Des cadeaux de Noël #MadeinFrance, ce n’est pas forcément du (vrai ou faux) luxe ruineux

Pas trop le temps (et encore moins l’envie) de gratter 4 pages sur la consommation (raisonnablement) responsable, le patriotisme économique pas trop dévoyé (si c’est pour faire la fortune d’actionnaires exilés suçant des subventions pour « préserver » des emplois morts-vivants, bof, et si c’est pour offrir des vacances aux Seychelles et des bagnoles allemandes à de grands ados paresseux auquels on a déjà payé 20 berges de scolarité et qui font semblant de croire qu’ils inventent un monde meilleur en faisant fabriquer en Chine des conneries designed-by-startup-franchouillardes, über-bof), mais ci-après le plan en trois parties de la disserte qui suffit à taper au moins 12/20 pour finir son trimestre :

  1.  Si t’as plus de pognon à claquer que de neurone à agiter, t’as l’embarras du choix entre les fringues pas indispensables ni obligatoirement mettables mais flatteuses que les marchands vendent (genre 100 fois le prix de revient avant loyer des boutiques dans les quartiers pour poules de luxe, employeurs et clients d’ycelles) dans de très jolis emballages tout-prêts encore plus siglés que le foulard, le sac, le slip ou le soustingue (c’est pas parce que c’est loin d’être gratuit que c’est pas toi, le produit) et d’autres (plus ou moins) vrais et faux luxes (plus ou moins) #MadeInFrance.
  2. Si t’as plus de neurone que de fric à claquer, et un peu de temps à consacrer au sujet (rappel : en principe, on fait des cadeaux à des gens qu’on aime, alors on peut y investir un peu de temps et d’émotion, pas juste taper le code de la carte de crédit ou cliquer sur un site global de pompage de l’argent là où elle est provisoirement -assassin d’une certaine idée du commerce, du vivre ensemble en ville, et étrangleur des fournisseurs qu’il n’enterre pas vivant, au demeurant-), t’as qu’à surfer un peu sur le net pour trouver du #MadeInFrance pas trop couillon si t’as pas dans ton carnet d’adresse quelques coordonnées de fournisseurs de produits sincères, utiles, durables, bref comme du temps d’avant le jetable, l’obsolescent programmé, le plus couillon tu meurs.
  3. Si t’as assez de fric, assez de neurone, et assez de coeur pour savoir qu’il vaut mieux acheter du pas trop toxique aussi durable que possible, et aider des gens, des animaux, l’environnement (y compris les boites, commerce, producteurs, fournisseurs de services de pas trop loin), il est souvent possible d’acheter la même chose pour (beaucoup) moins cher d’occasion, sans y perdre beaucoup en qualité, voire en y gagnant quand il s’agit de trucs qu’on fabriquait avant pour servir bien et longtemps, pas juste pour vendre cher à des pigeons, et parfois c’est même le seul moyen d’avoir du #MadeInFrance parce qu’à force d’acheter de la daube made in China pour pouvoir payer les impôts les plus chers du monde (au rapport qualité prix plus que douteux), l’immobilier le plus couteux d’Europe (Londres est un poil plus cher sur le papier pour les logements destinés aux gens ne payant pas ou ayant trop de fric, mais vous et moi payons plus cher notre mètre carré « normal » à Paris, tout compris sans oublier les impôts servant à subventionner le logement d’apparatchiks et autres privilégiés à titre plus ou moins juste), et/ou des vacances plus ou moins débiles (avant, il y a eu la mode des résidences secondaires, mais c’était avant), et la livraison à domicile de pizzas dégueullasses, on a fini par réussir à dézinguer à peu près toutes les capacités de production de trucs en France (les imprimantes 3D vont faire revenir de la production de proximité, mais le fric continuera à filer ailleurs). Et avec le fric restant après un achat plutôt moins couillon et plus satisfaisant, comme c’est Noël, tu pourras filer le solde à des oeuvres de bienfaisance, et comme on est en décembre, tu pourras même en obtenir une réduction d’impôt sur revenu et/ou patrimoine 2017 !

Bref, si t’as pas déjà filé sur Le Bon Coin (ou autre site pas débile) ou chez des commerçant et/ou fournisseurs de proximité de produits honnêtes, plutôt que de te préparer à aller raquer 4 balles de l’heure de parking (certains aiment promener leurs paquets dans le RER, d’autre moins) et/ou à überiser ton Noël pour faire le bonheur des fonds d’investissements actionnaires des marques à la c…, des fabricants en Chine de trucs pas durables pour ycelles, et de la distribution con…temporaine (perso, il m’avait par exemple échappé que la FNAC n’appartenait même plus à un requin global d’origine française, mais à un truc carrément étranger) de ces daubasses, non seulement t’as rien compris, mais t’es un gros, non, pas c…, pigeon pat… non, pas patriote, patibulaire (non, pas juste presque, complètement).

Joyeux (achats de) Noël !

RF – 1er décembre 2017

PS : le must du #MadeinFrance (en l’occurence à Oyonnax, dans la Plastic-Valley) tendance pour Noël 2017, c’est la boule #Macron, et on peut même en acheter plusieurs, à 10 balles pièces, faut juste prendre le temps d’aller à la boutique du Touquet qui a lancé le truc et en a (encore) l’exclusion.

Macron Boule giiphy

Crédit : France3

Publicités

A propos renaudfavier

Ils semblent grands car nous sommes à genoux (LaBoétie) Je hais la réalité, mais c'est le seul endroit où se faire servir un bon steak (Woody) De quoi qu'il s'agisse, je suis contre (Groucho) Faire face (Guynemer)
Cet article, publié dans #Paris, Austérité, économie, Uncategorized, est tagué , , , , , , , , , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s