Le temps du Pacha, c’était (plus) classe

Rififi_Paname_70972

Paris, du temps du Pacha, c’était sanglant, voire un poil patibulaire, mais c’était (plus) civilisé : les voyous d’à l’écran ne faisaient pas de politique (les chiens non plus), et vice-versa ; les truands trafiquaient l’or, pas les influences, indulgences et autres indifférences ; et les porte-flingues avaient de la conversation.

Mais c’était avant, le temps du Pacha.

Reno – 17 août 2015

Chabada Paris 27 juin 2013 c Renaud Favier

Chabada, parfois sanglant, mais toujours grande classe

Publicités

A propos renaudfavier

Ils semblent grands car nous sommes à genoux (LaBoétie) Je hais la réalité, mais c'est le seul endroit où se faire servir un bon steak (Woody) De quoi qu'il s'agisse, je suis contre (Groucho) Faire face (Guynemer)
Cet article, publié dans #Paris, Chabada, Cinéma, est tagué , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s