Big Brothers are watching you … rien de nouveau sous le soleil … juste qu’il se lève à l’Ouest de la Californie

#NoteToMysel garder précieusement un exemplaire de 1984 (y compris de la pub mythique d’Apple du temps où les GAFAM semblaient du côté moins obscur de la Farce numérique), et de quelques autres livres, documents audio et films dont les versions électroniques finiront immanquablement par être bidouillées par des censeurs ou autres féqueuniouzeurs, seront fatalement retirées du web par des robots y compris en versions jeu de cache-cache sous pseudo comme les films qu’on tente de mettre en douce dans YouTube ou de disperser en mode blockchain pour essayer d’outfoxer (comment se dit-ce en français ?) les kapos du cyberespace …

Avant, quand on faisait un truc dont on savait que c’était pas tout à fait exemplaire aux standards de l’époque ni trop recommandable eu égard aux us et coutumes du moment question balance et risques de présomption d’innocence par la bien-pensance et autres donneurs de leçons de morale à forte capacité de nuisance, genre twitter en dehors des clous, parler de trucs pas assez dans la ligne de tel ou tel Parti à haute voix, ou même penser sans s’être enfermé dans le four à micro-ondes pour échapper aux micros et autres espions de Tech plus ou moins avancée, reluquer le décolleté de l’institutrice ou tel ou tel muscle du prof de gym, voler un œuf ou pire, ou gribouiller des trucs dans une grotte préhistorique comme de vulgaires futurs graffiteurs analphabètes et/ou champions de la note de/pour lauréat de concours administratif, entre des paquets considérables d’autres délinquants polymorphes et pervers se croyant anonymous ou vice/versa, on sentait confusément que l’œil de tel ou tel Dieu nous ferait payer un jour ou l’autre, qu’un voyeur planqué dans les fourrés avec un truc à pendre des photos nous ferait chanter ramona raboul’ du fric quand on aurait de quoi l’aider à s’acheter des jantes pour minèjaculateur précoce pour son diesel pour tête de noeud de rang mondial, ou juste que les boites de Pandore de Californie et autres Chines (c’est pareil, juste que les patrons du web sont un poil moins gamins, que les restos asiatiques sont moins japonais, et que c’est un brin plus à l’Ouest, faut traverser le Pacifique pour y arriver) pas tibulaires mais presque rempliraient consciencieusement leurs mémoires de tout ce que personne n’a pas à savoir sur nous mais que si quelqu’un.e peut faire du fric, gagner du pouvoir, ou juste nous baiser avec ça, il serait très surprenant que le dit quelqu’un ou la dite quelqu’une se gêne beaucoup, surtout que lui ou elle sera également objet de pression …

Bref, si t’es connecté.e, t’es espionné.e, et parano ou pas, et comme tu peux pas l’éviter (léviter, ça viendra avec les nouvelles technos), raconte un max d’incongruités, de futilités, de billevesées, de débilités, voire d’obscénités et autres cochoncetés aux grandes oreilles, au moins ça leur occupera les intelligences artificielles plus qu’un article du Monde de/pour gamin en short de babyfoot plus ou moins senior …

http://mobile.lemonde.fr/big-browser/article/2018/03/17/ils-vous-ecraseront-comme-un-insecte-comment-la-silicon-valley-fait-regner-la-loi-du-silence_5272575_4832693.html

Renaud Favier – 18 mars 2018

Publicités

A propos renaudfavier

Ils semblent grands car nous sommes à genoux (LaBoétie) Je hais la réalité, mais c'est le seul endroit où se faire servir un bon steak (Woody) De quoi qu'il s'agisse, je suis contre (Groucho) Faire face (Guynemer)
Cet article a été publié dans Uncategorized. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s