La minute (de pub) nécessaire … est plus (de pub) nécessaire que jamais

Desproges

Et ouais !

Desproges

Sérieusement (et dans « sérieusement », y’a pas seulement que « ment », y’a « sérieux » aussi) !

Desproges

C’est comme ça que c’est depuis les chroniques de nos Déluges annoncés, et même avant !

desproges

C’est pas que « Café du matin à Paris » soit devenu superficiel toussoudain, moins encore qu’on ne pense qu’à la rigolade et aux vacances alors que c’est (encore) le foot au Brésil, comme d’hab’ compliqué pour presque tous et pas que celles et ceux qui sont solitaires avec ou sans compagnie, malades avec ou sans espoir, abandonnés sans regrets ni trop de remords, bombardés avec ou sans idée de pourquoi ou pour qui, ou pogromisés sans pouvoir se douter que c’est seulement, pathétiquement, scandaleusement juste pour que quelques vieux salopards bandent avant de faire lapider quelques adultères ou envoyer en esclavage les nubiles après consommation personnelle, mais avec ce temps, on a comme un besoin de légèreté, et pas envie de se prendre la tête à écrire ou lire des trucs chiants comme des éléments de langage de Hollande ou aussi capilotractés (ça veut dire « tiré par les cheveux », on dit snob comme ça chez les pubeux) qu’un discours de Montebourg, non ?

Epicétou, à la guerre économique (ou de religion, ou politique, ou même psychologique, whatever works comme on dit maintenant) comme à toutes les défaites françaises (mais c’est vraiment parce que la nouvelle pub de lastminute est cool et über hilarischnicht qu’elle keskelfoula ici et maintenant, sans aucune contrepartie, juste le vague espoir d’un billet gratuit de première avec suite bien garnie et pension complète avec petit déjeuner au lit service compris au Copacabana Palace pour la finale du foot à Rio) !

Renaud Favier – 10 juillet 2014

PS : Si vis pacem, parabellum, épicétou !

DesprogesPS 2 : franchement, parabellum épicétou !

Desproges

PS 3 : parabellum et toussa-touça, on ne le répètera pas !

Pierre-Desproges

* * *

Desproges

« Allo, la-haut, on ne vous dit pas merci, ici-bas, mais on préfère en sourire, c’est moins pire »

Publicités

A propos renaudfavier

Ils semblent grands car nous sommes à genoux (LaBoétie) Je hais la réalité, mais c'est le seul endroit où se faire servir un bon steak (Woody) De quoi qu'il s'agisse, je suis contre (Groucho) Faire face (Guynemer)
Cet article, publié dans Actualité, Humour, Pause Café, Politique, Sport, est tagué , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s