« Le jour, je rêve … vous devriez aller à confesse ! » (Un drôle de paroissien, Mocky, 1963)

Un-drole-de-paroissien

« … ça pince, Monseigneur … »

« Comme dirait l’Evêque, ça pince, Monseigneur … »

Les dialogue du film de Mocky sont un cran en-deça de ce à quoi les meilleurs plumes des années Soixante nous ont habitués, mais Bourvil, étrangement sosie de Claude Rich, est attachant, et l’anti-cléricalisme intelligemment soft du film contraste agréablement avec les brutaux, voire barbares, intégrismes, y compris laïcs, qu’on croise à tous les coins d’écrans en nos temps troublés.

Un topo illustré sur le blog Chez-Neph http://chez-neph.over-blog.com/article-un-drole-de-paroissien-jean-pierre-mocky-1963-91135262.html

Merci Youtube (nb ce paroissien est à apprécier vite sur http://www.youtube.com/watch?v=VtXa14O0koQ, comme tous les films de passage sur internet, supprimés tôt ou tard par les robots en charge de faire respecter la propriété intellectuelle dans la toile).

RF – 19 mars 2015

Publicités

A propos renaudfavier

Ils semblent grands car nous sommes à genoux (LaBoétie) Je hais la réalité, mais c'est le seul endroit où se faire servir un bon steak (Woody) De quoi qu'il s'agisse, je suis contre (Groucho) Faire face (Guynemer)
Cet article, publié dans Uncategorized, est tagué , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s