#NoteToMyself Gratter un de ces 4 un billet de blog sur le #enmêmetempisme du Magic Kid #Macron

Macron Boule giiphy

Magic Kid Macron

On n’est pas obligé.e d’avoir été une groupie de la première heure du prodigieux kid, pour reconnaitre qu’il donne l’impression de faire réformer par ses ministres généralement transparents sous le contrôle de parlementaires godillots des trucs dont tout le monde sait que ça fait des décennies que ç’aurait dû être fait mais qu’aucun politicard professionnel passé à des responsabilités n’a fait faire depuis grosso modo 4 décennies pendant lesquelles les seules actions politiques significatives pas menées en mode aller-retour au gré des changements de majorité ont été l’abolition de la peine de mort (contre l’avis de la majorité des citoyens), quelques traités européens (contre l’avis majoritaire pareil), le passage à l’Euro (sans que personne n’y comprenne que pouic), et le mariage pour tou(te)s (qui finalement ne concerne pas grand monde, on se demande si ça valait la peine de faire un tel barouf, mais déjà plus que la peine de mort) le sabotage continu de l’éducation nationale, de l’économie réelle, et d’une certaine idée du vivre ensemble sans accueillir toute la misère migrante ne voulant pas bosser en Allemagne n’étant que détails d’encore un suicide assisté du pays.

On n’est pas forcé de foncer dans la fan-zone macronienne corne de brume à la main et compte Twitter entre les dents à chaque fois qu’on a l’impression en écoutant la radio qu’une ZAD est évacuée (c’est qu’il y ait des ZAD un peu partout, le truc pas normal, pas que les forces de l’ordre fassent ce pour quoi elles sont payées, maintenir ou rétablir l’odre républicain partout où des lycéens niveau CM2 déguisés en étudiants et post bacheliers trentenaires résultats de décennies de naufrage du PISA font semblant de croire changer le monde pour le mieux en jouant à NuitDebout à la saison des partiels comme leurs congénères plus diplômés s’amusent autour d’un babyfoot en attendant la retraite plutôt que de bosser, parce que les stages, c’est pas un avenir, et les concours administratifs, c’est dépassé) ou que le locataire à titre gracieux de l’Elysée réussit un bain de foule avec éléments de langage de première classe ici, un discours devant des notables plus ou moins ramollis du bulbe là, ou une prouesse athlétique genre tennis en fauteuil à roulette ou jardinage avec pelle dorée ailleurs …

On peut se dispenser devenir ami.e facebook, pote Twittos, ou relation plus ou moins platonique sur tel ou tel réseau dit social du trio de prolixes apôtres officiels du jupitérisme de plateaux TV et radios pour vieux, le hipster en chef du socialo-macronisme Castaner, la passionaria du post-juppette courant #EnMarche Bergé, et l’ex DSKiste, ex sous ministre sans portefeuille à Bercy, ex candidat naturel autoproclamé à la mairie de Paris, toujours dissert Griveaux, pour ressentir comme une impression de meilleur temps sur la France, comme l’on dit pour la météo sur les chaines d’information pour les gens qui ne croient pas seulement ce qu’ils entendent dans Youtube.

http://www.bfmtv.com/mediaplayer/video/suivre-les-regles-c-est-parfois-bullshit-la-lecon-d-emmanuel-macron-a-des-etudiants-americains-1065159.html

Bref, le #enmêmetempisme de #Macron, c’est comme une impression de possibilité de moins mauvais temps, et même si ça manque un peu de substance, c’est plus sympa au printemps qu’un temps d’hiver qui traine salement, ou une canicule d’été qui débarque inconsidérement.

