« The Fall of France » (d’après une Américaine pigiste sur les cocktails parisiens pour Newsweek) … et alors ?

Vive la France Sacré Français

Crédits : Mix et Remix

C’est vexant pour les Français nostalgiques de Grandeur (grandes heures ?), d’Empire (ans pires ?) et d’aventures coloniales, que Newsweek n’achète pas mieux qu’une pigiste à la retraite dans le bling XIème pour signer un petit marronnier de Nouvel-An, teigneux mais chêtif, sur ses embarras d’Américaine à Paris. http://www.newsweek.com/fall-france-225368

NEWSWEEK-facebook Fall of France Janine di Giovanni

Non pas que Janine di Giovanni n’ait pas été une reporter américaine convaincante pendant quelques années, allant sur le terrain chercher de quoi vendre sur les plateaux et aux rédactions sous-traitantes, avant de se ranger des voitures, à Paris, au début de ce millénaire … On en parle d’ailleurs encore dans Twitter, parfois : http://nightshade-keyblade.deviantart.com/art/Meeting-Janine-di-Giovanni-307817826

Janine

Non pas que Janine n’ait pas écrit des choses valables traduites dans plein de langues avant de se spécialiser en billets sur facebook, wikipedia d’auto-promotion, animation de soirées VIPeople ou séminaires d’étudiants moins attardés, et autres conférences TED sur Youtube … http://www.schoolofpolitics.org/eng/index.php/resources/video-gallery/275-janine-di-giovanni-en

janine di giovanni

Non pas qu’une mère de famille normale du XIème arrondissement, américaine mais prenant des cours de cuisine avec sa belle-mère, n’ait pas autant que NKM et autres Versaillais ou exilés de tous sexes le droit (voire le devoir) d’exprimer son ressenti sur le prix du lait à la Grande Epicerie, l’odeur du Métro Bir Hakeim, ou le charme du partage d’une cigarette avec des touristes en bord de Seine …  C’est toujours moins inintéressant qu’un communiqué de presse de l’un ou l’autre des fils de famille Beigbeder (celui qui sait écrire a de l’humour, mais l’autre, quel boulet), un débriefing de conseil des sinistres par Najat sur Youtube, le couac du jour de ceux-ci ou ceux-là, ou un twit existentiel de Delphine Batho. https://renaudfavier.com/2014/01/05/la-politique-en-france-ca-a-toujours-remugle-mais-maintenant-ca-sent-vraiment-le-bizarre-a-paris/

janine_di_giovanni_2005_01_11

Crédits : Spokeo – 2005

Mais Janine journaliste, c’était avant qu’elle, et Newsweek (la France aussi, mais c’est un autre sujet, celui du billet de Janine, en principe), ne soient plus qu’ombres fades et pâles lumières de ce qu’ils furent au temps de l’argentique en noir et blanc, avant le Huffington Post, Instagram, Foursquare et Twitter. http://www.arte.tv/fr/les-fantomes-du-passe-janine-di-giovanni-reporter-de-guerre/6938254,CmC=6935176.html

Janie di Giovanni The Fall of France and the rest of the World

Parce que maintenant, Janine vend du reportage de vacances guerre en France depuis sa résidence entre sénateurs français hors d’âge et vieux touristes américains à Paris (elle était correspondante de guerre, dit-elle dans ses pages wikipedia et autres auto-promotions pour impressionner les communicants stagiaires des partis politiques et autres médias internet). Son dernier triomphe, c’était en juillet 2008, sur le sujet moins superficiel du bronzage, pour le Britannique « Telegraf ». Elle s’était documentée auprès d’expert(e)s : http://www.telegraph.co.uk/news/features/3637539/A-suntan-Thats-just-so-de-trop.html

