A star is born(e) grâce à la grève #SNCF

Il faudra au moins un printemps de pagaille de vrais/faux étudiants en lutte pour la retraite des lycéens en short de babyfoot entre les RTT de Pâques pour tous et leurs grandes vacances, et un tsunami généralisé de retards de plus de 24 heures des TGV, TER, RER, métro, vrais et faux Vélib et autres bus en partenariat public-privé palliatifs de la liberté de circulation en France, pour qu’on finisse par retenir quelques noms de vrais-faux ministres de Macron, mais l’apparition face caméra à l’Assemblée Nationale et chez BFMTV de Madame Borne orange comme une exilée à Gstaad de retour des Bahamas, ou vice-versa, maquillée pour passer chez Bourdin et/ou au travers des mailles du fisc, n’a laissé aucun téléspectélecteur à télé couleur aussi indifférent que les éventuels abonnés à la chaine youtube des pubeux macroniens (non, ce n’est pas le nom d’une maladie vénérienne d’ados en rut printanier, quoique …), et a (un peu) inspiré Canteloup.

Borne is (devenue) a star, sinon elle n’aurait pas réussi à cumuler 73 vues sur Youtube en une semaine sur un non-sujet anecdotique dont tout le monde se contrebat les steaks.

Publicités