Beckham (David, Victoria reste à Londres, c’est hélas normal) débarque à Paris pour 5 mois, vaste programme …

Beckham-3_scalewidth_460

Pour une fois qu’il se passe quelque chose à Paris d’un peu frais, et même si c’est über sponsorisé et sous-courtermiste, et si ça ne va pas relancer les ventes de livres de philo, ce serait pisse-vinaigre de râloter contre le bilan carbone du jet privé ou autres dérives sportives.

David-Beckham-dans-le-jet-prive-qui-l-amene-a-Paris-le-31-janvier-2013_portrait_w858

D’abord, c’est plutôt un bonne coïncidence, juste comme le gouvernement a comme d’hab’ pris la résolution de début d’année de faire du sport nommer, avec conférence de presse et photos d’équipe à Bercy, un groupe d’experts et un capitaine d’équipe pour lancer encore une campagne de promotion de l’image de la France terre glamour pour les investisseurs étrangers et usine du monde pour les importateurs de biens et services amoureux du made in Paris, Provence ou Champagne (le lancement du groupe de travail, c’était maintenant le 30 janvier à Bercy, celui de la vraie campagne, if any, ce sera pour un peu plus tard, après la remise du nouveau rapport annoncé pour le 1er mai, l’incontournable séminaire gouvernemental pré-enterrement comme pour le rapport Gallois, et les discours aux CESEE et conférences de presse à Matignon ou mieux sur les guichets uniques nationaux et territoriaux chargés de mettre en oeuvre la stratégie d’image de la France et de ses régions et métropoles qui sont, rappelons-le, « l’échelon pertinent », quand tout le monde en France et ailleurs aura oublié que le très glamour Fool Monty voulait nationaliser les pertes de Mittal sans passer par la case dialogue social avec les investisseurs, que la pas très glamour ministre de la culture et les collègues de Fool Monty à Bercy ont lancé les chiens contre le monument du cinéma français créateur d’emplois en France qui ethyl-beuglait juste un peu plus que d’hab’ sur son scoot et roulait juste un peu plus bourré vers un ailleurs confortable que la norme des intermittents et autres exilés habitués des cocktails mondains en ville et séminaires avec sièges en velours ou cuir à Deauville, Ré ou Marrakech, et qu’on cherche, au pays de Hugo, des poux dans la tête au boss de luxe de LVMH qui, certes a été usager des banques d’affaires plus que capitaine d’industrie et ne perd pas trop son temps à acheter la paix sociale avec les habitués des soirées VIP de Pigasse et/ou Bergé, joue le rôle du méchant père de famille, normal quoique un peu plus riche que la moyenne des heureux élus bénéficiaires d’appartement dits « sociaux » à Paris, et honnêtement bronzé,  probablement avec le même produit vendu cher by LVMH aux publicitaires septuagénaires et autres abonnés plus ou moins sexagénaires des plateaux TV parisiens qui peuvent se permettre d’acheter des cosmétiques avec ce qu’ils économisent sur les indemnités de leurs stagiaires encore moins chers que les rares juniors qu’ils embauchent en CDD pour remplacer les anciens seniors de plus de 30 ans ex-CDI qu’ils esclavagisent en free-lance, maintenant que la loi impose de ne discriminer que contre les gens normaux). Compléments sur fashionmag.com : http://fr.fashionmag.com/news-309042-Bercy-lance-les-preparatifs-de-la-Marque-France-#.UQuEJ45XBGY

Bercy 30 janvier 2013 Lancement Groupe de Travail Marque France

Bercy 30 janvier 2013 – Lancement du Groupe de Travail « Marque France »

