Monsieur Cinéma a tiré sa révérence, morne séquence pour le spectateur #RIP

Monsieur Cinéma, c’était un homme de la télé, un pilier de l’ORTF, mais également un réalisateur (économe de son talent, mais épatant), qui nous a offert en souriant quelques toiles joviales, sans prétention mais avec des acteurs du tonnerre, du genre à filer la banane sans prendre la tête.

D’abord  « Le Viager » (1971/72), dont l’émouvante petite maison « héroïne » du film émeut toujours ceux qui fréquentent Saint-Tropez et la voient depuis une petite route bucolique (le fait est que la presqu’île est moins bétonnée e verrues prétentieuses et routes privées que pas mal d’autres bords de mer, et sa beauté encore assez sauvage plus accessible qu’on pourrait le craindre) …

… et puis, en 1974, « Les Gaspards »,que d’aucuns, et pas les plus ballots, considèrent comme un petit chef d’oeuvre …

… ensuite le grinçant « La Gueule de l’autre » (1979), malheureusement prémonitoire  …

… enfin, « Bonjour l’Angoisse » (1988), hilarant, comme son titre ne l’indique pas.

RIP Pierre Tchernia, et une certaine idée de la télé.

Ciao Monsieur Cinéma.

Reno – 11 octobre 2016

automne

 

Publicités

A propos renaudfavier

Ils semblent grands car nous sommes à genoux (LaBoétie) Je hais la réalité, mais c'est le seul endroit où se faire servir un bon steak (Woody) De quoi qu'il s'agisse, je suis contre (Groucho) Faire face (Guynemer)
Cet article, publié dans #Paris, Cinéma, Humour noir, Uncategorized, est tagué , , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s