L’élection présidentielle de 2017 en France déclenche une épidémie de vocations … de Rocky Gump

En principe, la présidentielle de 2017 en France est pliée comme une chemise de Tanguy syndicaliste étudiant attardé de l’Unef-ID encore nourri, lavé, blanchi chez sa mère à 50 berges (honni qui à Macron ou pire, aux valises géantes d’emplois fictifs dans les paquets de satellites du PS et placards dorés dans les boites d’amis et/ou banques prévoyantes, y pense) : sauf énorme surprise, Hollande, qui a gagné l’impensable en 2012 (entre la bite sur pattes du PS et l’Iznogoud à talonnettes UMP, il a eu la voie royale, et honni qui « mais pas la voix de Royal » y mépense), sera le candidat plus ou moins unique de la gauche « normale », avec quelques braillards plus à gauche et un ou deux centristes pour ratisser pour lui en vue du second tour, et les divisions au sein des droites à peu près normales devraient lui offrir un 21 avril à l’envers, suivi d’une victoire en « finale » aussi facile que factice, face à la le Pen, représentante officielle des protestationnismes de tous bords (après son chevènementiste, un ex dignitaire du NPA de Besancenot, maintenant, à quand le ralliement d’un renégat des radicaux de gauche, d’écolopportunistes virés de chez les staliniens d’EELV, de centristes en manque de parrainages, ou d’ex ministres de Sarkozy sans amis ?).

Les grand gamins attardés du polititwittocosme parisien, éternelles bêtes à concours administratifs, et autres leaders maxi-mots auto-proclamés vus sur facebook soufrant du syndrome de Rocky (pas Rocard, notre Poulidor du mitterrandisme, le David au gros coeur qui triomphe de tous les Goliaths de la boxe plus ou moins truquée dans les films pour vieux gosses croyant que le Petit Poucet peut renverser la table du Politburo) sont légions, mais la fin du film est écrite, Hollande fera un second mandat et ses adversaires plus ou moins sérieux et plus ou moins officiellement déclarés sont soit des hasbeen (honni qui à untel ou unetelle y pense), soit des neverbeen (la liste est trop longue pour les citer toutes et tous), soit des neverwillbe avant au moins 2022 et plus si affinités (la plupart des faux candidats espèrent surtout faire du buzz pour assurer le financement public de leur micro-parti pendant les 5 ans d’après les législatives suivant immédiatement la présidentielle, d’où leurs ronchonneries quand on réduit leur temps de propagande gratuite à la TV pendant la campagne de l’élection présidentielle, pour doper leur notoriété, et pour garantir leur élection ou réélection dans un confortable fauteuil comme député(e), député(e) européen(ne), ou encore plus rémunérateur, moins exigeant en travail ou présence, et cumulable avec d’autres jetons de présence), mention spéciale étant accordée aux farfelus plus ou moins bien intentionnés et surfeurs opportunistes prétendant incarner la société civile, les internautes, les djeuns, ou tel ou tel communautarisme (#NoteToMyself, retrouver le Houellebecq sur la prise de l’Elysée un genre de Tariq Ramadan, et essayer de dépasser la page 100 cette fois).

Mais franchement, les gars (au féminin, c’est « les garces » ?), faudrait arrêter les petites pilules, le film dans lequel vous jouez les figurants intermittents du désolant spectacle politique français de maintenant, c’est Forrest Gump, pas Rocky …

Run, les gar(ce)s, run …

Reno – 4 mai 2016

PS : ceci twitté, si Donald Trump devient Président des Etats-Unis (avec l’aide du parti républicain qui ne lui a opposé que des ectoplasmes du Tea Party, et le soutien actif du parti démocrate qui n’a rien trouvé de moins pitre pour la finale que Ma Dalton et un Rantanplan sorti de Woodstock), n’importe qui a raison d’aller au casting pour le rôle de Forrest Rocky de l’Elysée …

Sinon, si on aime courir le ciné un peu plus intello, Marathon Man est plus convaincant …

Et pour les électeurs un peu oldschool, voire mélomanes, Chariots of Fire est plus émotionnant …

Et pour les électeurs Tangeeks de 7 à 107 ans préférant le Joueur du Grenier, BipBip et le coyote, et/ou autres daubasses Youtube, au cinéma pour adultes télespectélecteurs entant soit peu responsables, Speedy Gonzales est plus « djeun », courant #NuitDebout, voire #MaVoix ou autres primaires citoyennes …

 

Publicités

A propos renaudfavier

Ils semblent grands car nous sommes à genoux (LaBoétie) Je hais la réalité, mais c'est le seul endroit où se faire servir un bon steak (Woody) De quoi qu'il s'agisse, je suis contre (Groucho) Faire face (Guynemer)
Cet article, publié dans Cinéma, Communication politique, Election présidentielle 2017, France, HeOhlaGauche, Humour, Politique, PS, Ségolène Royal, Twitter, Uncategorized, est tagué , , , , , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s