Déjà J-19 (15 pour les Mayas) : « La vie est un souffle » … adieu, bravissimo et, surtout, merci, Oscar Niemeyer

Oscar

Normalement, phrases stupidement longues, ponctuations aléatoires et digressions tigresques s’imposent pour refléter la complexité du monde. Mais quand Oscar Niemeyer s’en va, c’est un peu comme quand le Père Noël est passé, on a la gorge et le clavier un peu noués.

« A vida é um sopro » (la vie est un souffle). Tout est dit en 5 mots, 13 lettres, 17 signes … Qu’ajouter à la fulgurance éternelle de Niemeyer ?

Ce ne serait pas seulement vain ; ce serait aussi sacrilège que de décorer la cathédrale de Brasilia, le futur, ou le ciel, en arbre de Noël.

Brasil_Brasilia_Catedral_de_Brasilia_Catedral_Metropolitana_Nossa_Seora_Aparecida - Rev Natal 2012 Renaud Favier

Et puis, ce serait aussi ballot qu’inutile. Parce qu’Oscar Niemeyer y avait pensé, à décorer le futur, aussi, pour Noël. Evidemment. Inévitablement.  » … e inevitavel … » disait-il, en souriant.

oscar-niemeyer-2-e1348652151512Bref, Ciao Oscar, ate ja.

Et pour ceux qui auraient négligé de cliquer sur la première image pour aller voir le derrière des choses, une seconde chance de rêver (en allemand).

Renaud Favier – 6  décembre 2012 – Version anglaise

Anyway, qu’on soit, ou pas, Carioca, Brasiliense, fan de Niemeyer, ou juste amateur normal de Chico Buarque et Tom Jobim très en retard pour presque tout ce qui doit être fini avant Noël, ou en avance pour les cadeaux, le sapin, la commande des cartes de voeux caritatives et l’achat des guirlandes et bulles (nb que le café est gratuit pendant les fêtes sur http://www.facebook.com/cafe.matin.paris ), paniqué par l’approche des festins de famille après une année de régime de gré ou force qui avait au moins l’avantage de permettre d’envisager de ne pas arriver en 2013 avec le ventre touchant par terre, la balance éclatée de rire et le neurone saturé de corps gras, ou angoissé à mort à l’idée du dîner de Noël du bureau où tout le monde se regardera du coin de l’oeil en se demandant qui sera encore là au prochain … si on peut soulever un Kindle et si on sait télécharger sur Amazon, on peut emporter dans sa poche pour le prix de quelques café en terrasse une bibliothèque électronique entière garantie sans lipides plus ou moins insaturés, ni sucres plus ou moins lents, dés maintenant « tout soudain », avec en prime tout ce que le Projet Gutenberg et quelques autres offrent gratuitement parce que les héritiers des grands écrivains morts il y a longtemps ne touchent plus de droits en dormant, à la différence de ceux de grands collectionneurs d’art, également exonérés d’ISF, va comprendre pourquoi, par qui et comment … Quelques échantillons sur Amazon en cliquant sur les icônes.

        

Si on a un SmartPhone ou un hybride moderne, on peut également lire online ou télécharger plein de livres électroniques sur la plateforme française Youscribe (nb le format pdf disponible sur Youscribe est assez pratique sur grand écran et moins fantaisiste que ePub à l’impression en format A4). Quelques exemples en cliquant sur les icônes ci-dessous (nb que le tome 6 de « Et maintenant ? » restera gratuit au moins jusqu’à fin 2012).

               
               
         
          
          

Et si on préfère lire ce qui est gratuit, rapport à l’argent, ou parce qu’on en fait une question de principe, ou parce que c’est la crise, par exemple, on n’a qu’à cliquer sur les icônes ci-dessous pour télécharger des livres électroniques, mais pas tristes, à l’oeil.

      

Et puis, si on est vraiment fanatique de l’entrepreneurship et du commerce extérieur français qui ne s’est pas tellement amélioré depuis que la nouvelle Ministre achète des sacs à main made by France à l’étranger pour doper les chiffres de l’export en mouillant elle-même le chemisier et passe dans les médias mais ne commente plus trop les chiffres mensuels dans les médias ou le cloud (pour l’ordre du jour du conseil des ministres, ça dépend, on verra après le vote du budget quand le sujet du mariage pour tous sera passé de mode, si celui de l’entreprise sociale et solidaire sur subventions directes ou indirectes ne monopolise pas le débat jusqu’à ce qu’on parle de décentralisation), ou passionné par la compétitivité des entreprises françaises avant les éléments de langage des conseillers en communication de Montebourg ; le rapport Gallois ; le Plan Hollande au XXIè siècle, ou si on a un peu besoin de se documenter sur le sujet en mode “think different” pour son boulot ou ses études et qu’on a déjà écouté l’interview de la ministre le 20/11 sur Public Sénat TV (http://ils-l-ont-dit-sur-publicsenat.tumblr.com/post/36154557401/nicole-bricq-etait-linvitee-de-preuves-par-3), on peut aussi e-lire gratuitement sur le sujet en cliquant ci-dessous, en attendant le grand plan nationo-régional de compétitivité export.

          

* * *

Le bonus de pré-Noël

A propos renaudfavier

Ils semblent grands car nous sommes à genoux (LaBoétie) Je hais la réalité, mais c'est le seul endroit où se faire servir un bon steak (Woody) De quoi qu'il s'agisse, je suis contre (Groucho) Faire face (Guynemer)
Cet article, publié dans Actualité, International, Pause Café, Voeux, est tagué , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s