French Washing … ça ferait (aussi) un bon titre de eBook

un-pull-made-in-france-10634835uvmha_1713

Le French Bashing, ça a eu été un bon moyen pour se faire facilement quelques « likes » dans le facebookocosme des expatriés désoeuvrés, des frustrés sous Prozac coincés dans leur palace social à prix d’ami(e) ou collés à leur investissement immobilier miracle à taux zéro avant le dégonflage de la bulle à Paris, et autres #geonpis envolés ou battant des ailes dans un incubateur en attendant la becquée de subventions …

Mais c’était avant.

Maintenant, ce qui permet de se faire des amis facebook par wagons et des followers twittos en masse, c’est le French Washing, genre retwitter dés qu’un robot signale aux agence de presse qu’un fabricant de ceci ou cela a rapatrié une ligne d’emballage en France parce que le prix du carton en Euros est redevenu plus compétitif qu’en zones « dollar » ou que le cours du stagiaire baisse à l’approche des grandes vacances scolaires, ou reposter n’importe quelle promo sur facebook pour du saussedu fabriqué en Italie avec des restes de cochon élevé en Roumanie pour le compte d’une boite allemande propriété d’une petite multinationale américaine rachetée par des Chinois étiqueté en Corse, des herbes à pisse-mémé ensachées par une coopérative de proximité co-gérée par des baba-cools syndiqués reconvertis du zadisme parce que la région a cessé de subventionner les bus pour aller à des manifs gauchistes et qu’EDF a coupé l’électricité pour la ziq, ou des slopes au prix d’un bon futal parce que les pubeux doivent rembourser leur emprunt étudiant du semestre à Harvard ou Insead  (HEC, c’est pas très cher, surtout si on loge au campus, et en général c’est les parents ou une bourse Rotary qui raquent, et les écoles d’ingés, c’est comme la prépa, à peu près gratuit, voire payé si on fait fonctionnaire).

Like it (Buy it ?) or not, French Bashing Washing is #MadeinFrance here to stay … http://madeinfrance2012.wordpress.com/2016/03/17/du-french-bashing-au-french-washing/

Reno – 16 mars 2016

Publicités

A propos renaudfavier

Ils semblent grands car nous sommes à genoux (LaBoétie) Je hais la réalité, mais c'est le seul endroit où se faire servir un bon steak (Woody) De quoi qu'il s'agisse, je suis contre (Groucho) Faire face (Guynemer)
Cet article, publié dans #Paris, économie, business, Compétitivité, Economie, Frenchonomics, FrenchTech, Humour, International, Paris, Pause Café, Politique, TAFTA, Uncategorized, web, est tagué , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s