Show à #Bercy : Nouvelle France industrielle vs Titan Yankee ! Avec « Eye of the Tiger » en fond sonore …

371x269_bis.png Crédits : Ministères Bercy

La mise en scène, « à la Steve Jobs » selon les éléments de langage consacrés, des « Objet de la nouvelle France industrielle » au centre de conférences des ministres de Bercy, devant quelques centaines d’invités, curieux, et journalistes, ça ne semblait pas une si mauvaise idée.

article_montebourg - A. GELEBART / 20 MINUTES

Crédits : A. GELEBART / 20 MINUTES

Que le ministre du redressement productif « paye de sa personne », comme l’avait commenté le Président Hollande lors de l’épisode de la Marinière en couverture du magazine du Parisien (opération menée en telle confidentialité qu’un autre ministre bercyen n’y croyait pas sur Canal+, ce qui a fait sourire quelques jours dans les dîners en ville parisiens) pour promouvoir le made in France avec « direct-live » sur le site du ministère pour les internautes, c’est dans l’ordre des choses, et plutôt moderne, même si la musique de Rocky, « Eye of the Tiger » pour l’arrivée du « jeune lion » sur la scène de Bercy (le centre de conférences des ministères, pas le palais omnisport, quand même, pas encore, ou pas tant que les budgets seront en stand-by hors saison pré-électorale …), c’était peut-être un peu … trop (ceci dit, une démonstration de testostérone en slip sur le ring, c’est assez pertinent). http://www.youtube.com/watch?v=VgSMxY6asoE

Monty Rocky

Que le gouvernement en charge de la politique économique « booste » des objets innovants susceptibles de contribuer à l’emploi réel et durable, et à la compétitivité d’entreprises nationales sur les marchés internationaux, et communique en mode « gagnant-gagnant » avec des entreprises ayant bénéficié de subventions pour le développement de nouveaux produits, cela peut sembler un brin superflu, mais cela ne semble pas dangereux pour les salariés des entreprises concernées, pas toxique a priori pour les technologies présentées, ni susceptible de faire tiquer le Conseil Constitutionnel eu égard aux comptes des futures campagnes électorales d’Arnaud Montebourg, surtout que ni la masse du public de l’évènement (avec cocktail ?), ni le retour presse ne sont bouleversants. Sur le papier, cela semblait sympa, d’autant que de nouveaux pneus électriques à moteur intégré, des tuyaux innovants pour nos vieilles artères et des nano-usines à médicaments naturels, c’était plutôt un bel effort d’attractivité un soir où il n’y avait rien d’autre que Dr House à la TV, et c’était un changement plutôt sexy après le moulin à légume pour ménagère d’autour de 50 ans avec tee-shirt pour jeunes touristes chics et vieux parisiens chocs. (On attend avec impatience l’avis circonstancié du collègue d’Arnaud Monrebourg à un autre étage de Bercy, Benoit Hamon : http://blogs.lexpress.fr/media/2012/10/21/quand-benoit-hamon-invite-du-petit-journal-refuse-de-croire-a-la-mariniere-de-montebourg/ )

000156330_5

C’est juste pas de chance que le premier épisode d’une nouvelle séquence de plusieurs « Montebourg-Shows » (en francophone réglementaire : « les choses de Montebourg ») ait eu lieu le jours du buzz sur la lettre virile, limite incorrecte, du boss de Titan à Arnaud Montebourg, sur l’usine Good-Year d’Amiens. Cf LePoint : http://www.lepoint.fr/societe/montebourg-presente-l-industrie-made-in-france-a-la-facon-steve-jobs-19-02-2013-1629730_23.php

1078028-417192-jpg_955669_434x276 Crédits : Le Point - afp.com/Kenzo Tribouillard

