Quand on a négligé de racheter du café, on est condamné au louche, voire au bizarre …

Café (c) Renaud Favier 19 Février 2014

Certains aiment un café chaud (show ? hot ?) au petit matin, parce que le thé multinational en sachet ou autre bromure, c’est comme les discours de politiciens, éléments de langage de lobbyistes et slogans d’intermittents des manifs, pas très motivant pour décoller du lit tôt le matin.

Lol Coffee

Mais parfois c’est compliqué, de trouver un café potable à l’heure du petit déjeuner.

C'est compliqué

Quand on a géré le stock comme le gouvernement pilote l’emploi, le commerce extérieur ou la dette publique, qu’on a oublié son parapluie Dieu sait où, et que le ciel est hostile, on n’a pas trop envie d’aller acheter du vrai café à la brûlerie sympa du quartier, ni même de descendre à l’épicerie ou au supermarché du coin pêcho un 250 grammes (dans les pays raisonnables, le café moulu de dépannage se vend en 500 grammes, mais la France n’est pas un pays sérieux et les Français adorent se faire couillonner en achetant des mini-doses de daubasses vues à la TV entre une publicité pour un politicien de parti, sexe, moralité et genre variable, et les infos nationales sur les faits divers nationaux) de pneu brûlé.

nespresso

Quand on n’est pas sur un navire en vitesse de croisière plus ou moins fluctuant nec mergitur, avec service payé d’avance par d’autres, de plus ou moins grands luxes, calme garanti pour tous sauf dans quelques banlieues encore plus chaudes et chimiques que les soirées VIPeople parisiennes plus ou moins libertines, et voluptés à volonté pour ceux qui l’aiment showbiz,  ou chaupipolitique de l’heure du petit-déjeuner chicosse à celle de l’after de la tournée des carrés VIP pour intermittents des plateaux TV (honni qui à la France et ses 1% de citoyens privilégiés, pour ne rien dire du petit carré VIP d’ultra privilégiés genre élus du Conseil de Paris, du Sénat ou du Parlement Européen se regardant le nombril en grattant leur iPad pendant que les 99% d’autres gens et français plus ou moins moyens, genre normaux, sur terre bossent comme des fous pour payer leur loyer et l’éducation de leurs gosses, regardent leur fric pousser en surface ou sortir de sous les nappes phréatiques pendant que le pétrolen, le soja, le jus d’orange ou le gaz voyagent en cargo ou pipeline, ou crèvent plus ou moins la dalle comme depuis des millénaires que les uns triment pendant que d’autres se la coulent douce en attendant le déluge (byzeway, tant que les Ukrainiens ne fichent pas le feu au sarcophage de Tchernobyl, tout va bien), les indemnités plus ou moins imposables (byzeway, on en est où des lois contres les cumuls, les contrôles d’indemnités parlementaires, et les déclarations de patrimoine avant-après des élus pas ministres ?), et/ou les dividendes plus ou moins défiscalisés des boites « françaises » pas encore officiellement bradées au Qatar, aux financiers vautours, à la Chine, ou à d’autres créanciers et/ou fournisseurs).

Champagne France

Mais what else ?

nespresso

Ou plutôt, where else ? Vers quel bistrot de Paris aller exiger sa dose de caféine

Boys and Dogs ...

Comme dit Woody Allen quand il manque de café ou d’autres nourritures de l’esprit : « La vi(ll)e est nulle, mais où ailleurs se faire servir un bon steak ? ».

Paris

Paris est pourri, blindé de salopards en cravates et vrais ou faux 4/4 se garant sur les places pour handicapés, d’incapables en costard gérant comme des pieds les boites et administrations depuis des décennies sinon des siècles, de malades mentaux manipulés encartés ou syndiqués occupant les marchés ou bloquant la circulation #IRL ou sur facebook, de profiteurs de tous genres garant leur limousine au parking souterrain ou leur bagnole made in étranger sur la place subventionnée à laquelle leur logement social plus ou moins usurpé à vie leur donne « droit », de malheureux et/ou malchanceux qui donnent mauvaise conscience aux gens e ayant une quand on ne peut pas regarder ailleurs, de pollueurs de terrasse à cigare, diesel ou conversations nauséabondes qu’on ne peut pas plus envoyer en taule que les autres tricheurs, voleurs, violeurs et pédophiles dont les avocats ont du talent, des relations ou des moyens de pression, et de gens qui n’aiment pas les chats … mais où ailleurs trouver un bon vieux comptoir en zinc made in France avec Le Parisien, l’Equipe et la vue sur une collection de bouteilles vintage de Dubonnet, Amer Picon, Cacolac et Ricqlès, pour commencer la journée ?

Paris Love Amour

Mais quitter Paris, voire la France, parce que le café n’y est plus ce qu’il était, que les bistrots normaux y disparaissent à vitesse TGV, et/ou que le stock de café soluble est épuisé dans les placards, ça mérite réflexion quand même. Ce serait comme divorcer ou se réfugier dans le cloud, entre facebook, Twitter et Youtube : pas bien vu par les vieux de la famille et autres darons, déstabilisateur pour la scolarité des mômes, compliqué pour nourrir le chat, et ça forcerait à racheter une bouilloire (une daubasse made in China à obsolescence rapide évidemment, même quand c’est sous une marque crédible vendue la peau des fesses dans des boutiques à jolies vendeuses de tous genres parce qu’il en faut pour tous les goûts) et à trouver un nouveau bistrot fréquentable pour le café, pas envahi de blaireaux puant le cigarillos froid, les idées moisies, ou le diesel tiède.

Paris Love Amour

What/Where else #IRL ?

Renaud Favier – 19 février 2014 – Facebook Compétitivité – Groupe LinkedIn – English

Frenchonomics     Compétitivité 2012 couverture

Bonus : Plus de café pour les chats ? http://www.youtube.com/watch?v=iEQwMcT-rs0

Bonus 2 : Le crépuscule du café ? http://www.youtube.com/watch?v=kEXOR8OBCgE

Bonus 3 : Quand c’est fini, c’est fini ! http://www.youtube.com/watch?v=LQx4ovd06_8

paris-i-love-you-but

A propos renaudfavier

Ils semblent grands car nous sommes à genoux (LaBoétie) Je hais la réalité, mais c'est le seul endroit où se faire servir un bon steak (Woody) De quoi qu'il s'agisse, je suis contre (Groucho) Faire face (Guynemer)
Cet article, publié dans Humour, Pause Café, est tagué , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s