Malheur à la ville, dont les citoyens votent comme/pour des enfants #Paris #Griveaux #SaintValentin

Avant, on ne votait pas.

Ou alors pour des idéologies.

Ou bien pour des notables.

Ce qui revenait au même.

Tout au plus pouvait-on de temps en temps choisir de ne pas, ou plus, être représenté par une divinité dont les rides ou l’auto-bronzant, ou les obsessions sexuelles, ou le goût du homard, ou pas, nous avaient lassés, et qu’un moins ridé, une moins maquillée, un(e) autoproclamé(e) plus exemplaire, bref un nouveau, ou plus rarement une nouvelle, se proposait de remplacer au pied, sinon au poing levé.

Maintenant, et sans copier coller ce qui a déjà été, et va encore être recopié-recollé dans tous les médias pour gens sachant et voulant encore (é)lire, et simplistifié/bouillipourchaté dans tous les médias pour gens et robots ne sachant/voulant plus (é)lire, les jeunes Athénien(ne)s s’atteignent (châtaignent ?).

On a voulu Macron, ses jeunes renégats de vieux partis zombies, parmi lesquels son fantasque député des exilés en Suisse pour ne citer que le plus médiatique des dingues cités dans notre fait d’hiver du matin, et ses jeunes arrivistes survivant(e)s du naufrage solitaire (volontaire ?) de DSK ou de la crémation vivante de Sarkozy, dont Griveaux était un des ambitieux surfeurs paraissant le plus susceptible de ne pas retourner pleurer dans le frigo de ses parents au premier coup de vent, mais l’aristocratisme canal HEC en short de babyfoot et stagiaires énarques se croyant startupeurs fait psscchhiit, le jeu de billes de cour de récré part en quenouille à la première secousse, c’est le règne des boules puantes.

La question du jour n’est pas tellement de savoir qui de Villani ou de Schiappa reprendra le flambeau de la campagne macroniste pour Paris, si l’autoproclamé darwiniste Macron laissera Hidalgo et Dati jouer seules cette partie (ce qui pourrait être dans son intérêt, afin d’apparaître en 2022 non seulement comme le seul recours face au front extrême qui aura le vent en poupe à ce moment, bien savant celui qui peut dire maintenant que le front de gauche n’aura pas repris le dessus sur celui de droite à la faveur d’une indignation jeune au bras de manipulations diverses et avariées, non seulement comme le recours, écrivais-je sans lever la plume parce que j’aime ça mais vous pouvez aller directement regarder la vidéo de bonus si mes blablasconneries vous agacent, mais comme un Calimero courageux victime de nuisibles et entouré d’ennemis ayant besoin de nos voix pour ne pas couler avec le navire en titaniquant la France et les Français(es) dans les abysses de l’Histoire).

La vraie question intéressante du jour, et il sera temps de s’en poser d’autres dans les semaines à venir et plus si affinités, ce n’est donc pas « à qui profitera le crime à court terme pour Paris et moyen terme pour l’Elysée ? » et moins encore « la/le politique doit il maintenant/provisoirement être ou au moins paraître exemplaire, particulièrement face caméras plus ou moins cachées, dans les démocraties infantiles sinon les crétinocraties autoritaires ? », non la vraie question du jour, c’est : « Y-a-t’il une, ou plusieurs, main(s) invisible(s) balanceuses de boules puantes sur nos bras cassés de la politique pour les nuls se faisant choper les doigts dans le pot de confiture ou ailleurs, et, si oui, y-a-t’il une officine téléguidée et financée par ceux-ci et/ou ceux-là, un « machin » discret du web, une agence d’influence politique ou cabinet barbouzard (on ne doit plus dire « de couleur », c’est raciste) dont c’est le job de décrédibiliser complètement notre personnel politique ?

L’autre question, c’est qu’est-ce que c’est que cette histoire de vidéo de Q, mais ça on devrait trouver en fouillant un peu dans twitter.

Heureuse Saint Valentin à tou(te)s, et bon courage à Griveaux, que je n’aime pas (en tant que politique) plus que je n’aimais l’autre tête à claques arriviste de la dernière élection municipale parisienne, mais auquel je suggère de s’inspirer de NKM et de profiter de s’être fait jeter, et peu importe que ce soit par les électeurs ou par des bras cassés plus invisibles, pour aller exercer des activités plus normales que le plus vieux métier du monde pour celles et ceux qui préfèrent choisir ou payer leurs partenaires sexuels. Franchement, non seulement la politique professionnelle de haut niveau de maintenant n’est pas un métier très recommandable, mais en plus, ça nuit toujours plus ou moins gravement à la vie personnelle, et ça n’aide pas le neurone, en général.

RF – 14 février 2020

Bonus

Publié dans Uncategorized | Laisser un commentaire

Ligne Claire brisée … Ciao Bretécher

J’ai commis deux lettres d’amour à Claire Bretécher.

Ma femme ne m’en voudra pas (trop), c’était avant notre mariage.

A une femme qui aurait pu être ma belle-mère.

J’ignore, et ne saurai vraisemblablement jamais dans cette vie, si Claire a jeté un joli oeil sur le billet de 2015 : https://renaudfavier.com/2015/02/17/dessins-et-peintures-de-claire-bretecher-editions-chene-un-must-have-solde-chez-gibert/

Quant à celui de 2011 … : https://renaudfavier.com/2011/11/19/quen-dirait-agrippine/

Regrets d’un Frustré perpétuel.

Renaud Favier – 12 février 2020

Bonus

Publié dans Uncategorized | Tagué , , , , , | 1 commentaire

#Cancer, maladie de m…, je te mets un doigt au Q pour célébrer la #JournéeMondialeContreleCancer #CancerDay

J’espère que les fans de métastase ne se formaliseront pas trop de l’irrespect du titre de ce billet de mauvaise humeur (je réalise en l’écrivant que tumeur et tu meurs se prononcent idem, mais la bonne nouvelle, c’est que « la tumeur est mortelle », ça signifie qu’on peut la tuer), mais menaceront le c…ancer de mort et autres violences.

Courage et bonne force à ceux qui (aident ceux qui) combattent le crabe, et pensée pour ceux qu’il a emportés.

RF – 4 février 2020

Publié dans Uncategorized | Tagué , , , | Laisser un commentaire