Mais de qu(o)i s’entre-blablatera-t’on quand la saison des sondages bidons sera terminée ?

On approche de la fin du printemps et de l’excitation des fans de sondages.

Quand y’a pas de foot à commentater, de massacres sanglants (avec ou sans « camion fou » ou autre truc qui plait aux rédacteurs de faux courriers des (é)lecteurs sur les murs des cons et autres miroirs aux frustrations) ou pires trucs affreux plus ou moins scénarisés à montrer aux caméras sorties d’avion renifleurs de sang et autres hôtels à charognards, les branleurs surpayés à rien ficher des médias appartenant à des manipulateurs partisans blablatent des pronostics des stagiaires de permanence chez les sous-traitants (ne pas confondre avec « souteneurs », y’a les maîtres et les esclaves, comme pour le sado-maso et pire sur les sites internet théoriquement interdits aux mineurs sur lesquels tous les gosses de 4 ans sachant allumer un écran peuvent surfer à volonté …) des instituts de sondages prédisant les résultats d’élections en demandant leurs intentions de vote (dévotes ?), via des gamins de centres d’appels délocalisés par les bénéficiaires de CICE et autres subventions téléphonant à des désoeuvrés aux heures de bureau à Dakar ou Casablanca, à des indécis, abstentionnistes, et autres avaleurs de sornettes vues sur l’écran entre une pub pour un rasoir à 7 lames, une séance de télé-achat pour les pappy-mammies vulnérables pas encore sous curatelle et dépressifs titulaires de cartes de crédit, et un vidéo-clip ou autre daube pour Tanguy vautré sur canapé.

De qu(o)i pourra-t’on parler, après les élections, s’il n’y a pas de (vrai) scandale à Cannes, pas de joueur français (un tant soit peu) crédible à Roland Garros, et pas d’émeutes lycéennes parce que les syndicats étudiants épuisés par la campagne électorale feront relâche ?

Si ça se trouve, Libé fera un genre de grand mea culpa sur les vrais-faux scandales instrumentalisés genre les violences policières réelles ou supposées (comment va Théo ?) et autres crimes de guerre médiatique passés en « une » avec photo indignante avant la moindre vérification ?

Peut-être le Monde, Mediapart, le Canard et leurs satellites plus ou moins volontaires enquêteront-ils sur les manipulations d’opinion par sondages bidons, et expliqueront-ils à leurs (électeurs), aux veaux, et aux dévôts, qu’ils les ont trompés avec d’exemplaires intentions ?

Sinon, on aura peut-être la chance d’âtre consultés pour une pétition internet sur « Change » ou encore plus pi(t)re contre ceci, pour ceux-là, ou au sujet d’encore un écran de fumée bidon ?

On verra bien, et ça ne doit surtout pas empêcher de profiter du beau temps (une giboulée, même d’avril, n’a jamais fait de mal à personne, et la terre a salement besoin d’arrosage autour de Paris), ni, surtout, d’un café du matin à Paris, étant rappelé aux ceusses qui se seraient fourvoyé(e)s dans des lectures pour (é)lecteurs attardés et autres vidéos pour Tanguy précoces et neuneus prodiges, qu’autour de 3000 billets de qualité (variable), de respect de la grand-mère Bescherelle et autres règlements (la règle ment, bordel !) de La Rousse à la va-comme-tu-te-trémousses, mais toujours vrais, sinon frais, ou vice-versa, et en tout cas jamais aussi avariés que ce(ux) qu’on (é)lit ailleurs, sont disponibles gratos et sans engagement sur : http://renaudfavier.com et blogs satellites mains néanmoins épatants (et également gratis, nom de bleu !) :

Y’en a pour tous les (dé)goûts, dans Café du matin à Paris, et c’est Happy Hour à tout moment, loin des blablas moches, affiches métastasantes, sondages de/pour débiles, et commentaires de vendeurs de pub grimaçants, gamins boutonneux ricanant dans les réseaux sociaux avec pour seul bagage intellectuel leur abonnement à TedX sur Youtube, et experts multisports cacochymes de plateaux TV pour dépressifs en sous double intraveineuse de Prozac et de Kro.

happyHour

Un clic (sur l’image), un drink (gratuit, mais virtuel), keep it simple and cool !

Reno – 18 avril 2017

PS : en tout cas, pas la peine de se mettre la rate au court-bouillon pour les élections, les sondages sont formels …

 

14610980_314114305618067_6381642304858034364_n

Crédit : Reiser

Quand on pense que sans Bayrou, on chercherait un successeur à Sarkozy, et sans Nafissatou Diallo, on réélirait DSK pour un second mandat d’immunité sous pavillon PS, plutôt qu’un remplaçant sous faux nez pour sa doublure en pédalo trop nulle pour espérer être réélue …

Nafissatou Diallo

Crédit : Large

Enfin, ouf ! c’est bientôt fini (peut être pour longtemps, tout ça ne va pas vers le mieux), ce toutime électoral, ce buzz niveau lycéen crétin en descente de NuitDebout, ces blablas pour Alzheimer précoces sur toutes les chaines de télé(achat), et les mochetés d’affiches sauvages.

IMG_4879

Publicités

A propos renaudfavier

Ils semblent grands car nous sommes à genoux (LaBoétie) Je hais la réalité, mais c'est le seul endroit où se faire servir un bon steak (Woody) De quoi qu'il s'agisse, je suis contre (Groucho) Faire face (Guynemer)
Cet article a été publié dans Uncategorized. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s