Si t’es pas « Xit », t’es out !

TwittoErgoSum

« Quoi, Xit ? »

La mode est au « xit » …

Ça a commencé outre-Manche, en Anglicheland, avec le Brexit (un genre de coming-out, mais en plus flamboyant, parce que comme tout le monde sait depuis toujours ce que sont les Anglais, et parce que les Ecossais avaient bien chauffé les twittos et autres blogueurs, il ne suffisait pas de discuter par e-mail plus ou moins sécurisé un truc discret sans ramdam de com’ planétaire, pour faire du buzz).

Ça a continué en fanfare outre-Atlantique avec l’hilarant double ObHillarexit, et la sortie de route, sinon du jeu, de pas mal de pronostiqueurs, consultants politiques, et autres vendeurs de temps de cerveau disponible …

Ça a failli xiter en Italie, mais on n’en parle plus, même quand Trump en twitte.

Et maintenant, v’la que ça s’excite (exit, faut suivre) en France.

Sur la voie de gauche, on a les PS-xit, avec le sous-préfet de Corrèze en stage à l’Elysée qui lâche l’affaire, les 7 nains de la primaire qui remplacent comme ils peuvent les dignitaires du Parti aux abonnés absents, et le fils prodig(u)e de la gauche « moderne » qui joue perso.

Au PS, on est plutôt « shit », et les mammouthosaures prédisent doctement un gros « Pschhhiitt » pour tous, avec mention spéciale pour le fils naturel de Hollande et Ségo, nouveau champion de leurs sponsors et mentors (honni qui « tiens, ça sonne comme menteur » y mépense) de toujours qui est très « in » à 4 mois de l’élection, mais, mystère Macron et boule de gomme (ne pas confondre avec « hystérie média et bulle de gomme »), à suivre (ou pas).

A droite (honni qui « sur la file des véhicules lents, ou en panne, voire la voie de garage » y ricane), après le prévisible Sarkoxit, et l’invraisemblable Juppéxit, on a droit au NKM-Xit. Fillon sort habilement une épine des Louboutin de la madone des biobos parisiens, en lui offrant une circonscription BCBG imperdable, et s’évite des maux de tête, voire des nervousse brèquedaones en laissant quelqu’un de moins incontrôlable jouer la surenchère biobo dans le 14ème arrondissement.

Faut croire que les sondages parisiens inquiétaient la très X, sinon Xit, ex-coqueluche des médias d’avant le coming-out de l’autre énarque encore plus bête à concours de über-fonctionnaire, et surtout, que les sondages nationaux préoccupent un peu Fillon, qui n’a pas trop envie d’être le 3ème « out » de l’élection présidentiel imperdable pour la droite en 2017, sur un malentendu …

Et après, quel(s) xit(s) ? (Les ceusses genre souverainistes, voire carrément bas du front, qui twittent #Frexit ont droit à une claque, surtout qu’à un euro et 3 semaine de stage d’intérêt général, faut pas se priver de baffer un peu tous ceux qui passent à portée de claque.)

Reno – 18 janvier 2017

Publicités

A propos renaudfavier

Ils semblent grands car nous sommes à genoux (LaBoétie) Je hais la réalité, mais c'est le seul endroit où se faire servir un bon steak (Woody) De quoi qu'il s'agisse, je suis contre (Groucho) Faire face (Guynemer)
Cet article, publié dans Communication politique, Election présidentielle 2017, Politique, Uncategorized, est tagué , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s