Pourvu que ça dure marche …

Reno – 26 avril 2018

PS : il n’est pas impossible que ça marche, sur un malentendu, et ce serait mieux pour tout le monde en France, d’ailleurs, même si certains y laisseront fatalement quelques plumes, même si évidemment tout le monde ne pourra pas être aussi content les uns que les autres, et même s’il faudra plus d’un ou deux quinquenats pour remettre au niveau le QI des bacheliers avec mention 23/20 toutes options et siège en cuir de luxe …

 

Publicités
Publié dans Cinéma, Emmanuel Macron, France, Humour, Uncategorized | Tagué , , , , , , , , , , , | Laisser un commentaire

Peut-on encore rire de tout avec tout le monde ?

Oui, indubitablement, forcément, immédiatement, irrémédiablement … mais.

Rire (un peu jaune quand même, c’est consternant d’avoir fabriqué une génération de sauvageons mous du bulbe braillards au PISA d’anémone de mer avec tout le fric qu’on claque pour l’éducation nationale) des zadistes de Tolbiac, on peut, même si ce serait spéciste de se moquer du Chien Guevara qui était au demeurant le moins étroit entre les oreilles de tous les bloquistes, et s’il faut être très diplomate question sexisme et autres susceptibilismes du moment pour sourire du gugusse en babygro et sa copine la mytho qui s’agitaient devant les CRS après l’évacuation de Tolbiac pour défendre leur camarade martyr en coma profond dans sa mare de sang (même Libé s’est fendu d’un démenti sur ce bobard pour gosses en rut de printemps qui mériterait la mise en taule de quelques manipulateurs et la fermeture de certains comptes Youtube, alors qu’on attend toujours leur mea culpa sur l’affaire Théo), enfin si c’est toujours un peu limite de rigoler de soi-même, ou de la chair de sa chair, avec n’importe qui.

Sourire (un brin jaune, cf supra, parce qu’autant on peut admettre que des gosses tournent mal après quelques années sur un campus pour fils à papa sans même le métro pour échapper aux soirées Q/Poppers/Bière et autres animations débiles de BDE élu au pire disant, autant il n’y a pas de raison acceptable pour que des djeuns en début de ScPo soient déjà lobotomisés et empêchent leurs condisciples pas communistes d’aller lire l’Equipe au CDI en attendant l’heure de la cantine) quand la crème de la crème cite Dujardin pour railler les apprentis zadistes en mocassins, on doit, même s’il y a peut être des références plus « grand oral » pour ironiser contre nos petits tupamaros des beaux quartiers.

Se moquer (mais gentiment) des politiciens urbi ou en vadrouille (no comment, on aura vite fait de se trouver en contrôle fiscal quand Bercy cherchera comment rembourser les dettes de la SNCF), syndicalistes en délire ou overdose (le préavis de grève pour juillet-août, ça troue quand même le QI), et autres vedettes vues à la TV et sur Youtube, faut avoir un peu de talent pour que ça ne tourne pas café du commerce, mais ça devrait être inscrits dans la liste des devoirs du citoyen.

Mais peut-on encore rire de tout avec tou(te)s, va savoir …

Reno – 25 avril 2018

PS : et surtout, n’oubliez pas de rire aux blagues de votre femme.

Publié dans Emmanuel Macron, Humour, Politique, Uncategorized | Tagué , , , , , , , , , , , , | Laisser un commentaire

Le rap à la ZAD de #Tolbiac, c’est fini … que va faire le Chien Guevara, maintenant ?

On attendait avec impatience le prochain épisode du Petit Théâtre de Guignol de la ZAD de #Tolbiac, mais il semblerait que les forces de l’ordre soient parvenues à déloger la cinquantaine de squatteurs pas (encore) partis en vacances scolaires (sic) qui pionçaient dans un amphi. On verra plus tard pour le remake du bazar de 68, la convergence des luttes des glandeurs et des retraités, et tout le fourbi, mais pas de panique chez les blogueurs et twittos spécialisés dans le bazar en France, les grèves plus ou moins perlées de fonctionnaires et assimilés des transports dits publics continuent.

RF – 20 avril 2018 (Mai-10 jours …)

Publié dans Uncategorized | Laisser un commentaire