Crédits : Jospeh Eid / AFP / Getty Images

La charité, souvenir du temps où la France n’était pas intégriste et/ou radicale, et la galanterie, écho d’un temps que les moins de 100 ans ne peuvent pas avoir connu, imposent de remercier Janine pour son effort et de lui souhaiter un prompt rétablissement, faute de pouvoir lui envoyer des fleurs, ce qui ne se fait plus, des lunettes, ce qui serait discourtois, ou la tirade des nez, ce qui risquerait de mettre ) mal ses sens de l’humour et de la déduction. D’autant qu’avant, elle a quand même écrit des choses sensées sur sa vie de parisienne normale cherchant à faire inscrire son môme à l’Ecole Alsacienne pour qu’il puisse faire HEC-ENA-X et réussir à se la couler douce sans bosser ni produire en France, comme tout le monde en France. http://www.telegraph.co.uk/news/features/3632992/Is-Maman-mean-or-magnifique.html

Ecole Alsacienne Bling-Bling Paris France Snob

Bref (en globbish business de maintenant : « executive summary », et en globbish intello d’avant : « in a nutshell »), « The Fall of France« , papier paru sur http://www.newsweek.com début janvier, fait un (petit) peu de buzz chez les twittos francophones.

buzz-humour

Le verre (de lait ? laid ?) à moitié plein, c’est que l’article publié par le média électronique (avant, c’était un journal prestigieux, mais c’était avant) sur la supposée « chute de la France » est truffé d’exagérations et inexactitudes, à croire que la rédactrice l’aurait sous-traité à un collectif de communicants en disgrâce de l’UMP ou d’autres boites à fromages républicains pour incompétence supérieure à la norme actuelle et d’exilés fiscaux de passage à Paris (non, pas Frédéric Lefebvre, ça fait longtemps qu’il n’écrit plus que les twits de week-end de Louvrier, et il n’est pas exilé, juste député des Français d’Amérique du Nord) pour un rdv chez leur dentiste, leur kiné ou autre bobologue remboursé par la Sécu. Le French Bashing no pasaran, même si certains médias collaborent !

Exil Paris France Shangri-La

Le verre aux trois-quarts vides, c’est que ce qui n’est que factuel et pas anecdotique suffit largement à établir la chute en cours de ce qui était la 5ème puissance mondiale et un des deux piliers de l’Europe il y a 20 ans. (Et pourtant, on l’aime, cette vieille France …)

Monde de Merde !

Crédits : Glénat / Aurel

En tout cas, c’est dommage que la « rédactrice » n’ait pas lu Frenchonomics (la version 1, déjà e-lue à 3000 exemplaires, ce qui justifie de sortir le second opus avant les prochaines vacances, maintenant que la SNCM est déjà en grève depuis une semaine en 2014), ou « Mad in France » (e-édité sur la plateforme made in France Youscribe au prix d’un café en terrasse de bistrot pas trop bling, pour les geeks patriotes économiques, mais disponible en 6 tomes sur Amazon, pour les saboteurs anti-France sans scrupules préférant payer en Dollars usagés ou en Livres Sterling pour assassiner les librair(i)es et faire fluctuer le prix de l’immobilier appétissant à Paris) plutôt que les courriers des lecteurs de magazines pour vieux friqués avec réclames pour montres chics, tourisme choquant, et bagnoles diesel-bling, genre le Nouvel Obs, les Inrocks, le Monde Dimanche, ou le Figaro Madame.

Mad in France

Ceci twitté, à part quelques vieux communicants (anglo-saxons en général, comme les consultants amortis pour la réforme de l’administration française, mais peu importe, les consultants en charge des dossiers politiques sont énarques de placard doré, X en villégiature subventionnée, ou HEC pistonnés, comme tout le monde en France) payés pour la promo de l’image de la France ou le design du logo de la future « marque France » (So French, So Good, c’était le gadget du sous-ministre du commerce extérieur d’avant, et de son groupe de travail d’avant, il faut suivre et regarder le chrono des enterrements de rapports rédigés par des placardisés, ou surfer sur http://www.france.fr si on aime l’odeur de vieille poussière chère, les contenus de vides-greniers de quartiers à immeubles sociaux pour hauts fonctionnaires et vieux politiciens, et le design de cour des miracles comme on faisait avant que Niel ne lance son école d’internetiens), tout le monde s’en fiche comme des préférences de brunch de Janine ou des notes d’anglais à l’école alsacienne de son môme, du destin de la France.

