Tu seras un homme politique, mon … ? #Zemmour #Présidentielle2022 #France #Politique

Crédit : RMC

Zemmour est devenu un homme … politique en annonçant sa candidature, le 30 novembre (Saint André pour les amateurs d’éphémérides, l’apôtre André étant patron du patriarcat de Constantinople, on pourrait digresser quelques pages autour du sujet, mais on s’abstiendra pour ne pas perdre le fil, sinon égarer au premier paragraphe les pèlerins aimablement lecteurs de ce billet), et le sujet est intéressant … au moins pour les politiciens, les politologues, et les téléspectélecteurs.

Crédit : LCI

On peut regretter que Zemmour n’ait pas respecté une journée de silence mémoriel pour l’épatante Joséphine Baker et la très télégénique panthéonisation (honni qui « pantalonnade » médiatique électoraliste du président de la fête de la musique sauce cage aux folles et du 14 juillet canal Daft Punk y mépenserait parce que le choix de l’héroïne est férocement dans l’air du temps, ou qui « n-ième discours bien écrit et bien lu par l’enfant prodige du social-startupisme parisien » constaterait sans émotion particulière pour ou contre le choix d’une héroïne poly-exemplaire aux standards du jour parmi tant d’autres du passé ou du quotidien déjà plus ou moins hautement honorés par la République ou ignorés par ses apparatchiks) du jour, mais cela nous écarterait du chemin de réflexion autour de la candidature de l’ex « polémiste d’extrême droite » devenu « homme politique » par la grâce d’un vidéo-clip émotionnant pour les nostalgiques de Mongénéral et les fans de Beethoven, agitationnant pour pour les étudiant.e.s en première année de droits d’auteur et/ou à l’image et les groupies, et un peu déroutant pour les habitués et/ou amateurs de la publicité électorale traditionnelle.

Crédit : France 24

On peut s’amuser, ou s’indigner, ce qui revient très inutilement au même, que le trublion du perdre ensemble de l’anti-wokisme le plus zombie du monde ait choisi pour son appel à la droite profonde le jour du troisième et dernier débat télévisé nocturne de la bande des cinq prétendants à l’investiture LR, que personne n’aurait regardé de toute façon, ne serait-ce que parce que France 2 est la chaine des Ehpad où l’on couche les pensionnaires à 19 heures pour laisser le temps au personnel de rentrer chez lui avant la fermeture des transports publics pas en grève ou en travaux pour les jeux olympiques, tentant ainsi une sorte de putsch médiatique sur l’électorat conservateur pas lepéniste, mais d’abord c’est de bonne guerre de tirer le premier et le tapis sous les pieds des adversaires, ensuite on est entré en saison de blablagitationnisme électoral et il n’y aura hélas plus un jour sans agenda TV politique bien rempli d’ici à l’élection présidentielle et aux législatives y afférentes, enfin on peut considérer, voire constater, que le buzz du Z a plutôt joué le rôle de teaser pour l’émission « Questions pour un loser de droite » du soir sur ORTF2.

Crédit : Europe1

On pourrait continuer à escalader avec plus ou moins d’élégance des angles un brin en dehors des sentiers journalistiques battus et rebattus à toutes les sauces pour commentationner le coming-out, ou coming-in, ou les deux, du Z, et je renonce ici et maintenant d’autant plus volontiers à vous en infliger un inventaire à la Prévert, qu’il vous suffit d’un surf chez Google ou sa concurrence pour trouver de quoi vous remplir l’entre-oreilles de conjectures plus ou moins atrabilaires et billevesées plus ou moins militantes, mais force est de reconnaitre que le Z est ses communicants ont fait leur job, la communication politique étant le plus vieux métier du monde pour les ceusses pas physiquement ou moralement aptes à l’autre ni prêts à envisager de devenir pianiste dans un bordel (en Allemagne, il faut traverser la frontière pour trouver un b…ordel, et la rue pour du boulot) ou vulgar (demandez ce que c’est à un djeunz de votre entourage, c’est le job en or du moment pour monétiser son bagout sans risquer de se faire casser la figure par des élèves ou dy public réel, et rentabiliser son smartphone avec triple caméra nocturne) sur Youtube ou une chaine de TV parisienne.

Crédit : France Inter

Mais la fulgurance stratégosphumoristique que je voulais incruster dans un billet avant de l’avoir oubliée comme toutes les blagounettes qu’on s’entre-raconte par wazap ou signal maintenant que les comptoirs de bistrots sont déserts et que les censeurs infantiles et/ou séniles sont encore plus que le fisc en maraude permanente sur les réseaux dits sociaux et orbi, la blagounette que m’inspirent les deux émissions TV sur le Z d’hier soir sur les chaines d’info et dont auquelles je vous invite à jeter un oeil dessus via votre plateforme de replay ou digest favorite si vous n’achetez pas de journal et ne jouez pas à Twiiter ou assimilé, c’est pas sur les petite et grosses mains invisibles derrière le Z, plus ou moins sales ou pas selon qu’on est puissamment pour le Z, misérablement contre, ou pas, ou au contraire, ou vice-versa, même si le sujet est intéressant …

La blagounette : Avec Brigitte et Manu, on a eu »Tu seras un homme politique, mon fils » … avec Sarah et Eri, c’est « Tu seras un homme politique, mon père ».

