Bourde(s) de gourde(s) de(s) communicant(e)s politiques de maintenant (?)

Bref, ça communique sec (honni(e) qui autre chose y pense) ces temps-ci côté porteurs de chef(fesse)s gauloi(se)s, entre la bourde de la ministre intérimaire du chômisme  (on ne peut pas lui en vouloir, elle est dirigée par des incompétents arrivistes et vraisemblablement en manque d’éléments de langage à cause des RTT de Toussaint de ses conseillers dits ‘techniques », hérités de ses prédécesseurs et en recherche à temps plein de parachutage à 18 mois d’une alternance probable) remplaçante du copain du stagiaire de l’Elysée reparti compter les pots de moutarde et ses points retraites (après quelques mois comme sous-ministre, on touche du lourd à vie, ça explique les remaniements fréquents, notamment en fin de mandat avant une probable défaite), les couacs pré-#COP21 entre la dingue (dinde ?) de l’environnement et le père de Thomas Fabius qui se tirent la bourre pour surfer sur la vague média verte sans prendre le risque de se laisser noyer dans le reflux de l’échec annoncé brutal de la fête globale des écoloratchiks, ni trop se faire piéger dans un raté du greenwashing genre sponsoring douteux d’une soirée petits-fours champagne par une boite tout plus qu’exemplaire (lire par les clients couillons comme vous et moi qui payons trop chers des produits et services de ces entreprises gérées comme des fiefs moyen-âgeux par des managers se prenant pour des propriétaires et/ou des actionnaires se croyant entrepreneurs, et somme écrasés d’impôts parce que les boites et cadres dirigeants déclarent tous leurs pince-fesses, loisirs en meute et tourisme dits d’affaires en frais professionnels, pour que les salariés surpayés des grosses boites puissent aller en bande organisée de première classe se pavaner et s’entre-féliciter avec les fonctionnaires alibis et politiciens abrutis, ou vice-versa, de leur engagement citoyen à toutes les mondanités tartuffesques avec prostitué(e)s de tous sexes et genres gratuit(e)s et communicant(e)s ruineux, et vice-versa, qu’ils sponsorisent avec notre pognon) ou pavé dans la mare jeté par de vrais environnementalistes (lire pas des zadistes désoeuvrés faisant du camping autour d’un site de projet d’aéroport ou du sit-in sous l’arche de la Défense en saison de marché de noël, ni des politocards en mal de buzz en saison pré-électorale -amüsich, nicht ? que les recalés EELV de élections européennes se retrouvent tou(te)s en places éligibles sur les listes des régionales …- de vrais activistes sincères et/ou utiles), et Hollande qui arrive en Chine quelques jours après Merkel qui y a signé un méga contrat Airbus, et parvient tout juste à faire une photo avec un dirigeant local lui promettant en souriant de venir à Paris en décembre pour faire des achats de Noël #COP21.

Comme quoi, la politique communication politicienne, ça ne s’improvise pas complètement, même si c’est en principe au niveau des ScPo queues de race entré(e)s par piston les plus taré(e)s ou des HEC trop nul(le)s pour au moins penser à passer l’éna et réussir en politique dans le marigot parigot comme le ventripotent de maintenant vendre des savonnettes bio, des gadgets électroniques, des 4/4 diesel urbains surpuissants, des fringues de m… au prix de petites Rolex, ou de la malbouffe toxique aux cons…ommateurs bêtes à avaler les pires saletés ou encore bien pires, fourguer des crédits taux variables en francs suisse à des élus débiles, ou trafiquer les influences en banques bien nommées d’affaires ou cabinets -les mots ont un sens- de lobbying, sinon Sarko n’aurait pas dû claquer 10 millions chez Bygmalion (notons que les médiocres incapables de Bygmalion n’ont même pas été fichus de le faire élire, fallait quand même être mauvais à un point inimaginable avec de tels moyens, même si l’ex agité et son entourage désastreux ont mis beaucoup du leur pour se faire détester par assez de gens pour laisser la place au souriant toxique bedonnant de maintenant et à sa bande d’inquiétants vieux schnoks ramollis du genou et dangereux gamins sectaires mous du bulbe) …

En fait, les communicants politiques de maintenant, c’est du pareil au même que ceux d’hier, d’ailleurs, ce sont les mêmes professionnels de la communication politicienne, et les mêmes professionnel(le)s de la politique communicante …

Reno – 7 novembre 2015

Publicités

A propos renaudfavier

Ils semblent grands car nous sommes à genoux (LaBoétie) Je hais la réalité, mais c'est le seul endroit où se faire servir un bon steak (Woody) De quoi qu'il s'agisse, je suis contre (Groucho) Faire face (Guynemer)
Cet article, publié dans Politique, est tagué , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s