Le temps des surfeurs … est-il (re)venu ?

Si j’avais le temps, j’irais surfer (en « djeun », on dit « rider », mais c’est pareil, ça veut dire pratiquer une activité de glisse sur l’eau, sur neige, sur terre, dans les airs (du temps, entre autres) ou dans le cloud, en attendant la banalisation des voyages et autres téléportations réelles, virtuelles, ou hybrides dans l’espace, puis le temps, via l’espace-temps ou wherever, whenever works), comme (presque) tout le monde, maintenant.

Comme les politiciens (américains, mais pas seulement) de maintenant. Par exemple(s), le beau surfeur BB (blond bronzé) Donald Trump et son alter ego d’en face le vieux surfeur hippie encore très vert Bernie Sanders, que les électeurs ont plébiscités dans le New Hampshire (c’est entre Boston, Montréal … et le Vermont, fief électoral de Sanders, au demeurant très efficacement présent dans le cloud) où la « primaire » est une vraie élection organisée par l’état et ouverte aux citoyens, pas une sélection en « caucus » par des apparatchiks manipulés par les partis dominants. Bien sûr, ces deux gusses surfent sur les mécontentements (comme les fronts de gauche et droite et autres partis croupions protestataires en France) et sur l’air du temps (le « horsytémisme » est un surf comme les autres, pas plus moderne que les autres, d’ailleurs), mais c’est rafraichissant de voir de vrais gens, même un peu dingos, mettre fesses rouges à la marionnette botoxée des salons gauche caviar et aux robots télécommandés des soirée de Tea Party (partisans ?).

Comme les intellos (parisiens, mais pas seulement) de maintenant … (j’écrirai le topo plus tard, parce que maintenant, j’ai piscine, mais on voit bien venir le plan en 3 parties, avec d’abord les écrivains qui surfent sur l’air du sale temps, ensuite ceux qui surfent sur les vagues plus ou moins nauséabondes, enfin celle et ceux qui tentent de surfer sur la naïveté, voire la bêtise crasse de leurs (é)lecteurs …), la paresse et l’appétit du gain facile (ceci médit, il faut bien vivre quand on est trop paresseux pour écrire soi-même, pas assez fonctionnaire pour vendre des cours à ScPo, et trop parigot pour se lancer dans un vrai business sans subventions ni cocktails du ministère de l’inculture) de leurs éditeurs (et des auditeurs d’émissions radios pour renégats des séries TV et autres jeux vidéos).

Comme les businesspeople (spéculateurs sans foi en rien ni respect d’aucune loi et autres requins exploiteurs de stagiaires et suceurs de subventions -tiens, ça fait « ESS »…-, mais pas seulement, il y a aussi plein de gens aussi honnêtes qu’on peut le rester sans se faire repasser en 3 minute dans le monde réel, pas plus exploiteurs que les donneurs de leçons et autres défenseurs du bénévolat qui sous-payent leur femme de ménage et mégotent le pourboire au restaurant quand ils ne peuvent pas le passer en note de frais comme la grosse bouffe et les pots de vin, et pas moins utiles à la société que la plupart des consultants, conseillers, experts en ceci ou ceux-là, avocats experts en QPC du genre à faire reporter le procès d’un Cahuzac et autres surfeurs) de maintenant …

Bref, le temps incite (plus) au surf (qu’à se remettre au taf après le café).

Reno – 10 février 2016

Toupourri

Advertisements

A propos renaudfavier

Ils semblent grands car nous sommes à genoux (LaBoétie) Je hais la réalité, mais c'est le seul endroit où se faire servir un bon steak (Woody) De quoi qu'il s'agisse, je suis contre (Groucho) Faire face (Guynemer)
Cet article, publié dans Actualité, business, caucus, Humour, Humour noir, International, Liberté, Politique, PS, Uncategorized, est tagué , , , , , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

2 commentaires pour Le temps des surfeurs … est-il (re)venu ?

  1. Ping : Let’s Surf ! | Sur le Pouce de Paris

  2. Ping : Can Bernie Sanders Surf USA ? | The best coffee in Paris

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s