Maintenant, en France, les balles populaires du 14 juillet, c’est le programme (de) normal

Terminus

Un accident de transport en commun, des morts, ça arrive, même en Europe. C’est comme un naufrage, un crash aérien ou un accident de voiture : il y a une part de fatalité, une de malchance, des responsabilités compliquées à établir, des enjeux financiers importants, voire des récupérations politiques.

santa_accident-18593

Ainsi, certains disent, au sujet de l’accident ferroviaire de Bretigny le week-end du 14 juillet, où au moins 6 morts ont été recensés que c’est la faute du gouvernement, de la région, et/ou des politiciens locaux qui n’auraient possiblement pas appliqué à 100% tous les principes de précaution. Qu’en penser ?

accident-voiture-042

D’autres mettront l’accident sur le dos du transporteur, de son personnel, et/ou de ses syndicats, évoquant pèle-mêle les défaillances humaines toujours possibles, les défauts d’entretien jamais exclus, l’incident technique, statistiquement inévitable quand on n’est pas en système « tolérance zéro défaut » comme dans le nucléaire ou l’aviation. Qu’en supposer ?

4665429

Ceci dit, souvent, les médias sont passés à autre chose quand on commence à y voir un peu plus clair sur le terrain, alors à part les experts et fonctionnaires spécialisés, tout le monde préfère aussi s’intéresser très vite à autre chose, ce qui tombe bien, plutôt que de devoir se reposer sur des « on-dit » aux dîners en ville, des témoignages douteux sur facebook ou des rumeurs sur Twitter.

arbres_farceurs

Enfin, l’essentiel, c’est que les blessés puissent être secourus le plus rapidement, et le plus efficacement possible, avec le soutien des populations locales … Cf Europe 1 : http://www.europe1.fr/Faits-divers/Bretigny-des-vols-sur-le-lieu-de-l-accident-1582707/

nuctel

En tout état de cause, comme Brétigny est en proche banlieue parisienne dans une zone où la police pénètre en principe sans bazooka en plein jour, et où l’on n’a jamais constaté d’attroupements de supporters de football normaux ou militants politiques violents, on ne peut accorder qu’une extrêmement faible crédibilité à ces rumeurs selon lesquelles des pirates, voire des naufrageurs, auraient pu profiter de la situation pour détrousser morts et blessés après le crash du train, et même menacer, voire caillasser et rançonner les secours et les forces de l’ordre. Sans exclure un malencontreux hasard.

a.aaa-Eppic-crash

Je dis ça, je dis pas que les sauvageons sont exemplaires et les racailles pas coupables, je dis qu’on est tous un peu (ir)responsables, que d’excellents français dépouillèrent d’autres excellents français victimes de pas de chance et de barbarie ordinaire au cours des âges avec mention spéciale pour le début des années 40, bien avant que l’horoscope ne se complique et le futur ne devienne séreusement préoccupant pour les gens en général, les djeuns en particulier. Et puis je constate que d’une part, s’il y a eu mort d’hommes, les sauvageons n’y seraient pour rien, d’autre part, il n’y a eu aucun échange de coups de feu, alors que ceci arrive régulièrement dans les grandes villes françaises, aux sorties des discothèques sur le continent, et à horaires variables en fonction de la circulation des Porsche en Corse, maintenant. De toute façon, si l’accident de train et les incivilité y afférentes avaient été vraiment aussi graves que la récession, le chômisme, et la corruption, le Président nous en aurait sûrement parlé. Et on l’aurait peut-être écouté. Voire cru, pour les militants les plus inconditionnels …

clo236

On ne sait pas, on ne saura peut-être jamais, ni pour l’accident de Brétigny, ni pour la croissance en France, ni pour quelques autres sujets qui fâchent, mais jusqu’ici, tant qu’aucun trou … de balle ne tire à balles réelles sur les blessés pas encore achevés sur les scènes d’accidents en banlieue, ni dans les zones dangereuses des centrales nucléaires, tout va presque aussi normalement que possible, à Paris, maintenant. En tout, c’est ce que dit le Président Normal.

12-06-05-hollande-depardon

Normalitude, vaste programme …

Renaud Favier – 15 juillet 2013 – Facebook Café du matin à Paris – LinkedIn – English

Net Land ArtMad in France      Frenchonomics          Compétitivité 2012 couverture

Le bonus : http://www.youtube.com/watch?v=BybRiPQQMFk&list=PL4FBEECFA670EE2CD

A propos renaudfavier

Ils semblent grands car nous sommes à genoux (LaBoétie) Je hais la réalité, mais c'est le seul endroit où se faire servir un bon steak (Woody) De quoi qu'il s'agisse, je suis contre (Groucho) Faire face (Guynemer)
Cet article, publié dans Actualité, Humour, Musique, Pause Café, Politique, est tagué , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s