5ème jour (avant la liquidation boursière à Paris, what else ?) que le #CAC40 flotte autour de 5500 …

Crédit : Cindy Gallop / source Google – Twitter

Vendredi, non, pas 5, ni du 5ème mois de l’année, ni Saint, ni en instance de virée à Saint Trop’ (au demeurant aussi confiné que le reste du pays même si le télétravail en bord de piscine ou de Méditerranée doit être plus sympa que le présentiel canal RER ou la respiration artificielle dans un petit commerce condamné au click and collect et aux clients furtifs dans les rues désertes, voire pas titulaires mais presque), et la censure ambiante interdit de se vouer à ce(ux) que l’on saurait voir, moins encore montrer, mais c’est le 5ème jour de la semaine, on est à 5 jours de la liquidation boursière, l’action Tesla tourne autour des 500 euros et la capitalisation de la boite fonce vers les 500 milliards, bref, c’est un jour à « trois sorcières » dans le jargon des marchés, mais l’ambiance est plutôt aux 5500 sur le CAC (40, nothing is perfect, et il ne reste de toute façon plus 55 boites plus ou moins françaises crédibles pour constituer un indice boursier franchouillard représentatif d’autre chose que du souvenir des agents de change d’antan, de la corbeille d’avant que le champagne en promo ne coûte moins cher que les clopes, et des usines vivantes sinon prospères qui ne connaissaient pas la crise ni les délocalisations (les relocalisations, vaste programme, j’en gratterais quelques mots dont auxquelles si j’avais plus de temps et d’humour, sinon de tolérance à la tartufferie administrative, aux niaiseries médiatiques, et vice-versa), et coffres forts souriants sinon repus pré ISF, Cahuzaqueries, et autres jeux de vilains entre un golf et un rail (honni qui à autre chose que les amicales étrangeries miterrandiennes sur le tracé du TGV Sud-Est et les errements publics et privés depuis des années, sinon des décennies, autour d’Alstom -ces jours-ci en instance d’augmentation de capital et objet de plein de bla-bla de conseillers en investissement boursier et autres banquiers affairistes- y mépense) …

Bref, le CAC tient (un peu contre toute attente et après un rallye aussi brutal qu’inattendu, sinon explicable juste parce que des masses de liquidités trainent) à 5500, certains ont mis le champagne au frais pour l’apéro de casual Friday, d’autres préfèrent attendre happy hour de fin de semaine, mais c’est plutôt une bonne nouvelle pour tout le monde, boursicoteur ou pas, d’abord parce que quand la bourse va, tout ne va pas en mode bonheur dingue pour tous mais un peu de pognon ruisselle quand même, ensuite parce que-si quelqu’un a un meilleur thermomètre de la vie économique réelle et des Frenchonomics pas trop fantasmés, merci de me l’indiquer …

RF – Paris, 20 novembre 2020, 10h30

https://renaudfavier.com/2020/07/02/jaurais-plutot-du-ecrire-ce-billet-dans-le-blog-frenchonomics-oupas/

A propos renaudfavier

Ils semblent grands car nous sommes à genoux (LaBoétie) Je hais la réalité, mais c'est le seul endroit où se faire servir un bon steak (Woody) De quoi qu'il s'agisse, je suis contre (Groucho) Faire face (Guynemer)
Cet article a été publié dans Uncategorized. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s