Brailler contre (ou pour) l’expo (gratuite) sur le Che à #Paris, et son apologie par Anne Hidalgo, c’est se faire du buzz (électoral) pas cher

On dira ce qu’on voudra de la gestion de Notre Drame de Paris, mais question buzz, elle a des bons collaborateurs …

Le coup du plug anal géant vert d’il y a deux ans place Vendôme avec produits dérivés en chocolat à l’expo annexe de « l’artiste » à la Monnaie de Paris, on aurait pu croire que ce serait un genre d’apothéose pour sa petite bande de Village People du service com’ de la ville de Paris (en mode dream team avec leurs camarades de promo à l’Unef et/ou l’Ena de chez Cruchon qui avaient installé un vagin monumental dans le jardin du Chateau de Versailles) … « C’est contemporain … »

L’expo « Les Nuits Parisiennes », à l’affiche canaille, sinon Canal, et gratuite jusqu’à fin janvier 2018 à l’Hôtel de ville, semblait de nature à cristalliser les ronchonnades contre les initiatives « culturelles » des sbires de la mairie rose-rouge-verte, et plus si affinités …

Les Nuits Parisiennes Mairie de Paris

Mais avec l’expo « Le Che à Paris », gratuite à l’Hôtel de Ville jusqu’au 17 février, Anne tend toutes ses joues (honni qui « botoxées » y mépense) pour se prendre des baffes et un ou deux bons coups de pied où je pense (honni qui « c’est sacrément botoxé aussi » y mépense) … distribué.e.s avec une tendresse lucide, férocement lucide, que même le cœur au cuir le plus épais doit avoir dans un coin pour le rebelle romantique de la Révolution cubaine dont, à tout prendre, la photo dans les chambres d’ados de tous âges est moins dérangeante que les images pieuses de radicalisés liberticides et autres photos plus ou moins toxiques de ceci ou ceux-là imposées aux gosses de toutes générations scotchés à leurs écrans, et vice-versa, des godes géants verts et horreurs en tout genre aux montages de gamins noyés et pires en passant par la propagande commerciale, électorale, ou juste normalement salissante.

« Ma, si elle aime ça … »

https://renaudfavier.com/2011/10/09/quen-dirait-che-guevara/

C’est pas parce que les réacs parigot.e.s (si, il en reste, notamment parmi les centristes recalés chez Macron et les godillot.e.s qui n’ont toujours pas réalisé qu’on a perdu Québec et Pondicherry) et autres QI serrés (honni qui « cuisses serrées » y mépénse, en plein buzz anti Weinstein) de la bienpensance bienveillante qui hurle toujours avec les jeunes loups de la gauche pleureuse braillent contre Hidalgo en vue des prochaines élections municipales, qu’elles et ils n’ont pas l’indignation à détente très lente (et pas très habilement ciblée, parce que non seulement plein de gens à peu près normaux n’en ont rien à cirer que le « romantique » Argentin n’ait pas été seulement un poète chantant la révolution avec sa plume comme les uns, faux comme tout le monde, et au rythme de plus de pots cassés que d’omelettes réussies, certes, mais parce qu’on n’a pas entendu grand monde médire de l’icône de la Huguera depuis 50 berges que toute l’intelligentsia est peu ou prou pro castriste (honni qui « castrée » y …), ni tellement de grandes gueules exiger l’interdiction de « Hasta Siempre » sur les chaines pour gamins et ados, à l’influence sans commune mesure avec les petites autosatisfactions narcissiques de provocateurs étudiants reconvertis en apparatchiks du culturel post gauchiste de la mairie de Paris …

Bref, de mon point de vue, que je partage tout en le sachant parfaitement indéfendable, voire pas politiquement comme il faut ces jours-ci mais j’emm… la bienpensance en 2018 plus qu’en 2017 et moins qu’en 2019, il faut (demander au Pape provisoire, plutôt progressiste, voire carrément socialotiermondiste, de) canoniser le Che (pour fermer une bonne fois pour toute leur clapet aux buzzeurs) !

Vive Che !

https://renaudfavier.com/2013/07/10/la-rebellitude-nest-plus-ce-quelle-etait-camarade/

Reno – 2 janvier 2018 (je vais me faire un paquet de potes avant même d’avoir fini de dessaouler du réveillon …)

 

Publicités

A propos renaudfavier

Ils semblent grands car nous sommes à genoux (LaBoétie) Je hais la réalité, mais c'est le seul endroit où se faire servir un bon steak (Woody) De quoi qu'il s'agisse, je suis contre (Groucho) Faire face (Guynemer)
Cet article, publié dans #MemePasPeur, #Paris, Bonne année, campagne électorale, Communication, Communication politique, Histoire, Humour, Humour noir, Intégrisme, Paris, Pause Café, Politique, PS, Uncategorized, Youtube, est tagué , , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s