Janine di Giovanni & Family

Les étrangers sachant que la France existe et approximativement où elle se trouve dans la zone « AME » (Africa, Middle-East and Europe), et Français (du parti ?) de l’étranger, n’y attachent plus aucune importance depuis que Trafalgar, la retraite de Russie, le naufrage du France, la pré-retraite du Concorde, le made in China et le made by Germany (c’est la même chose, mais le second se vend plus cher en Europe, pour l’instant) ont sonné le glas d’une certaine idée de la France (et de l’Europe).

Défi

Crédits : Acturatons

Les Français normaux de France de l’intérieur ou des poussières d’Empire sont assis devant les pubs américaines traduites en français à la TV en couleur depuis grosso modo la mort de Pompidou, et les gastronomes debouts sont passés au sushi bio roulé sous les aisselles (rasés) et au brocoli responsable cru (pas comme les politiciens) depuis que les fonctionnaires de Bercy ont échangé les producteurs et consommateurs de tripoux, fromages (pour) civilisés et vrai foie gras contre les cocktails au champagne à Paris pour privilégiés de l’exception culturelle abonnés aux professionnelles pour VIPeople et au TGV Première Classe (Genève, Bruxelles ou Londres, pas pour motifs fiscaux, juste parce que Marseille, ça craint, Rennes, ça chauffe, et Bordeaux, c’est plein de Chinois, on se croirait à Paris), voire aux vols Paris Dubai ou Doha, avec Emirates ou Qatar Airways dont les salons à Roissy sont moins ringards et blindés d’abonnés SNCF que celui d’Air France.

Menace sur la France et coetera

C’est comme ça, ici en France et maintenant.

Free Style France

Ecrire, même en copiant-collant comme tout le monde maintenant, ou en répétant ce qui a déjà été pensé et écrit de milliers de fois depuis que les scribes Egyptiens ont industrialisé l’écriture et les philosophes Grecs résumé la pensée, belle affaire même si tout n’est pas littérature et si tous les pigistes n’ont pas des potes de cocktail pour leur faire acheter à prix d’or leur lignes blanches, mais pisser un marronnier gringalet sur le clavier pour vendre à un(e) pote journaliste et/ou un(e) stagiaire de permanence chargé(e) d’alimenter le site internet d’une vieille gloire déchue de la presse américaine globale autour de Nouvel-An, c’est mourir plus qu’un peu, à l’écran, certes, mais sans panache

panache

Bonne année quand même @ Janine, @ Newsweek et @ vrais journalistes en activité ne collant pas sur leurs blogs seulement ce qu’on leur offre en « prêt à faire penser », fautes d’orthographes comprises, écrivains pas (trop) recopieurs les uns des autres et vice-versa, et autres usagers du neurone et des instruments modernes d’éclairage et de distribution de savoir, d’humour et d’amour, plus que de digestion d’à-valoirs.

retro-chine-le-chat-mime

Crédits : Geluck – Courage quand même pour 2014 et + si affinités

Byzeway, perso, j’aurais plutôt titré : « The Fool(s) of France ».

Renaud Favier – 6 janvier 2014 – Facebook Café du matin à Paris – LinkedIn

Belle Année et Bonne Galette à tous, même les e-lecteurs préférant le prêt-à-penser, et les rédacteurs ne sachant faire que ça ou n’ayant pas/plus le choix (les factures …).

elephnat-trampolin

Restons calme ces temps compliqués, et bon tout vers un avenir king of cool en 2014.

Sail On          Renaud Favier vous souhaite une délicieuse année

Bonus : Souvenir de Paris, France http://www.youtube.com/watch?v=XhMTVNgu-Fs

Bonus 2 : Monsieur Funky, de Paris http://www.youtube.com/watch?v=3N4mIoV3U84

Bonus 3 : Bonjour Paris, France, ou pas http://www.youtube.com/watch?v=E1jRksrjPY8

* * *

Let's go have a Coffee

Publicités

A propos renaudfavier

Ils semblent grands car nous sommes à genoux (LaBoétie) Je hais la réalité, mais c'est le seul endroit où se faire servir un bon steak (Woody) De quoi qu'il s'agisse, je suis contre (Groucho) Faire face (Guynemer)
Cet article, publié dans Actualité, Frenchonomics, Humour, International, Pause Café, Voeux, est tagué , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s