#Paris #18mai2020 8ème jour de déconfinement … #MichelPiccoli est mort

Crédit : INA

16h20.

Pas vu le temps passer depuis ce matin.

Ni d’ailleurs depuis jeudi dernier qui avait été pour l’essentiel consacré à acheter de quoi tenir 3 jours en autonomie alimentaire en weekend-end à la campagne, histoire de ne pas mélanger les virus éventuels, de ne pas rallonger les queues devant les magasins ou les caisses d’à la campagne, et d’avoir à quitter le moins possible la chaise longue à écouter les oiseaux chanter et regarder les insectes butiner les fleurs.

La bourse de Paris monte, comme Francfort, d’abord, Wall Street, ensuite, avec en vedette le tourisme et l’aérien alors que la seule nouvelle un peu gris clair dans le secteur, c’est que quelques cafés de plages ont ouvert un coin de fenêtre pour vendre des boissons à emporter à des quidams qui n’ont même pas le droit de s’asseoir pour avaler leur demi en gobelet en plastique (jetable, ça s’ajoutera aux masques pour polluer un peu partout) à deux mètres les uns des autres.

Un avion passe dans le ciel de Paris, assez bas pour être entendu comme les jours d’avant le 14 juillet, les années (plus) normales, étrange surprise … on a vu quelques trainées blanches dans le ciel de la campagne pendant le week-end, à compter sur les doigts des deux pieds en éventail, et un ou deux ULM ont fait écho à la tondeuse du voisin, mais ça doit faire deux mois qu’on n’avait pas entendu ce genre de bruit à Paris.

On attend, ou pas, la conférence de presse commune d’Angela Merkel et Emmanuel Macro, annoncée pour l’heure du thé.

Vivement happy hour.

Et, surtout, le film avec Piccoli que les télés un peu agiles ne manqueront pas de programmer à l’occasion de son décès, en remplacement d’un de Funès, d’un James Bond, ou d’un Harry Potter …

Le truc invraisemblable, avec Piccoli, c’est comme ces quatre derniers jours, ou d’ailleurs les 2 derniers mois, on se demande s’il n’y a pas eu un bug dans l’espaces-temps, parce qu’il était déjà chauve avant mai 68, et que même s’il est mort, on a l’impression qu’il a toujours été, et sera éternellement avec nous, inchangé.

Crédit : INA

Ce siècle a 20 ans, et déjà ça sent le formol …

RF – Paris, 18 mai, #DéconfinementJour8

PS : c’est curieux, voire agaçant pour les téléspectateurs de la conférence de presse de Merkel et Macron, ce bronzage de retour de grandes vacances du politicien en chef du #ClubMed en costard de banquier, alors que Merkel a un teint et une fringue de reine d’Angleterre après une guerre mondiale ou un Noël à Balmoral …

A propos renaudfavier

Ils semblent grands car nous sommes à genoux (LaBoétie) Je hais la réalité, mais c'est le seul endroit où se faire servir un bon steak (Woody) De quoi qu'il s'agisse, je suis contre (Groucho) Faire face (Guynemer)
Cet article a été publié dans Uncategorized. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s