L’essentiel, c’est que le CDD de Beckham au PSG et autres dialogues sociaux de pré-campagne électorale ne cannibalisent pas le budget de celle pour l’économie sociale et solidaire qui a été lancée fin 2012 par le ministère de Benoit Hamon, et dont les syndicats et futurs chômistes des filières du transport non aérien (on fait ce qu’on pneu, du moment qu’il n’y a pas trop de mouvements sociaux chez Air France et que Renault trouve des clients en France pour ses low-costs, messieurs Hollande et Montebourg ?), du médicament (enfin, il va falloir trouver un autre mot, si toute la pharmacopée française donne le syndrome du Mediator, la maladie des pilules de nouvelles génération, ou la migraine comme quand on écoute madame Touraine plus de 30 secondes), de la distribution culturelle à actionnariat encore national (ceci dit, tout ce qui pourrait réveiller le neurone du citoyen électeur -mais pas et lecteur, of course-  lambda sur un malentendu genre erreur d’étage chez Virgin ou passage entre les bouquins à une Fnac, et/ou pourrait offrir des droits d’auteurs à des héritiers et/ou de chanteur à des exilés fiscaux, ou vice-versa, et occupe en plus des mètres carrés aux normes dans des endroits de Paris (ou autres métropoles françaises visibles sur Google-Earth) vendables au Qatar en employant des djeuns qui voteraient plus sûrement à gauche mais pas trop la prochaine fois s’ils étaient chômistes désespérés « normalement » instrumentalisés et pas employés radicalisés façon fonctionnaires manifestants par procuration et/ou producteurs d’écrans de fumée, doit être éradiqué, non, madame Filippetti ?) et autres supporters du PSG de l’économie réelle susceptible d’employer des gens aujourd’hui et d’être encore là demain si la politique économique sociale de marché à visage juste ne dérive pas encore plus loin du bons sens le plus élémentaire et d’un semblant de pragmatisme germanique que les champions du Vendée Globe celles d’avant, se féliciteraient sûrement s’ils en avaient vent. Byzeway, un des 38 ministres ou sous-ministres dont on n’a pas encore entendu parler à la TV, c’est celle ou celui qui s’occupe du sport professionnel : il doit bien y en avoir une ou un, puisque ça occupait à plein temps la médiatique Rama Yade et que ça donnait des trucs à hennir à la TV à la pourtant très occupée Roselyne Bachelot, avant.

ESS__campagne_gouvernement

Quant au bilan carbone, que Beckham joue ou pas au PSG avec chauffeur et chambre dans un hôtel avec assez d’étoiles pour ne pas mégoter sur le chauffage, d’une part il volera, somnolera et roulera toujours dans la cour des grands avec pilote, chauffeur et sièges confortables, maintenant qu’il a assuré ses arrières pour quelques siècles de retraite sportive, et continuera à brûler quotidiennemet assez de carburants fossiles aux normes VIPeople pour exctinctionner fissa tous les descendants de mammouths et autres espèces plus ou moins sensibles au changement climatique sauf à révolutionner très sérieusement le monde un peu au-delà du Bois de Boulogne, d’autre part, les salariés du PSG disposent d’un parc automobile dont la réputation est moins à faire que le plein tous les 50 km exécutés à grands renforts de hurlements de moulins et duels au parking avec instruments de transport routier contondants (tiens, contondant, ça fait penser à des gens sur une pelouse, non ?), enfin, ni les actionnaires, ni les sponsors, ni les supporters, ni les bénéficiaires du PSG n’ont l’écologisme radical ou l’environnementalisme responsable comme priorité dans la vie, sinon on en aurait déjà vu des images sur internet au moins autant que du militantisme anti-wifi (pour l’aéroport des Landes, c’est encore autre chose, à suivre quand la météo sera plus propice à la transhumance d’écolocrates et aux visites de journalistes y afférentes) de Delphine Batho et ses collaborateurs, non ?

fleur-pellerin

Economie numérique et écologisme pra(gma)tique, même combat gouvernemental …

Mais, revenons au sujet principal : comme tout le monde considère à sa juste valeur la marque France et l’agitprop y afférente du moment qu’on a Beckham à Paris et qu’il fait des photos avec la Tour Eiffel ; comme tout le monde se fiche que les djeuns de presque 40 ans soient condamnés à envoyer leurs mômes et leur femme à l’école à Londres du moment qu’on a le quasi-quadra Beckham en CDD à Paris jusqu’au prochaines grandes vacances scolaires ; et du moment que les bagnoles de Beckham sont équipées de pots catalytiques (si t’as pas une caisse avec au moins deux tuyaux d’échappement à près de 40 berges, t’as raté ta vie) et/ou circulent hors de Paris (en tout cas, pour la voie sur berge devant les apparts de VIPeople installés avec vue sur Seine entre la Tour Eiffel et les hôtels de charme au-dessus des boutiques d’antiquaires pour les touristes et des restos chics pour les exilés, et vice-versa, c’est mort maintenant), l’essentiel, c’est que la visite médicale n’ait pas révélé que Beckham pourrait avoir eu des ami(e)s commun(ne)s avec Lance Armstrong, que Zlatan ne décide pas sur un coup de tête jaloux, ou plus rationnel, d’aller trainer ses crampons dans un vrai club sportif avec un parking assez grand pour les camions 4/4 et autres limousines diesel format petit porte-avions de tous les joueurs, et que les citoyens supporters, et autres électeurs plus intéressés par ce qui se passe près du Bois de Boulogne qu’ailleurs dans le monde réel, soient assez contents pour oublier que leur job et leur retraite et sont un peu menacés s’ils ne sont pas fonctionnaires politiciens professionnels, et que même si PSG met une rouste à l’OM à la fin du mois grâce à une action collective de Zlatan et Beckham, les supporters du mariage pour tous qui ne sont pas exclusivement intéressés par les beaux sportifs de sexe mâle n’ont que peu de chance de croiser beaucoup la sublime madame Beckham dans les rues de Paris, sauf s’ils sont invités aux pince-fesses des sponsors et/ou si la piquante ex Spice Girl décide de passer à Paris plutôt que d’aller dans les mêmes magasins à Londres, Doha ou ailleurs, et de ne pas commander ses fringues sur Amazon comme tout le monde qui n’aime pas les centres commerciaux de banlieues ou aéroports chics, ni rouler en ville et devoir laisser sa bagnole à un voiturier, et/ou veut soutenir l’emploi dans la circonscription de Fool Monty.

