Blague belge … ou pas : les fonctionnaires de #UE réglementent les frites

Non, on n’est pas le 1er avril, la source n’est pas un site de bobards de/pour jobastres au QI de collégien(ne) en rut, et il semble bien que les technocrates à plumes et autres assistants parlementaires, fictifs ou pas, qu’on surpaye pour s’agiter autour des députés européens élus (en France, à la proportionnelle sur liste de parachutés, d’où marchandages de dealers de tapis et cohortes d’apparatchiks des fronts braillards, de notables des causes pour dépressifs, et de sciure de fonds de placards des partis dits « normaux ») n’aient rien trouvé de plus urgent et essentiel dont s’occuper, que la cuisson des frites, cf, entre autres médias raisonnablement sérieux dont la rédaction n’est pas totalement abandonnée aux stagiaires du 14 juillet au 15 août, Le Figaro du 22 (22, c’est les frites ?) juillet 2017 : http://www.lefigaro.fr/conso/2017/07/22/20010-20170722ARTFIG00010-et-maintenant-l-ue-va-reglementer-la-cuisson-des-frites.php

Ça ne manque pas de sel, une fois !

RF – 23 (ou 24 ? ou 25 ?) juillet 2017

PS : les Belges auraient obtenu une dérogation … des fois, je me demande si le politocrate européen le moins inutile n’est pas l’ambassadeur français auprès des banquises, icebergs, pingouins et autres manchots …

keep-calm-and-just-smile-and-wave-boys-smile-and-wave

Publié dans Europe, Uncategorized | 1 commentaire

Le #Brexit, c’est comme la décolonisation des Indes pour l’Angleterre, mais ça pourrait se terminer (encore) plus mal pour … l’Europe

Allez, une fois n’est pas coutume, mais la petite dame qui m’a ronchonné dans l’écran ce matin que j’écrivais comme un / pour les bobo(s) parigot(s) sono(s) plus ou moins intello(s) n’a pas totalement tort, alors faisons court : l’Angleterre n’aura tenté de noyauter l’Union Européenne que pendant un demi-siècle, alors qu’elle a passé deux ou trois cent ans à organiser sa mainmise, non sans un certains succès pendant grosso modo le règne de Victoria, sur le sous-continent indien … mais le résultat final est tristement parallèle, même si la guerre religieuse et la partition de l’Europe paraissent moins proches, moins inévitables, moins désirés par les uns, moins voulus par d’autres, et néanmoins fatalement votés un peu par tous et partout …

Les ceusses qui voudraient plus de blabla sérieux, sinon classique ou prêt à se mettre dans le … neurone, attendront que j’aie le temps de faire une dissertation en thèse-antithèse-synthèse avec plein de retours chariots (ou pas), de ponctuation (ou peu), et de mots padularrousse (ou pire).

RF – 21 (ou 22 ? ou 23 ?) juillet 2017

Ils sont fous ces grands Bretons

Publié dans Uncategorized | Tagué , , , | Laisser un commentaire

Souper sans Claude Rich, c’est fade

Claude Rich fut un promeneur atypique, s’amusant sur un chemin personnel au théâtre et au cinéma, entre les voies rapides pour gens gloutons des stars franco-planétaires à la Delon, Belmondo ou Depardieu, attachantes mais agaçantes à force de succès intergalactiques, d’admiration transgénérationnelle fleurant l’Eau Sauvage et le dollar-roi, et de pâmoison féminine (pas exclusivement) inconditionnelle, voire indécente, et les sentiers plus buissonniers vedettes un brin dilettantes, voire nonchalantes, du cinéma français du grand siècle du cinéma français, « à la » Noiret, Rochefort ou Marielle, apparemment insensibles aux critiques des groupies de films grand public, aux admirations de chefs d’oeuvre soporifiques pour abonnés aux mondanités culturelles TGV, de festivals « CCC » (caviar, champagne, coke) pour snobs er snobettes, et aux fanatismes parisiens pour les navets d’art et décès subventionnés.

Claude Rich était un magnifique conteur de madeleines …

Un gastronome délicat : l’asperge en petits pois selon Talleyrand, racontée par Claude Rich, ça n’est pas une recette de (grande) cuisine, ni même un petit moment d’Histoire (grande), c’est une œuvre d’art.

Alors, tout un Souper avec Claude, ça se déguste en mode « carpe diem ».

Bonne promenade.

rich

Crédit : Première

RF – 21 juillet 2017

 

Publié dans Cinéma, Uncategorized | Tagué | Laisser un commentaire