalement anglo-saxonnes et fantaisies budgétaires à la française, et se faire une (dé)raison de contreperformances commerciales d’origine pas seulement chinoise ou allemande, et que la politique d’achat de temps contre la crise approche dangereusement de ses limites avec ou sans QE3 aux USA, MES ou MOT en Europe, les dignes vieux de Karlsruhe, les djeuns indignés d’Athènes ou Madrid et toussa-touça kivapa vraiment plus du tout d’autant que le feu semble avoir pris plus au sud dans la foulée des révolutions de jasmin dont toutes les bienpensances se félicitaient pourtant avec autant d’enthousiasme qu’elles se laissaient inviter en vacances et/ou avion par les prédécesseurs des incendiaires. Mais what else ? Comme le dit Saint Woody Allen : “Je hais la réalité, mais où ailleurs se faire servir un bon steak ?”.

    

On peut également lire ou télécharger ces eBooks sur la plateforme française Youscribe (nb le format pdf disponible sur Youscribe est assez pratique sur grand écran et mieux adapté que ePub à l’impression en format A4) en cliquant sur les icônes ci-dessous avec le mulot.

               
               
         
           
        
      

Whatever works, mais si on a du 3G ou du wifi, on peut aussi lire (gratuitement) le dernier billet du blog “Café du matin à Paris” (ou un résumé en anglais si on est anglophone et/ou pas trop chauvin) avec le café à n’importe quel bout du monde, cela ne peut pas nuire plus gravement que tout les restes aux exportations sans entrepreneurs, à la réindustrialisation sans capital ou au made in France sans clients.

Mais on peut préférer acheter ses livres sur les étagères d’un bon libraire, dans un café librairie sympa ou entre les aspirateurs automatiques et les cafetières d’un agitateur d’idées un peu rangé des voitures mais auquel on est habitué et dont on prend toujours la carte de fidélité par habitude, ou vice-versa.

Auquel cas, la reco de la rentrée “littéraire” : “La théorie de l’information“, un genre de “western financier” à clefs (lire : sur les corsaires français des télécoms, nb pour éviter tout malentendu que la formule, citée ci-dessous, qui fait sourire les auditeurs des radio-business-fm, vise quelqu’un d’autre que DSK qui a bien dû s’occuper de télécoms françaises dans sa carrière ministérielle mais n’est pas dans ce “coup”, les puristes auront bien entendu rectifié d’eux-mêmes car ni son Audi à Washington, ni la Porsche de son communicant à Paris, ni probablement son véhicule à Marrakech où il fait trop chaud pour circuler sans capote, ne sont des décapotables, étant entendu que DSK lui-même n’est pas un pornocrate, si on ne l’écrivait pas on risquerait un malentendu, mais est indubitablement un peu chaleureux pour circuler à l’étranger sans capote) du jeune Aurélien Bellanger, chez Gallimard, ravira les vieux qui lisaient non pas des romans d’amour mais du Sulitzer et du Dumas dans leur jeunesse, avec des trouvailles comme ” … les pornocrates en cabriolet …” (lire : “les gusses, devenus maintenant très fréquentables parce que très riches et puissants, qui avaient fait un hold-up sur le plancalculo-télécom à la françaises en inventant le “Minitel rose” sans opposition des politiques bien avant que les pirates en Rolls roses prospèrent sur Internet sous les “vivas” des djeuns #occupy et les sourcils froncés des ingénieurs télécom à la française occupés à suivre les cours de bourse d’Alcatel et France Télécom, l’honnêteté intellectuelle obligeant à signaler à leur décharge que des ingénieurs des mines et des ponts se sont également mêlés de ces triomphes monopoli(s)tiques à la française sous le haut patronage de l’administration et des politiques (in)compétents, et que ce n’est pas leur faute si les ingénieurs français qui savaient compter ont tous préféré aller dans la banque, les cabinets ministériels et/ou, pour les plus conservateurs, les fromages résiduels du bon vieux temps de l’économie mixte genre Tunnel du Mont Blanc, Française des Jeux, EDF, feu l’industrie automobile, sidérurgie ou du transport aérien etc encore moins verts et/ou plus, voire trop mûrs souvent …).

Sinon, côté littérature économique, les usual suspects de l’exploitation, explication ou futurologie de la crise vont probablement publier pour Toussaint afin de surfer sur la vague de morosité de début novembre, tandis que les vendeurs de Trente Glorieuses devant nous, de bilan et perspectives du gouvernement ou de France se renforçant dans l’adversité attendront certainement la saison des achats de cadeaux de Noël pour profiter du regain de bonne humeur des (é)lecteurs devant les jolies vitrines, les étals tentants et les décorations festives. Il n’en reste pas quelques écrits recommandables comme “Homo Economicus” de Daniel Cohen, qui vole un titre mais écrit très honnêtement et opportunément sur la bipolarité de l’être humain occidental compétiteur et coopérateur à la fois, en crise grave depuis que le mot coopétition inventé à peu près au même moment que partenariat public-privé et junk-bonds est à peu près aussi has-been que l’économie mixte et les coopératives ouvrières du temps de Mongénéral, sauf dans les conversations d’après digestif dans certains milieux privilégiés restés politiquement au début des très progressistes mais non viables années 80, économiquement au début des très psychédéliques mais ultra-confortables années 70, et intellectuellement à la fin des très regrettées mais über-déstabilisantes roaring sixties.

Enfin, côté littérature érotique pour filles, on murmure dans le landerneau que l’anglais de la version originale est tellement simpliste qu’il ne sert vraiment à rien d’attendre la sortie prévue en octobre (en France, Lattès, 17 octobre) de la version en français de l’incontournable “Fifty Shades of Grey” (et que c’est une excellente raison d’acheter un truc électronique pour lire dans le métro (ou d’apprendre à télécharger en pdf sur iPhone, iPad ou n’importe quel machin électronique moderne portable, ou pas) pour éviter que les voisins, collègues, enfants, parents et autres impedimenta sachent qu’on mange lit du cochon en cachette comme tout le monde qui a du temps à perdre et de la libido à dissiper mais un(e) conjoint(e) moins disponible que DSK dans les années de jeunesse, et plus assez d’énergie, d’audace ou de méthode pour sortir draguer).

Conclusion provisoire : cliquer sur l’image ci-dessous

Passage au blog “Compétitivité” : cliquer sur l’image ci-dessous

Passage au blog “Voyage en 2012” : cliquer sur l’image ci-dessous

Passage au blog “France 2012” : cliquer sur l’image ci-dessous

Passage au blog “English Coffee” : cliquer sur l’image ci-dessous

Passage au blog “Café du matin à Paris” : cliquer sur l’image ci-dessous

* * *

A propos renaudfavier

Ils semblent grands car nous sommes à genoux (LaBoétie) Je hais la réalité, mais c'est le seul endroit où se faire servir un bon steak (Woody) De quoi qu'il s'agisse, je suis contre (Groucho) Faire face (Guynemer)
Cet article, publié dans Actualité, Compétitivité, Humour, Politique, est tagué , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s