Foncez voir « Drive my car »

Sans la désaffection généralisée envers la bagnole, dans un air du temps plus au contemplatif poétique qu’au transgressif hystérique, et si des films asiatiques n’avaient pas déjà remporté la moitié des palmes d’or ces dernières années, « Drive my Car » roulait en père peinard vers un triomphe japonais à Cannes aussi consensuel qu’en leur temps ceux de « La ballade de Narayama » ou « L’anguille ».

Crédit : CinéSéries / Youtube

Mais la vie n’est pas un long fleuve tranquille, et le beau puzzle ne repart qu’avec un accessit.

RF – Paris, 24 août 2021

Crédit : inconnu

A propos renaudfavier

Ils semblent grands car nous sommes à genoux (LaBoétie) Je hais la réalité, mais c'est le seul endroit où se faire servir un bon steak (Woody) De quoi qu'il s'agisse, je suis contre (Groucho) Faire face (Guynemer)
Cet article, publié dans Cinéma, est tagué . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s