999, ça fait neuf, neuf, neuf … le compte du cochon est bon

cochon

Pour faire un succès durable en littérature pour distraire quand on n’a rien de nouveau à raconter mais qu’on tient à le faire savoir et à payer ses factures, genre des Trois Mousquetaires aux histoires de ménages compliqué(e)s à la Gatsby le magnifique ou L’amour au temps du choléra, c’est comme chez les Beigbeder, il faut au moins un bellâtre transi, et un écrivain ne sachant pas compter (conter ?).

La blague du cochon qui sait compter présentée par un HEC à la soirée de remise du prix de l’humour des politiciens fonctionnaires ayant réussi l’oral ou été titularisés en petit tour extérieur à la tête du bon client, elle est exemplaire pour le réveillon. Cochonne, mais pour tous.

lenine-et-marx-tuant-le-cochon-de-capital

Non, la blague du cochon à 3 pattes des 3 mamies de la « minute vieille » de Arte, ce n’est pas celle du « neuf, neuf, neuf ». Et l’honnêteté (ce truc pour lequel il faudrait prévoir des cours pour pas mal de monde en France, sur le budget de la formation professionnelle, ou avec un crédit d’impôts pour les gens qui ne sont pas encore, ou plus chômistes officiel ou au boulot pas au black) oblige à reconnaître qu’elle serait consternante sans le talent des vieilles filles pour la raconter, ce qui fournit un excellent prétexte pour l’oser s’il y a autour de la table des nanas féministes mais pas sans humour, ou des meufs déjà trop shootées en arrivant pour casser l’ambiance juste à cause d’une vanne qui ne casse pas trois pattes à un connard, mais qui agace les biobos végies, les zami(e)s de la Terre et de nos amis les animaux, et tousseux-toucelles qui font/fuient tel ou tel régime mais n’en passent pas moins à tort et de travers. http://www.youtube.com/watch?v=dTxnZysUQfE

La blague du cochon n°3 qui manque, ce n’est pas non plus la bonne blague du cochon qui sait (ou pas) compter. Mais elle est très bien pour une soirée sans ingénieurs, ou avec des zingénieurs faisant illusion dans le numérique ou ce genre d’activités fantaisistes où il faut avoir l’humour bien déjanté et l’auto-dérision absolue (c’est comme l’oreille absolue quant on ne sait pas jouer de piano) pour ne pas faire comme tout le monde en France qui sait compter : se barrer 6 mois et un jour par an (enfin, avoir les justificatifs, surtout, et arroser ses voisins pour qu’ils ne dénoncent pas), laisser un bon conseiller fiscal s’occuper de l’optimisation pour l’ISF et les nouveaux impôts, et surtout ne pas bosser en France.

blague-cochonne

La blagounette du cochon du 3ème jour, ce n’est pas non plus la bonne du grand coup de pied dans les c… du cochon qui le fait crier « Huit, huit, huit …. ».  Mais elle peut servir si l’on s’ennuie à une soirée avec des polytechniciens fonctionnaires rédacteurs de rapports sur la compétitivité, l’investissement, ou l’innovation pour le compte de vieux sourds polytechniciens mitterrandiens du temps où Chevènement était moins cacochyme, mais pas d’énarque fonctionnaire (ou alors arrivé shooté et über en retard juste pour se montrer un instant comme un ministre de maintenant, un membre de cabinet ministériel, un haut fonctionnaire socialiste n’ayant même pas réussi à pêcho un job de complaisance alors qu’il n’y a jamais eu autant de ministères et assimilés, de fromages pour incapables neverwillbe, neverbeen, et hasbeen, et de strapontins d’attachés parlementaires PS et assimilés) donneur de leçon manquant d’humour et pouvant nuire à votre carrière, à l’obtention d’un logement social supplémentaire pour dégager un de vos Tanguy, ou à votre légion de donneurs républicains.

Think different

Quand on a oublié pas la blague ce qu’on aime, ou pas les moyens du saumon, il faut faire avec celui qu’on a du cochon.

Dans le cochon, tout est bon

Elle sont bien nonnes bonnes, voire meilleures que celle du cochon qui dit « neuf, neuf, neuf … huit, huit, huit ! » non ?

d28f0d8f

Tout est bon, si on n’est pas … ronchon, mais pas avec tout le monde.

cochon

Cochon ou pas, c’est dit, bon tout, ici, maintenant, à Noël et en 2014 pour commencer.

Renaud Favier – 22 décembre 2013 – Facebook Café du matin à Paris – LinkedIn

Merry Christmas

Et Joyeux Noël et Bonne Année à tou(te)s …

Bonus  : La cervelle, je préfère ! http://www.youtube.com/watch?v=f63wI6VHxs4

Bonus 2 : P… qu’elle est bonne ! http://www.youtube.com/watch?v=5RL6jreNt_k

Bonus 3 : Attention, c’est dimanche … http://www.youtube.com/watch?v=gHDXt5l1awU

PS : si on préfère faire l’amour l’humour moins lourdingue, c’est une bonne blague idée de liker la page Café du Matin à Paris, pour sourire avec plaisir, mais sans vulgarité en 2014.

Café du Matin à Paris

Publicités

A propos renaudfavier

Ils semblent grands car nous sommes à genoux (LaBoétie) Je hais la réalité, mais c'est le seul endroit où se faire servir un bon steak (Woody) De quoi qu'il s'agisse, je suis contre (Groucho) Faire face (Guynemer)
Cet article, publié dans Actualité, Humour, Pause Café, Voeux, est tagué , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s