Dans la série #Paris Potemkine (et/ou Frankenstein) : #ParisPlages

C’est pas tellement que le parking gratuit l’été soit oublié depuis longtemps (10, 15 ans ?), qui fait que Paris Plages n’est plus ce que c’était, d’autant que les vacanciers automobilistes habitués du tourisme en haute saison sont habitués à lâcher un pognon de dingue pour garer leur familiale diesel ou leur plan drague à roulettes à distance à pied de la plage, parfois dans des parkings souterrains comme à Paris, mais quand même, une plage sans sable (parce qu’il y a quelques années des sbires ont trouvé ça pas écologiquement correct, ou électoralement indispensable, ou les deux, ou pire, de verser quelques dizaines de tonnes sur des coins de quais de Paris, même si le fournisseur les avait chopé légalement avec responsabilité et bienveillance sans bousiller un coin de Bretagne, un bras de rivière en Indonésie, ou une crique au Maroc, et les récupérait et pouvait sûrement les recycler en fin de saison), une plage sans sable disais-je (je répète parce que certains lecteurs réguliers m’ont signalé qu’avec l’âge, ils ont plus de mal à suivre quand les phrases sans ponctuation ni aide à la compréhension dépassent 10 lignes), c’est pas une vraie chouette plage, c’est au mieux comme un tas de galets entre une digue à ferry et des falaises qui s’effondrent (les connaisseurs de Dieppe comprendront mieux l’allusion que les autres, et feront le lien avec le début du paragraphe sur le parking devenu impossible et payant comme à Paris), au pire comme une station de ski sous cloche à Dubai, un ersatz pas tibulaire mais presque.

Bref, pour apprendre du mal nécessaire sur Paris Plages sans se faire suer sous la pluie à y aller (s’y faire) voir soi-même, ni risquer sa life à un comptoir à postillonneurs ou sur une terrasse à journal sous le vent de cracheurs de virus anti vieux (rappel, si vous ne comprenez pas trop pourquoi y’a que des jeunes et des demi-jeunes dans les manifs anti vaccin ou anti pass, pensez à l’héritage si tel ou tel vieux casse sa pipe après une séance de crime parfait), yaka cliquer ici-là ou sur l’image pour aller sur le blog Paris Potemkine du même auteur que Café du Matin : https://parispotemkine.wordpress.com/2021/07/26/paris-plages-vaste-programme-electoral-mais-pas-que

RF – Paris (where else un lundi matin ?) sous la pluie, 26 juillet 2021

Crédit : le type qui a pris la photo plutôt que de regarder la mer ne mérite pas d’être cité

A propos renaudfavier

Ils semblent grands car nous sommes à genoux (LaBoétie) Je hais la réalité, mais c'est le seul endroit où se faire servir un bon steak (Woody) De quoi qu'il s'agisse, je suis contre (Groucho) Faire face (Guynemer)
Cet article a été publié dans Uncategorized. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s