Tout le monde est content ou s’en fout ? Sinon, on peut voter blanc, pour marquer le coup …

#SiTuVeuxVoterBlancFautRienMettreDanslEnveloppeépicétou »

Il y a, dans ce pays, une (voire plusieurs) fracture(s) » … entre : 

– les ceusses qui voteront calmement sans trop de bulles dans le jus de neurone pour l’un(e) ou l’autre des finalistes du championnat de France de campagne électorale « no limits » sponsorisée dans l’air du temps, sans pleurnichailler qu’ils/elles préféraient d’autres losers et/ou qu’ils/elles auraient voté otchoz s’ils/elles auraient susse … sur lesquels mieux vaut s’abstenir de penser, surtout ce qu’on dit et écrit, et vice versa, parce que d’abord on (se) dit (et lit, et élit …) de sacrées conneries par souci de (se) plaire, de ne pas (trop se) déplaire, d’être mainstream, de ne pas être mainstream, et inversement, parce que tout le monde s’en contrebat les steaks de ce qu’on dit, pense, et, surtout, frappe frénétiquement sur son petit clavier (ou tchatche compulsive ment à son micro Siri ou sa caméra pour Youtube) pour ses amis (é)lecteurs twittos, contreblablateurs facebooks, et silencieux ayant otchoz à faire ou ne sachant/voulant/pouvant pas jouer au web pour des raisons diverses plus ou moins convaincantes mais qui n’en pensent, ni plus, ni moins, ni grand chose …  

– les ceusses qui préfèrent poncepilater en allant à la pêche, no comment, mais perso je pense qu’ils sont déjà beaucoup trop nombreux, et que ça ne va pas s’arranger si, d’une part l’offre politique devient aussi marketing qu’un présentoir de bureau de tabac d’avant les paquets neutres, aussi toxique et dégueulasse qu’un rayon de salbouffe industrielle bas de gamme vue à la télé en attendant Soleil Vert, d’autre part, et surtout, quand le vote électronique se généralisera sous les hourras des paresseux suicidaires génération Amazon et autres hipsters bière-pizza-babyfoot en descente de BDE de mes deux, et que vous et moi avec un neurone et la certitude d’être fliqué, si on n’est pas farouchement militant et/ou sûr d’être dans le politiquement correct durable du moment, on s’abstiendra tant qu’on aura le droit (et le droit de vote, parce qu’avec l’intelligence artificielle, ça m’étonnerait que ça dure 107 ans, ce truc) parce qu’on n’aura pas du tout envie que le monde entier, et, surtout nos employeurs, vrais et faux amis, contrôleurs des impôts, tout ça tousseux, sache pour qui/quoi on vote, qu’il s’agisse d’un référendum pour les menus des cantines scolaires, ou d’une élection pour une potiche sentencieuse privilégiée en CDI renouvelable ad nauseam.

– les ceusses qui trouvent malin, ou tendance, ou inévitable, de voter blanc ou nul, histoire d’accomplir leur devoir électoral, au moins parce que respecter la démocratie et les gens qui se sont battus pour qu’on ait le droit de vote est un des trucs les moins contestables qu’on puisse faire sur cette terre entre l’âge des premiers joints et celui des procurations avec ou sans curatelle, mais d’exprimer qu’ils/elles n’ont pas envie de voter pour l’une ou l’autre des personnalités proposées, l’un ou l’autre des programmes (on n’est pas obligé de croire que les programmes seront peu ou prou  mis en oeuvre, mais on doit quand même tenir un peu compte de ce qui est raconté dans les professions de foi, ou alors on arrête de les imprimer et de gaspiller du nucléaire pour en blablater à l’écran), l’une ou l’autre des bandes organisées pour sauter sur les postes et le pognon dés que leur homme ou femme sandwich aura gagné.

