On n’est jamais trahis que par ses amis … mais ce n’est pas une raison pour préférer ses ennemis

10525392_777491935607280_3911202120804395463_n

Crédits : Charlie Hebdo

Il faut (sou)rire de tout, et de tous, aussi, voire surtout, quand il y a mort(s) de gens et fantômes à tous les étages.

Sinon de qui, et pour quoi, pourrait-on mourir de rire (de préférence de mort lente, bien entendu) ?

La France (de maintenant, en particulier), et les Français (de maintenant, plus spécialement), par exemple, pleurer pour elle, ou sur eux, bonne blague !

Ceci twitté, la France a, comme la Palestine, deux problèmes, mais c’est différent  : elle a des amis (plus ou moins) fidèles et bien intentionnés un peu partout, mais ses ennemis sont surtout à l’intérieur de ses frontières, maintenant plus qu’hier, et possiblement moins que demain.

Renaud Favier – 23 juillet 2014

PS : Brassens l’avait bien chanté … http://www.youtube.com/watch?v=gznDOMKeWkA

* * *

Bertrand Russells Sagesse

 

A propos renaudfavier

Ils semblent grands car nous sommes à genoux (LaBoétie) Je hais la réalité, mais c'est le seul endroit où se faire servir un bon steak (Woody) De quoi qu'il s'agisse, je suis contre (Groucho) Faire face (Guynemer)
Cet article, publié dans Actualité, Humour, International, Pause Café, Politique, est tagué , , , , , , , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s