5926-david-beckham-pollue-637x0-1

C’est sûr qu’une voiture à Paris, c’est compliqué. Surtout sans chauffeur.

L’essentiel, c’est que les collectionneurs de tee-shirt made in China garantis floqués main quelque part à 100 euros vendus en bas des Champs puissent acheter le leur avant que Beckham soit déjà reparti jouer ailleurs après son CDD de 5 mois, dans un coin où on n’est pas obligé de renoncer à toute rémunération directe sur place pour éviter les paperasses administratives et frais d’avocats fiscalistes, où on peut s’installer en célibataire géographique, sans risque de réquisition par Duflot & Co. ou dénonciation aux autorités du contrôle d’occupation par d’excellents voisins, sans être héritier ou bénéficiaire à titre privilégié de palais républicains et autres monuments historiques du genre rarement mis à disposition des familles de victimes de guerre ou paix autour de Tombouctou et autres poussières de Françafrique, et où on peut résider plus de 6 mois en famille sans être harcelé par les taxes françaises, et la médiatiquerie y afférente.

-

32 tee-shirts à 100 Euros (TTC, quand même), soit 3200 en net-net après impôt sur le revenu, ça doit chercher dans les 10 000 bruts chargés sur la feuille de paye d’un supporter moyen du PSG … sans compter les abonnements au Parc et à Canal pour les matchs à l’extérieur de Paris, les tournées au comptoir et  … c’est peut être un vrai motif pour militer pour le mariage pour tous y compris avec un supporter du PSG, ça. Sauf si http://www.LeBonCoinPourTrouverUneConjointeàParis.fr propose un mot clef genre « jolie supportrice du PSG pas déjà mariée avec Zlatan qui a l’air du genre à casser les rotules si on le fait cocu, ni avec Beckham parce que celle-là elle est trop belle, trop VIPeople et trop riche pour toi, pas assez cloche pour s’installer à Paris, même par mariage blanc pour les prestas sociales et l’école publique gratos, et en plus elle sait que les boutiques de Paris, on trouve les mêmes dans toutes les villes où il y a du fric et des people pour le claquer comme ça« .

david_et_victoria_beckham_interieur_reference

Le foot salarié, c’est comme la politique dite professionnelle ça, particulièrement à Paris, mais what else, maintenant que le vélo n’est plus politiquement correct, que le golf, ça a toujours été chiantissime et snob mais maintenant c’est politiquement correct de le reconnaître si on est côté aile gauche de la majorité, ou trop ruiné ou sous contrôle fiscal pour pouvoir encore se le permettre pendant le gouvernement provisoire des Soviets, et que la voile, c’est sublime à la TV mais carrément épuisant sur l’eau ? Le rugby, c’est aussi vulgaire que le ski, quant-au handall, c’est trop provincial …

Renaud Favier – 1er février 2013 – Café du matin à Paris

PS : l’important, c’est qu’on soit arrivé en février, qu’il reste du café à Paris, et que les Spice Girls soient forever sur Youtube, qu’on soit sportif, ou pas, supporter du PSG, ou pas, désolé que Victoria Beckham ne vienne pas s’installer en ville au moins quelques semaines, ou pas.

90s,eiffel,tower,nostalgia,paris,spice,girls-175b7bbd1578a90ee110c5d27cf4a049_h

Publicités

A propos renaudfavier

Ils semblent grands car nous sommes à genoux (LaBoétie) Je hais la réalité, mais c'est le seul endroit où se faire servir un bon steak (Woody) De quoi qu'il s'agisse, je suis contre (Groucho) Faire face (Guynemer)
Cet article, publié dans Actualité, Humour, International, Musique, Pause Café, Politique, est tagué , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Un commentaire pour Beckham (David, Victoria reste à Londres, c’est hélas normal) débarque à Paris pour 5 mois, vaste programme …

  1. Meilleursarticles dit :

    A reblogué ceci sur Sélection des meilleurs articles.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s