Le syndrome CTRL-ALT-DEL, virus #PadeBol du #FrenchFab #MadeInFrance ?

French fab

Frenchonomics …

Après Alcatel, et Alstom, ça tangue du côté chez Gemalto, maintenant ?

S’il n’y avait pas eu, avant ces trois coulages en cocoriquant, les naufrages de Pechiney, Lafarge, Technip, et quelques paquets d’autres anciens fleurons plus ou moins monumentalement visibles au pays qui fut celui des Trente Glorieuses et de l’économie mixte efficace sinon triomphante, et dans un autre genre EDF, SNCF, Air France, Areva (ex Framatome, maintenant otchoz), Bull etc, dont le pilotage public-privé à la mord-moi-le-truc sous les hourras poussifs de partenaires sociaux au QI de coquille d’huitre pousse lentement mais sûrement les employés, sous-traitants, citoyens actionnaires, clients et fournisseurs dans le mur aussi sûrement que ceux des derniers fabricants de bérets « basques » made in France et autres PME dont les dirigeants préfèrent engraisser les avocats fiscalistes que les représentants syndicaux, je constaterais qu’il y a comme une malédiction genre CTRL-ALT-DEL avec les grosses boites françaises dont le nom contient « ALT » …

Observons, d’ailleurs, que les boites qui tirent plus ou moins, plus ou moins provisoirement, leur épingle du tas de foin en décomposition s’appellent BNP, Orange, FREE, Michelin … bref, rien qui contienne « ALT » ..

Mais le souci doit être ailleurs que dans une cocasse coïncidence qui ne fera sourire que les anglophones légers anciens du temps des PC MS-DOS d’avant fenêtres, souris, virus et autres mises – jour de système(s) plus ou moins automatiques et téléguidées depuis la Californie ou un coin du monde réel ou virtuel plus ou moins fréquentable, habitués à espérer pouvoir se débarrasser d’un bug en rebootant d’un coup de trois doigts d’un seul.

N’empêche, si j’étais Thales, Dassault, Renault, Total, ou Société Générale, je me ferais du souci et je m’achèterais un nom de secours ne contenant pas « ALT » avant d’avoir été flingué par les diplômés de grandes écoles d’on ne sait pas trop quoi mais sûrement pas la bonne gestion publique ou privée (on ne le dira jamais assez, mais l’apprentissage à l’allemande, ça peut tourner un peu diesel genre VW de temps en temps, mais globalement, ça marche moins mal et plus durablement), lâché par les élus et autres salariés de tribuables bipolaires ou pires, et voué aux gémonies façon Lactalis par des politiciens à côté de leurs pompes du même faiseur que les costards d’avocats couleur Nutella, des quarterons de twittos et autres « influenceurs » labellisés par tel ou tel réseau d’espions américains, chinois, ou pires, et agités du bulbe par des lobbyistes stipendiés par des manipulateurs aux intentions louches, sinon patibulaires …

Bref, c’est pas juste avec de bons discours de publicitaires lus en souriant par de télégéniques politicien.ne.s élu.e.s en promettant la « StartUp Nation » entre autres accroche-coeurs d’ados au PISA lessivé au Coca-Pizza, et de jolis blablas écrit par des stagiaires de nains de jardin patronaux ou autres cupides anges financiers plus ou moins franchouillards au patriotisme économique maquillé pour la télé, que les vraies boites n’ayant pas fichu le camp à temps (tiens, on n’entend plus tellement le patron de Schneider chez BFM, il doit être occupé à Hong-Kong) éviteront le syndrome « CTRL-ALT-Delete » du Contrôle (plus ou moins direct par l’état, ses machins plus ou moins excentrés, et ses serviteurs qu’on eût mieux fait de former en apprentissage que dans les écuries de bêtes à concours de singes savants), Halte (freinage d’urgence ou lente glissade, mêmes conséquences funestes à l’arrivée), Delete (en latin, on disait « Delenda », rien n’a vraiment changé depuis la très évitable chute de Carthage, puis la dispersion de l’Empire Romain, entre autres suicides assistés d’une certaine idée de la construction d’un puzzle international pas trop invivable …).

Frenchonomics

RF – 3 février 2018

Publicités

A propos renaudfavier

Ils semblent grands car nous sommes à genoux (LaBoétie) Je hais la réalité, mais c'est le seul endroit où se faire servir un bon steak (Woody) De quoi qu'il s'agisse, je suis contre (Groucho) Faire face (Guynemer)
Cet article a été publié dans Uncategorized. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s