Crédits photo : afp.com / Kenzo Tribouillard

Non pas que Montebourg, ni même Titan, pour le coup, soient vraiment responsables du naufrage d’une usine de pneus #InRealLife, dont à preuve du contraire les coupables sont plutôt à recenser du côté des actionnaire directs et bénéficiaires indirects (on ne peut pas exiger 5, 10, voire 15% de rentabilité pour ses investissements personnels, acheter des bagnoles made by étranger chaussées de n’importe quels pneus made in n’importe où, et profiter des 35 heures et de l’Euro fort pour prolonger ses week-ends avec piscine de luxe au Maroc ou aller acheter ses jeans encore un peu moins cher sur place en Tunisie, et s’auto-juger blanc comme neige en s’indignant des effets de la mondialisation sur l’emploi dans les usines, de pneumatiques et autres, françaises ou étrangères en France), des dirigeants passés et présents, des syndicats plus ou moins archéos ou réformistes, des apparatchiks de la politique économique locale et peut-être même aussi un peu de « manque de chance ». Et puis, c’était dans l’air depuis un moment, avant même les élections de 2012. Cf CitizenSide (2011) : http://www.citizenside.com/fr/photos/politique/2011-09-20/43105/arnaud-montebourg-rencontre-et-soutient-les-goodyear-a-amiens.html#f=0/301839

301841-montebourg-amiens-goodyear-19

A Montebourg – Amiens – « Soutien aux Good-Year » – Septembre 2011 – Crédits : CitizenSide

Arnaud Montebourg fait « normalement » son job de politicien professionnel socialiste français provisoirement ministre mais qui n’a pas les moyens de nationaliser ou (faire) subventionner tous les emplois industriels menacés de France, tandis que le patron de Titan fait son job de dirigeant d’une entreprise américaine dont l’objet social est de vendre profitablement des pneus dans le monde, pas de sauver des jobs dans les pays dont l’attractivité ne le convainc visiblement pas plus que ses interlocuteurs à tous niveaux. As simple as that, mais on attend toujours que l’Académie Française nous invente un bon mot francophone pour : « business », et que l’information soit transmise au ministre du 3ème étage de Bercy.

961854-1138741

 As simple as that, en français, on peut traduire : « c’est normal » …

Renaud Favier – 20 février 2013 – Café du matin à Paris

PS : en fait, ce n’est pas « Rocky » (par ailleurs américain suppôt du capitalisme international, et rarement en costard-cravate avec éléments de langage de hauts fonctionnaires révisés par le bureau politique), dont les communicants de Montebourg devraient s’inspirer, c’est plutôt de l’héritier apprenant le sirtaki sur les ruines du désastre de son business dans Zorba le Grec : http://www.youtube.com/watch?v=jeNsr_nQEfE

ZorbaPPS : pour autant, qu’on soit, ou pas, groupie de Montebourg, militant pour ses conceptions de la politique économique, ou fan de son bilan de ministre, la lettre du patron de Titan (ça ne s’invente pas, un nom comme ça, surtout que c’est le début de … Titanic) ne relève pas tout à fait de la grammaire des affaires à la française (le « doigt », on a déjà vu ça à l’Assemblée Nationale, et c’est devenu assez habituel dans certaines rues,  mais ce n’est pas encore une figure classique du dialogue social) ni même de la courtoisie standard en classe business international. Cf LesEchos qui s’étonnent un peu côté droit de la rusticité virile yankee s’agissant d’une missive à un édile de la République Française, qui plus est co-locataire à Bercy : http://www.lesechos.fr/economie-politique/france/actu/0202575775894-goodyear-l-incroyable-courrier-du-pdg-de-titan-a-montebourg-540113.php tandis que Rue89 s’indigne rive gauche de la mauvaise éducation d’un étranger qui ne fait même pas l’effort d’écrire en français comme tout le monde à Paris : http://www.rue89.com/rue89-eco/2013/02/20/les-soi-disant-ouvriers-francais-de-goodyear-la-lettre-de-titan-montebourg

Titan à Montebourg - Crédits : Baudry

A propos renaudfavier

Ils semblent grands car nous sommes à genoux (LaBoétie) Je hais la réalité, mais c'est le seul endroit où se faire servir un bon steak (Woody) De quoi qu'il s'agisse, je suis contre (Groucho) Faire face (Guynemer)
Cet article, publié dans Actualité, Compétitivité, Frenchonomics, Humour, International, Politique, est tagué , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s