Qui est démasqué ? #Covid_19 #Confinement

Un des aspects intéressants, voire excitants, du confinement, au-delà du foisonnement d’analyses de café du commerce plus ou moins chics et théories de m’as-tu-vus à la télé plus ou moins con…vaincantes (si, il faut un « e », l’accord c’est avec « théorie », pas avec m’as-tu-vus), voire com…plotistes, sur les causes et effets du virus, cheval de Troie chinois dans la guerre économique et plus si affinités pour les uns, révélateur des caractères (#oupas) et capacités de résilience (#oupas) des coeurs et des peuples pour les autres, catalyseur d’invisibles ou titanesques changements dans les équilibres de pouvoirs et la répartition des privilèges, avantages et autres richesses plus ou moins hérités ou mérités, au-delà de toussa-toussa qui enroue la bande passante et ralentit le débit du ouaibe au grand désespoir des gamins de tous âges en pyjama de babyfoot pizza-vidéo pour surfer sur des sites pas essentiels pendant que de rares besogneux tentent de suivre leurs cours par e-correspondance, au considérable dépit des habitués de sites de jeux pour adultes genre Facebook (si, en principe c’est réservé aux plus de 18 ans, même si paradoxalement on n’a pas le droit de s’entre-montrer un tableau du 18ème siècle en accès libre dans un musée de classe mondiale ou une statue antique en dehors de période de confinement pas encore censurée parmi celles qui font le bonheur des visiteurs du Jardin des sénateurs parisiens, des touristes en vacances romaines, ou des passants dans n’importe quelle ville de pays encore/déjà à peu près libre et arrivé, même péniblement, au 20ème siècle) … un aspect intéressant, commençait-je, c’est que certains masques commencent à glisser, sinon à tomber, n’en déplaise aux ceusses qui maitrisent la techno des caméras à reconnaissance faciale avec ou sans masque, aux (mêmes ?) ceusses qui maitrisent celle de la mesure de fièvre à distance par le contrôle de la rapidité de frappe sur le clavier, le flicage des achats sur le ouaibe, ou le bon (?) usage de la webcam ou du truc à identifier les empreintes digitales du téléphone, et/ou aux ceusses (dament, encore et toujours les mêmes ?) qui fabriquent en vendent du masque (et du pognon) par centaines de millions, voire milliards, sans trop être dérangés par les autres ceusses qui nous les brisaient menus avant le virus parce que nos gobelets à café n’étaient pas réutilisables (comme leurs masques), nos cure-oreilles n’étaient pas bio-dégradables (comme leurs masques), et nos sacs en plastique à faire les courses et autres préservatifs usagés polluaient urbi et orbi (comme leurs masques) …

Crédit : National Furniture Supply

Si l’on pouvait sourire de la toux, avec tous eux, bref de toussatouça avec tousseuxtouceux, je ricanerais jaune qu’ils sont démasqués … mais mieux vaut masquer ce genre de blague, voire s’abstenir, d’abord parce qu’on n’est plus le 1er avril, jour officiel de la blagounette tolérée si elle est jugée bienpensante par les censeurs délocalisés et pas olé-olé par les robots préconisant la reproduction en usine sans risque de contact humain, voire charnel, ensuite parce que tout ça n’est pas si drôle, en fait, enfin parce que si on commence à chercher dans le ouaibe une image marrante ou un bout de film pas trop tristuspour illustrer le mot « démasqué », ça va prendre des plombes et le café ne sera jamais servi avant l’heure de l’apéro.

RF – Paris, 2 avril 2020, 17ème jour du confinement, la plaisanterie commence à durer, non ?

Bonus : allez, quand même, un petit « masque de Zorro », pour rassurer les ceusses que ça empêcherait de dormir sur leurs deux oreilles, de ne pas savoir si c’est du bien, voire du mieux, ou pas, qui avance derrière les masques.

Crédit : Made in Hollywood, mais on ne sait plus trop à qui appartient Hollywood

A propos renaudfavier

Ils semblent grands car nous sommes à genoux (LaBoétie) Je hais la réalité, mais c'est le seul endroit où se faire servir un bon steak (Woody) De quoi qu'il s'agisse, je suis contre (Groucho) Faire face (Guynemer)
Cet article, publié dans Actualité, Confinement, Coronavirus, Covid_19, Humour noir, Paris, Pause Café, Youtube, est tagué , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s