Bad-Boy-Tsipras contre Big-Mutti-Merkel, c’est du Catch (courant Catch-22), pas de l’économie

Catch-22-de-Joseph-Heller

Si on s’ennuie grave en vacances (ou au bureau), mieux vaut e-écouter « the real thing » plutôt que de surfer sur du bullshit et/ou des commentaires démagos, opportunistes et/ou fanatiquement politisés sur la crise grecque dans Youtube, facebook, Twitter, ou des vieux médias encore moins crédibles.

Reno – 3 juillet 2015

PS : Franchement, qu’untel ou unetelle tchatche qu’il faudrait annuler la dette grecque, que ce soit avec ou non arrières-pensées et intentions cachées, on s’en bat les steaks de chat … Il n’y a pas besoin d’effacer la dette grecque, ni que tous les démagos proposent de raser tout le monde gratis, les créanciers sérieux ont déjà fait une croix sur leur argent (le nôtre, en fait, mais il ne faut pas le dire, ça risquerait d’énerver les électeurs qui payent des frais bancaires, dont les revenus du travail et autres activités plus ou moins licites sont bouffés par l’inflation, et dont les impôts servent à payer la dette contractée par tous les citoyens des autres pays d’Europe pour offrir des routes, des emplois fictifs  et des stades éphémès aux Grecs normaux, des Porsche, des invitations gratuites aux jamborees de l’Internationale Socialiste, et des chalets en Suisse aux privilégiés), et les spectateurs les plus lucides et supporters les moins enragés, et vice-versa, connaissant d’avance le résultat du match de catch Bad-Boy-Tsipras contre Big-Mutti-Merkel savent bien que la Grèce n’est même pas capable de payer les intérêts de sa dette en dépit de taux historiquement, et anormalement, bas (rappelons que l’excédent budgétaire primaire obtenu fin 2014 grâce à une politique économique raisonnable, ne suffisait d’une part pas à rembourser la dette, ni même à payer ses intérêts échus, et que le délire déconomique gauchisant de Syriza a tout bousillé en quelques semaines, incitant en passant les capitaux à fuir et les épargnants à acheter des stocks de conserves plutôt que de détenir des avoirs en Euros bientôt scalpés, voire en futures Drachmes dévaluées, ou plutôt, hélas, en Bolívars sans valeur) : la Grèce va obtenir le reprofilage sur longue durée de l’essentiel de sa dette pour ne pas désespérer la Phynance (tout le monde sachant que ceci est une annulation de fait, aux frais des tribuables et citoyens « normaux » de tous les pays dont les banques, y compris la BCE, ont prêté à la Grèce), en échange d’argent frais pour offrir un répit, sinon un espoir, au peuple grec, avec quelques promesses de réforme fiscale, et autres gadgets de politique déconomique plus ou moins crédibles.

La seule vraie question, c’est : « Y-aura-t’il un référendum ? » alors que d’une part il est techniquement à peu près impossible dans un pays au bord de l’anarchie, et coûteux pour un pays ruiné, d’organiser un referendum au pied levé, que d’autre part certains posent une question préalable de constitutionnalité qui pourrait offrir à Tsipras un élégant motif d’annulation contrite du referendum, qu’enfin personne, surtout pas les marionnettes de Syriza et les gens qui tirent les ficelle dans l’ombre, n’a envie de se retrouver face à une victoire du « NON » …

Advertisements

A propos renaudfavier

Ils semblent grands car nous sommes à genoux (LaBoétie) Je hais la réalité, mais c'est le seul endroit où se faire servir un bon steak (Woody) De quoi qu'il s'agisse, je suis contre (Groucho) Faire face (Guynemer)
Cet article, publié dans Actualité, Banque, Economie, Grèce, est tagué , , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s