Dieu vient de rappeler #Uderzo à lui … probablement pour remplacer un démissionnaire de son haut-comité scientifique

Pas besoin de vous faire un dessin …

Tout le monde sait que Uderzo était le dessinateur historique d’Astérix et Obélix (entre autres épatants personnages de BD d’avant que tout ça ne tourne assez mal, en général, et autres petits Mickeys du plus célèbre village Gaulois d’entre le monde antique et l’invention de Saint-Tropez, y compris d’accortes Gauloises femmes de chefs ou d’artisans, cougars d’ancêtres ou fantasmes d’éternels adolescents, bref, pas seulement que d’un couple antique mais très en avance sur son temps), et comme tous les médias gaulois et gallo-romains nous assomment sur sa mort ( comme Obélix aplatit une douzaine de sangliers ou une armée romaine entre un menhir et un banquet, une parenthèse sur Uderzo entre l’exégèse du virus chinois plume à la main et masque sur le clavier, et les (d)ébats de plateaux TV pour ou contre la potion magique d’un druide de Massilia), au demeurant subite dans son sommeil après 92 ans sur cette terre, Dieu a été plutôt très bon envers Uderzo, aux standards passés et présents, de mon très humble point de vue de terrien #okboomer heureux ayant dépassé le demi-siècle sans jusqu’ici trop de famines, maladies, guerres et autres heurts et malheurs).

Si j’avais le temps, je vous ferais un paragraphe sur le dessein, en général, avec incidente sur le destin, mais pas la peine de vous faire un dessin, on n’a beau pas avoir autant de trucs urgents et importants à faire que quand tout tournait à plein régime, il faut économiser sont temps, et celui d’éventuels lecteurs, en temps de guerre, fut-ce contre un minuscule virus.

Bref, RIP Uderzo, sans dessin ni vidéo, que le lecteur dégourdi trouvera plus que facilement sur des paquets dingues d’autres sources plus bavardes ce matin, et pas de panique, on aura tout le temps d’en blablater bien assez tôt là-haut, en espérant qu’il n’y aura pas pénurie de café aussi, ni trop de monde à tousser dans notre espace vital post-mortem aussi, quand on sera confiné chez Dieu (aussi).

RF – Paris, 24 mars 2020 #ConfinementJour7

PS : pour le jogging, franchement, à moins que vous ne vous sentiez investi(e) d’une mission divine de casser les cojones à vos semblables en vous comportant en toutes circonstances comme un(e) ado en rut printanier au cerveau de bidet bouché immature, ou d’un devoir de nuire à vos prochains en leur crachant du virus à la g… en short de jeu vidéo, faites comme pour la diffusion d’avis nombrilistes et d’informations douteuses, et vice-versailles, dans le ouaibe en général et les jeux vidéos pour vieux comme Facebook et LinkedIn en particulier, et si vraiment vous ne pouvez pas faire votre exercice physique quotidien et votre plein d’air frais (le truc bien avec le couvre-feu, c’est que l’air de Paris est considérablement moins pollué) devant une fenêtre ouverte, limitez-vous à une fois par jour en respectant les consignes gouvernementales, sinon le minimum syndical de bon sens.

A propos renaudfavier

Ils semblent grands car nous sommes à genoux (LaBoétie) Je hais la réalité, mais c'est le seul endroit où se faire servir un bon steak (Woody) De quoi qu'il s'agisse, je suis contre (Groucho) Faire face (Guynemer)
Cet article, publié dans #Paris, Actualité, Coronavirus, Covid_19, France, Humour, Humour noir, est tagué , , , , , , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s