Triple C … #Covid #Canicule #Crétinisme

Avant le virus chinois, la France ne ressemblait déjà plus à Redford jeune, mais était (encore) « Triple A », à torts ou déraisons, et ça nous permettait de nous endetter facilement au taux d’intérêt d’un Land allemand pas très sérieux, mais plus près de Berlin et Bruxelles que d’Ibiza et Galaswinda.

C’était avant. Du temps où l’on s’amusait à Saint Tropez sans devoir laisser le prix d’un petit yacht rien que pour le parking.

Maintenant, si on n’est pas (encore) triple C.., c’est juste parce que les types de chez S&P et Moody’s sont en télétravail en bord de piscine et croient qu’on leur raconte de la pipe sur le sabordage économique du confinement, la fête du slip de bain généralisée du Canal Saint Martin à Saint Tropez, et les conséquences inévitables du « plan » européen de réanimation des ClubMed.

Quand j’aurais le temps, je gratterai un billet plus étayé, mais de tout façon, c’est comme pour la politique, l’économie, ou la légalisation du kanabysse, soit le lecteur est d’accord et ce n’est pas la peine de se fatiguer à argumenter, c âne servirait qu’à permettre à des plumitifs de copier-coller, soit l’éventuel lecteur sur un malentendu n’est pas raccord, et il ne prendra pas la peine de lire, moins encore d’essayer de comprendre, alors inutile de chauffer le clavier pour triplement rien.

RF – 11 août 2020

PS : les vidéos des sous-doués en vacances (et celle des Bronzés du ClubMed), c’est parce que c’est passé à la télé yapalontan, toute ressemblance avec des événements contemporains vus à la télé concernant nos zélites gouvernementales et assimilées en petit break d’été serait évidemment fortuite et à l’insu de toute bienvolontance, touçatoussa, ne serait-ce que parce que le film n’est pas un chef d’œuvre, mais que les acteurs sont sympas et quelques gags réussis, alors que dans la real life 2020 à Paris et grandes banlieues en bout de TGV pour people de luxe, c’est carrément le navet champion du monde avec des acteurs même pas niveau Bac option glandouille en trichant.

Publié dans Uncategorized | Laisser un commentaire

Le néo rétro gauchisme, c’est (pas encore) fini (sur Inter) ?

Quand Canteloup est en vacances, la bourse en apnée, et les programmateurs de FIP aux abonnés absents, il m’arrive d’écouter/voir Inter en dehors des heures réglementaires de masques et plumes, d’abord parce que parfois c’est rigolo sur un malentendu, ensuite et surtout histoire d’entretenir les défenses immunitaires.

Bref, si vous cherchez des infos sur le nombre de manifestants de plus de 2 de QI à la rave anti masque (et plumes ?) de Berlin, du commentaire sur le petit rattrapage grassement subventionné des ventes de bagnoles au pays de l’écologisme à géométrie aussi variable que la trajectoire d’un néocycliste provisoire (reparlons des chiffres de circulation à vélo à Paris quand la bise fura revenue, quand les vélos Chinois nucléaires ou pas pas encore volés ou bousillés ou jetés à la Seine par des plaisantins à l’humour de bidet plein de vomi seront en panne et que les usagers subventionnés devront lâcher 3 ou 500 balles pour les faire réparer avec 1 mois de délai si la pièce ne se perd pas en route, et quand les biobos et bio êtes en auront marre de se cultiver les hémorroïdes entre les nids de poules et les pavés pour être à une mode qui sera passée avant que cette des échasses de ville ne revienne), ou sur le dernier délire anti Darmanin de Plenel en descente d’anisette se croyant en 1943 (quand il mélange juste rosé et idées toxiques, il surfe en général dans le siècle), il va falloir jouer un peu à Twitter (ou acheter un journal bien que le temps estival ne soit pas très propice au journalisme sérieux) entre le café et l’apéro, ce matin.

RF – Paris, 2 août 2020

Ps : oui, j’ai un peu zappé le sujet annoncé en titre, mais comme 99,9% des lecteurs ne lisent que le titre (et encore), j’ai voulu faire populaire, pas écrire pour une élite de privilégiés pouvant se payer leur bagnole sans mendier et perdre 5 minutes à lire autre chose que les messages d’erreur de leur wifibox en surchauffe, les titres de twits de robots stagiaires pas mieux décongelés qu’un burger maison de bouge à touristes, ou les intox, contre-intox, et autres désintox des uns, d’autres, ou d’encore plus lamentablement incrédibles avec ou sans motif, talent, ou humour).

Publié dans Uncategorized | Laisser un commentaire

Quand Rome et Carthage ne luttent que pour l’héritage, c’est royal au bar pour les barbares …

Qu’Hannibal (formidable conquérant, hélas vainqueur sans talent), ou Scipion (Romain Africain, tel était son destin) l’emporte, peu importe …

Delenda Roma.

Vae victis.

Sic transit …

Les Empires sont mort(el)s, vive l’Empereur !

RF – 22 juillet 2020 (pas de panique, on a des masques, un accord européen, et de la place en terrasse)

PS : toute ressemblance avec le (risque de) déclin européen réel ou supposé (avec ou sans béquille à 750 milliards), avec l’éternel combat entre, non, pas Athènes et Sparte, avec un choix #Catch22 entre sang et (l)armes canal frugal, et délices de Capoue style ClubMed, ou avec la promenade urbi et orbi d’un virus made in China (en version béta test, la v.19.1 efficace pour bousiller les économies libres exacerbe tout au plus l’antagonisme intergénérationnel, les tensions intercommunautaires, et les pulsions autodestructrices préexistantes dans les démocraties, les v.20 et v.21 devraient être plus performantes) serait, ou pas, fortuite, non avenue, et à l’insu de plein de grés.

Bonnes vacances quand même
Publié dans Austérité, économie, Europe, Histoire, Humour, Humour noir, Vacances | Tagué , , , , , , , , | Laisser un commentaire