Surfer sans vague, ni vent, c’est possible (avec une vidéo Youtube et des amis facebook), maintenant

On est tous le (drone ?) surfeur de quelqu’un …

Perso, je n’ai jamais touché un drône, et j’ai passé 4 jours dont 3 sans vent et 1 à me bousiller le dos le Q(i) dans la neige à essayer d’apprendre le kite-ski en rêvant de grands rides en Sibérie ou de montée facile sur les volcans des Andes (le kitesurf en bord de mer, c’est comme le surf, un truc d’ados attardés de tous âges, aussi vulgaire que les boites de nuit de bord de mer) … alors même si les drônes ne sont pas ma tasse de thé (vivement la téléportation plutôt que les ascenseurs à hélices électriques, faudrait que la #FrenchTech se mette au boulot sérieusement entre un voyage à Vegas tous frais surpayés par le tribuable via BPI et/ou BusinessFrance et une « boum » pour vieux djeuns d’incubateur subventionné des beaux quartiers), et si je rêve d’étendues neigeuses libres de bruyants couillons électronucléaires (les plages à kite-surfeurs, c’est autre chose, c’est mieux avec un peu de monde, ne serait-ce que pour attirer les vendeurs d’eskimos et de mate Leao ambulants, parce que pendant que les couillons à cerf-volants font des ronds, ou des rides, dans l’eau, ils ne font pas de bruit sur la plage, ne polluent pas le sable à grands coups de fumée plus ou moins cool, mégots plus ou moins indégradables, capsules plus ou moins globales, canettes de daubasses plus ou moins sursucrées, et autres saletés qu’ils laissent généralement traîner derrière eux partout où ils passent donner leurs leçons d’écologisme de/pour hipster de mes deux, et abandonnent en général sous parasol de jolies nanas décoratives, parfois sportives, voire moins analphabètes qu’on pourrait le malpenser en les voyant vérifier la date de péremption de leur huile à frire), et si je crains le pire quand on voit déjà les dégâts que provoquent et les coûts qu’induisent les amateurs de glisse hors-piste en ski ou surf « normal », je trouve le drône surf plutôt moins couillon que les courses de drônes, les hordes sauvages en quad ou moto-neige, ou les rushs en SUV diesel vers les kakathons et autres concours de StartUp. Reste à lancer sur facebook un crowdfunding avec un bon youtube pour installer des chargeurs à panneaux solaires sur les sites (et à jeter aux orties ses idées préconçues et autres prêt-à-penser de vieux schnoks contres les drones qui ne sont peut-être pas seulement tous que des gadgets pour geeks).

Let’s (drone) surf !

Reno – 8 février 2016

PS : ceci twitté, je (mé)dis pas seulement que les nouvelles vagues Tech, Startup, collaroboratives, drones, toussa-touça, ça doit être reniflé neurone grand ouvert avant d’avaler n’importe quoi tout cru … je dis que tout ce qui sent le neuf n’est pas frais et que le surf oldschool, c’est cool …

Publicités

A propos renaudfavier

Ils semblent grands car nous sommes à genoux (LaBoétie) Je hais la réalité, mais c'est le seul endroit où se faire servir un bon steak (Woody) De quoi qu'il s'agisse, je suis contre (Groucho) Faire face (Guynemer)
Cet article, publié dans Uncategorized, est tagué , , , , , , , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s