En fait, pour motiver un peu les abstentionnistes et éviter les votes blancs/nuls (c’est pas exactement la même chose, et on sait pas trop à qui ça profite, mais faut pas finasser, et si on veut voter « blanc » parce que c’est moins nul que nuller ou abstentionner, et qu’on n’en a rien à battre que les un(e)s et les autres s’entre(contre)disent que c’est faire le jeu des un(e)s, des autres, ou pas, ou au contraire, faut mettre une enveloppe vide, parce que tout bulletin pas réglementaire est considéré comme nul, ce qui n’est pas pareil du tout (être considéré comme un crétin ou comme un indécis, c’est pas exactement la même, même si au final ça change rien du tout eu égard dont auquel à celui ou celle qui fera potiche à l’Elysée en attendant la prochaine élection présidentielle, voire législative, un référendum, un mouvement populaire local plus ou moins brutal, Godot, ou un truc venu de l’étranger qui lui mettra un gros pied au QI comme aux ceusses qui ont été virés aux primaires, dans la chasse aux 500 signatures, au premier tour, ou à la fin du match de la finale …) et qu’aucun arbitre de bureau de vote ne prendra la peine de vérifier/constater que votre bulletin blanc perso est exactement de la taille et du grammage de papier réglementaire, moins encore d’en fournir aux électeurs), faudrait au moins que l’élu soit comme tous les gens du monde réel soumis à une période d’essai de 6 mois, ou alors un CDD de durée proportionnelle au % de voix, ou qu’on invente un truc genre temps partiel ou gouvernement proportionnel aux % …

En tout cas, si le vote blanc est un renoncement désolant, qui peut être considéré comme un soutien à l’un ou à l’autre des finalistes avec autant de bonnes et mauvaises raisons, aller à la pêche dimanche prochain, c’est comme ne pas aller à une réunion de copropriété sans prétexte réel et sérieux (et filer une procuration : c’est pas si anodin que ça, parce que d’abord votre procuré(e) est pas du tout obligé(e) de faire ce que vous lui demandez, et, surtout, il/elle sera votre oeil de Caïn si et quand votre choix s’avère toupourri, que ce soit avant, juste après, ou bien après le résultat …) : c’est confortable, mais faudra pas venir pleurnicher après que le ravalement est trop cher, que le syndic est nul, que ça fume du joint dans l’escalier, et que le remplacement du/dela concierge est chelou …

Reno – 30 avril 2017

PS : tous les glandeurs qui tchatchent dans le web (Facebook compris, si !) pour se faire plaisir ne valent pas riendutou ou pire encore quand ils/elles sont des robots, des lobotomisés, des dépressifs sous mauvais dosage, ou juste des donneurs de leçons, militants, supporters et autistes manipulateurs ordinaires, y’a même des ados Youtube passikonkeussa, pertinents, honnêtes intellectuellement, pas habillés par/comme des banquiers mézonsanfou, et pas rasés comme des biobomodes mais pas non plus planqués sous des pseudos et autres masques de complotistes çà deux balles ou tarés de base, toussa, si !

PS2 : Sinon, y’ aurait un truc à imaginer genre qu’on puisse panacher son vote, mettre 20% pour l’un(e), 20% pour l’autre, 20% de blanc, 20% de nul, et 20% d’abstention, facile avec le vote électronique (qui m’inquiète grave question truanderie et absence de confidentialité), pas si compliqué que ça avec des bulletins adhoc un peu bien pensés.

Publié dans Uncategorized | Laisser un commentaire

« Le manchot », ce n’est pas un surnom très flatteur

Comme il n’y a rien de particulier dont bloguer (la fin du monde si le dingo de Corée du Nord atomise un navire de guerre américain, une ville de Corée du Sud, ou un port Japonais, ca n’est pas plus excitant que les intentions de vote de Boutin, la météo en Turquie, ou un match de foot français), un intermède Western avec le numéro deux de la trilogie des « Dollar » de Sergio Leone,  très contemporain pour un film de 1965. 

Un jour, quand j’aurai tout lu Gotlib, entre autres, je comprendrai peut-être pourquoi Eastwood est surnommé « Le Manchot » alors qu’il ne l’est pas, et comment Lee Van Cleef peut être si chevaleresque alors qu’il devrait être le méchant, puisqu’il est habillé tout en noir.

Ceci dit, je ne raconte pas la fin, mais ca extermine et s’entre-déteste pas mal, et y’a de sacrés rustiques qui courent après un paquet de fric, on se croirait en politique de maintenant …

Reno – 25 avril 2017

Publié dans Uncategorized | Laisser un commentaire

Vive la #France quand même!

On peut être déçu de ne pas voir son favori en finale du championnat de France 2017 de politique française, mais il faut se réjouir que notre pays soit encore, un petit demi-siècle après le film d’Audiard, au demeurant plus une curiosité niveau Jean Yanne alimentaire qu’un chef d’œuvre, un de ceux dont le résultat d’une élection locale excite le monde entier, et agite les bourses les plus exotiques.

Vive la France !

Reno – 25 avril 2017

Publié dans Uncategorized | Laisser un commentaire