#Paris #11Mai2020 Jour 1 du #déconfinement

Pas tellement de vélos, n’en déplaise aux écolos, mais pourtant, la vie est de retour à Paris

Cela faisait quelques jours, voire deux ou trois week-ends, qu’on sentait le printemps démanger Paris.

Les 55 jours de confinement étaient tellement contre nature pour la ville lumière et ses habitants.

On sentait les commerces qui avaient baissé le rideau impatients de reprendre une activité, sinon normale, au moins symbolique.

Des restaurants et cafés agiles se mettaient subrepticement au mode « drive-in » sur commande pour piétons, s’organisaient pour agencer leurs salles de façon à respecter les règles de distanciation, en attendant de relancer l’activité sur les terrasses.

Bref, le drôle de moment d’entre le 16 mars et le 10 mai 2020 est (au moins provisoirement) terminé, même si les jardins publics restent (assez inexplicablement) fermés.

Jusqu’ici, à part l’overdose de blagues de bureau sur le syndrome de la cabane (un truc sorti d’un épisode de série télé, au demeurant assez réussie, avec Dujardin confiné cradingue et pas coiffé dans une cabane au fond de son jardin), ça se passe plutôt bien : un peu trop de monde encombrant les trottoirs dont on se croyait devenu le proprio, un peu plus de queue devant les entrées de magasins providentiellement réouverts, mais bon an mal an les émigrés revenus à Paris respectent encore assez bien les recommandations de #RestezChezVous et/ou se répartissent entre deux ou trois fois plus de commerces plus ou moins ouverts, du coup on n’est pas plus les uns sur les autres que depuis quelques semaines, les transports en commun ne sont pas surchargés, et la circulation automobile reste très supportable en dépit de quelques zazous à plaques généralement provinciales s’amusant à monter dans les tours.

RF – Paris, 11 mai 2020, #DéconfinementJour1

A propos renaudfavier

Ils semblent grands car nous sommes à genoux (LaBoétie) Je hais la réalité, mais c'est le seul endroit où se faire servir un bon steak (Woody) De quoi qu'il s'agisse, je suis contre (Groucho) Faire face (Guynemer)
Cet article a été publié dans Uncategorized. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s