Vivement l’algocratie ?

Entre élections floues (chacun son truc bizarre favori, d’aucuns ronchonnent contre les médias, d’autres vitupèrent contre le système électoral, tous les supporters de perdants suspectent du louche, et le référendum est loin d’être une panacée n’en déplaise aux fans des votations tous les quatre matins …), démocraties ingouvernables (du binz quand ça se termine plus ou moins à 50-50 comme en Allemagne, au charivari à l’espagnole quand des baronnets opportunistes saisissent l’occasion de confisquer un scrutin, en passant par la balkanisation du bipolarisme et la mode des extrémismes …), et élucubrations plus ou moins infantiles (de la démocratie des assemblées générales de gamins en short, voire babygro, au vote électronique encore plus facilement bidouillable qu’une vraie-fausse élection de chef de gang en Corse ou de sénateur ailleurs en France, en passant par l’éligibilité de truands habiles et la carte d’électeur offerte en pochette surprise sur l’autel du suffrage universel pour tous, les pères fondateurs et autres théocraticiens classiques de la démocratie en perdent leur latin-grec …), au niveau des élections, c’est pas la joie (honni.e qui « tiens, on sait depuis longtemps avec quoi rime « élections », mais « joie, », ça rime avec Viagra » y ricane comme un âne).

Quand j’aurai le temps, je grattouillerai un billet de blog en trois parties « thèse-antithèse-synthèse » sur les tenants et aboutissants, avantages inconvénients, perspectives virtuelles et limites réelles, du transfert du pouvoir aux algos, aux robots, brefs aux (actionnaires et dirigeants directs et indirects des) GAFAS et/ou (de) leurs alter-égaux chinois (en attendant mieux, pire, ou juste pareils …) ou déjà au-dessus des plus puissants états.

Ce qui est sûr, c’est que si on remplaçait les chefs d’états et trucs subalternes ou connexes  par des Mac, les assemblées et machins du genre par des batteries de secours, et les élections par des màj système, on économiserait un paquet de pognon et de bilan carbone sur les blablas genre G7, Davos, ONU, ou ébats parlementaires, les happenings genre campagnes électorales ou ragnagnatage post électoral, et les frais de communicants, sondagistes, tailleurs de costards, bonimenteurs à l’écran, et intermédiaires financiers y afférents.

Il leur/nous faudrait une bonne … non, pas guerre, ça ne résout qu’exceptionnellement les bugs de gouvernance (regardez, même de Gaulle après la grande déroute patriotique, il a d’abord dû laisser les cocopportunistes noyauter tous les rouages, puis traverser 10 berges le désert provincial avant de pouvoir sauter, non, pas sur Alger, sur une occasion de revenir à Paris, enfin dégager et s’exiler en Irlande alors qu’il faisait le job parce qu’une bande de beatniks manipulés moitié à l’Ouest, moitié à l’Est, chiaient dans l’amphi Richelieu -ndlr c’est l’amphi prestigieux de La Sorbonne- et dans les bottes de leurs parents dépassés par les événements et de leurs grands parents condamnés à fermer leur gueule parce qu’ils ne l’avaient pas ouverte assez entre 36 et 44, (l’honnêteté intellectuelle obligeant à reconnaître qu’ils avaient salement manqué de présence d’esprit dans les isoloirs puis sous la botte brutalement cirée de l’Adolphe, mais qu’aurait on fait à leur place, surtout que les médias étaient déjà gravement manipulés et les démocraties déjà considérablement vérolées ?), une bonne … non, pas dictature, celles de droite sont politiquement incorrectes et celles réputées de gauche économiquement incapables, mais toutes commencent guerre des gangs et finissent crépuscule de mafias, il nous/leur (c’est l’avenir qui est en jeu, en fait vous et moi on n’est que peu, très provisoirement, concerné..e.s) faudrait, non, pas de meilleurs électeurs, une meilleure démocratie.

Vaste programme …

RF – 19 janvier 2018

Publicités

A propos renaudfavier

Ils semblent grands car nous sommes à genoux (LaBoétie) Je hais la réalité, mais c'est le seul endroit où se faire servir un bon steak (Woody) De quoi qu'il s'agisse, je suis contre (Groucho) Faire face (Guynemer)
Cet article, publié dans Pause Café, philosophie, Politique, Uncategorized, est tagué , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s