Grands peurs et misères du début du IIIème millénaire, au Forum de Davos

AP-Switzerland-World-Economic-Forum #WEF #DAVOS

Crédits : USA Today – Photo: Arno Balzarini, AP

A Davos, tout le monde a (plus ou moins) les jetons (de présence ?), cette année. Même si personne parmi les participants et observateurs n’est trop angoissé pour ses fins de mois, son job ou sa retraite. (Liste des VIP, où l’on repère de-ci, de-là quelques apparatchiks de grands médias hexagonaux et une poignée de patrons français membres des bons clubs, et bien sûr, Christine Lagarde : http://www.usatoday.com/story/news/world/2014/01/16/world-economic-forum-meeting-key-participants/4516249/ )

Davos WEF

Crédits : Chappatte

En Amérique, on a le fighting spirit, l’habitude des tornades sérieuses, et pas peur des films de Hollywood. Et on sait que ça ne durera pas des siècles, quand le temps tourne un peu à l’orage parce que des excités croient indispensable de troubler la paix des foyers américains. Mais quand même, on n’est pas 100% serein parmi les Américains.

En Asie, les notables et politiciens commencent à s’inquiéter un peu des pics de pollution dans les grandes villes fréquentées par les touristes et les journalistes, et de quelques autres signaux ambigus. Les Asiatiques ont la confiance des nations rajeunies qui n’ont peur que d’une chose, que le ciel leur tombe sur la tête, mais ils sentent bien que les nuages volent très bas et ne sont pas très fiables, ces temps-ci.

En Angleterre, on n’a plus peur de perdre les Indes, ou Hong-Kong, et on n’est plus du tout préoccupé par l’industrie automobile entièrement passée sous pavillon étranger, advienne que pourra aux ouvriers qui fabriquaient les taxis londoniens (Chine), et aux ingénieurs de chez Rolls-Royce (Allemagne) ou Jaguar (Inde). Mais même si ça fait deux siècles que les Anglais sourient avec leur thé en pensant à leur grand Chelem contre la menace française du temps des Louis et du Napoléon préoccupant, ils sont un peu inquiets pour la succession de la Reine, et pour l’avenir du Financial Times quand la finance de la City sera partie en Asie et dans le Golfe, et le journalisme dans des pays où les bons restaurants sont moins chers qu’à Londres.

En Allemagne, Angela n’a plus trop peur d’un grand détricotage d’un quart de siècles de réformes intelligentes et d’efforts courageux de dirigeants de grande classe, par des bandes de gauchistes irresponsables genre Piraten, Grünen, ou autres archéo-communistes et néo-conservateurs sous faux nez, ni d’une résurgence d’extrême droite en Allemagne, mais elle est inquiète à cause des autres du G19, tous plus ou moins à la ramasse (mais moins que la France) et/ou délirants (mais pas autant que Paris).

Au Brésil, comme dans les autres grandes économies pas assez exportatrices d’hydrocarbures pour vivre en rentiers, dont les déficits courants et l’incapacité à se réformer poseront de très, très gros problèmes dés que la liquidité internationale faiblira, que les agences de notation passeront sérieusement à eux, et/ou que les taux monteront un peu significativement (lire, parmi les coqueluches des stagiaires et ordinateurs faisant les marchés et des déconomistes salariés par les banques vendant du risque-pays, l’Inde, l’Indonésie, l’Afrique du Sud, la Turquie … et parmi les vieux canards les plus boiteux … la France qui semble maintenant clairement distancée par l’Espagne et l’Italie en termes de capacité de redressement économique solide, franc et durable), on ne s’inquiète pas que pour la météo pendant la coupe du monde de football.

 

En France en guerre économique de maintenant, si on croit au Père Noël, si on ne fréquente pas sans préservatifs et/ou ceinture de chasteté les hôtels acceptant des partouzes de politiciens baisocrates, si on ne roule pas en vélo autour de l’Elysée aux heures de 5 à 7 du Président, si on est fonctionnaire, politicien, exilé, ou protégé par une niche inviolable, ou si on a une voiture (ou un avion, ou un bateau) et assez d’essence (ou de diesel pour le plus vieux dans leur tête et sur leurs pneus) pour atteindre une frontière non surveillée, on n’a aucune raison d’avoir peur de quoi que ce soit, à part des impôts rétroactifs sur les revenus de l’épargne, des nouvelles normes sur les fosses sceptiques, de l’arrivée d’Aubry ou Royal au gouvernement, de la fin des exemptions pour l’ISF, ou de la généralisation des radars mobiles sur l’autoroute Paris-Genève. Entre autres.

voiture-radar-mobile-autoroute-amende-pv-humour France

Crédits : Tantrais (?)

La peur est mauvaise conseillère, mauvais nouvelle, surtout pour la France, où que les conseillers ministériels son déjà plus nuls que la norme internationale, où les conseillers en communication de crise sont plus affligeants que partout ailleurs même en Corée du Nord et en Ukraine, et où les conseillers en choix de conseillers de politiciens (consultants RH, chefs d’écuries politiques, patrons de réseaux invisibles et autres bras cassés) n’ont guère prouvé qu’une capacité à trouver de jeunes énarques ne faisant pas passer leurs chefs politiciens pour des nains face caméra, engendrant en passant une réduction tendancielle de la grandeur des politiciens professionnels et autres abonnés des plateaux TV français. Mais peu importe la France, et ses politiciens, l’essentiel est ailleurs.

Même pas peur ?

Renaud Favier – 18 janvier 2014 – Facebook Café du matin à Paris – LinkedIn

Bonne Année 2014 à tous, même à celles et ceux qui n’ont rien à cirer des risques de petits drames locaux et gros soucis globaux cette année, parce qu’ils sont 24/7/365 au soleil, les pieds dans une piscine trop grande pour eux et un verre de quelque chose de très bon et trop cher en main.

Santa Joyeux Noël 2014 Crédits : Flubé     bonne année 2014 Crédits Geluck

Restons cool ces temps compliqués, et bon tout vers un avenir serein sous le soleil.

Sail On          Renaud Favier vous souhaite une délicieuse année

Bonus : L’impossible est-il possible ? http://www.youtube.com/watch?v=7nooIrLEBbo

Bonus 2 : L’incertitude est normale http://www.youtube.com/watch?v=knxqHU6gl44

Bonus 3 : Il ne faut pas en rire ! http://www.youtube.com/watch?v=vNqbo9sFoKU

* * *

Love Amour Café Coffee Renaud Favier

Publicités

A propos renaudfavier

Ils semblent grands car nous sommes à genoux (LaBoétie) Je hais la réalité, mais c'est le seul endroit où se faire servir un bon steak (Woody) De quoi qu'il s'agisse, je suis contre (Groucho) Faire face (Guynemer)
Cet article, publié dans Actualité, Humour, International, Politique, est tagué , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Un commentaire pour Grands peurs et misères du début du IIIème millénaire, au Forum de Davos

  1. Ping : Le Forum de Davos, c’est (à partir de) demain (21-24 janvier 2015) #WEF2015 #Davos2015 | Compétitivité

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s