Crédit : BFM TV

Désolé (pour les Pygmalionnes Brigitte et Sarah).

Crédit : Canal+

Tout ceci (mé)dit, le choix de la date de lancement de campagne, et particulièrement du premier grand meeting du désormais candidat, est pertinent, la cinquième vague d’attaque du virus chinois et les inévitables dispositions françaises à son encontre risquant de compliquer la vie électorale de candidat(e)s au timing moins calé sur l’Avent …

RF – Paris, 2 décembre (Austerlitz) 2021 (pas trop Austerlitz …)

PS : Mais qui est (derrière) ce Z ?

Crédit : C dans l’air
Crédit : Le Parisien
Crédit : Le Parisien
Crédit : CNews
Publié dans élection, élections législatives, campagne électorale, Communication, Communication politique, Discours, Election présidentielle 2022, Emmanuel Macron, Eric Zemmour, France, Humour, Politique, Twitter, Youtube | Tagué , , , , , , , , , | Laisser un commentaire

De l’état de droit (sic) à l’état de droit.e (rassie ?) ?

Le pays qui a élu Hollande est capable d’encore pire

L’électorat et les états majors des droites « normales » étant ventilés façon puzzle comme d’hab’ avec en bonus le piratage par les marchands de Goulash à la hongroise et la vampirisation par les danseuses du ventre du Bogosse « et-et », la perspective d’une union sacrée autour de la candidature qui émergera de leur vraie-fausse primaire est à peu près aussi crédible qu’un sourire de politicien(ne) professionnel(le) sur un marché de Noël.

Le Congrès LR, c’est un grand dîner de c…andidat(e)s

Sur un malentendu, et si « En Marche » relooké avec costards plus chers et sono moins rap se dégonfle doucement d’ici le printemps à force de ménager chèvres gauchisantes et mous des centres, le scénario d’un second tour Le Pen (Marine, pas Marion, pas encore) / Zemmour n’est pas à exclure par les stagiaires d’agences de com et entourages d’ambitieux qui se préparent pour les législatives …

Y’a pas que facebook qui prépare du bizarre …

Rien de nouveau sous le soleil d’automne parisien.

Paris en a vu d’autres …

Si Macron n’avait pas tenté et gagné son invraisemblable pari de 2017 en envoyant Hollande inaugurer ses propres chrysanthèmes, en flinguant Fillon sans laisser Juppé ramasser l’héritage ni Sarkozy ressortir du cimetière, et en regardant l’avatar de Mélenchon jouer les vieux clowns tristes pour un public de dépressifs. pour ne plus avoir qu’à laisser Marine le Pen flotter et couler dans un rôle tellement trop grand pour elle que c’en était gênant aux repas familiaux et sur les plateaux TV de voir des gens tenter de gonfler la molle baudruche platine avachie sur son tas d’or électoral …

Tous les chrysanthèmes ne se ressemblent pas

2016, c’était le Halloween de la politique française : on faisait semblant de jouer à se faire peur et le gamin se préparait à piquer tous les bonbons : https://renaudfavier.com/2016/01/28/i-have-a-nightmare/

La démocratie des nains, Vertiginisch, nicht ?

Fin octobre 2021, on se contrefiche de Halloween parce qu’on a déjà vu le film et que les fausses citrouilles en plastoc pleines de saletés chimiques, c’est bof, on s’inquiète un peu de la pénurie de jouets pour Noël dans les familles plus ou moins décomposées dont les gosses tyranniwoke tolèrent encore le sapin de ieuvs et les fêtes de boomers, et on sent bien que ça va être un peu la misère pour les chocolats de Pâques entre l’inflation et le chômisme qui va vite revenir quand l’état ne pourra plus acheter les emplois pas durables à crédit gratuit en faisant ruisseler un pognon dingue sur l’économie sous perfusion et les mirages de technorévolution … bref, si la le Pen et Zemmour tapent durablement l’incruste dans les 15%+ d’intentions de vote, la France pourrait se réveiller après le 1er tour 2022 avec le même genre de gueule d’enterrement que l’inoubliable Arditi jouant les zombies au siège du PS de Jospin en 2002 …

La démocratie juvéninfantile, ça peut mal vieillir

Faudra pas pleurnicher à l’hypocrite comme les tartuffe de l’état de droit et de l’Europe en chantant qui nous la jouent indignés-choqué-boulversifié-paniqué comme après le référendum du Brexit à chaque fois qu’un dirigeant hongrois ou polonais refuse une norme sur la taille des bouilloires ou la puissance des Klaxons, ou un oukase bruxellois sur tel ou tel sujet sociétal qui mériterait plus de démocratie réelle et moins de technocratie déconnectée …

La démocratie 2.0, ça peut sentir le bizarre (sapin ?)

Jusqu’ici, tout va bien, même si le prix du Beaujolais Nouveau ne va sûrement pas rater le TGV de l’inflation « temporaire » (le provisoire pourrait être dur), le prodigieux gamin a pas mal de cartes en main et assez de jetons pour envoyer tous ses adversaires au tapis, mais c’est pas en ressortant Hollande et ses ex du formol que la gauche normale va se faire rembourser les frais de campagne du PS en train de se faire cannibaliser (plus ou moins mort) vivant par EELV, ni avec les vedettes du happening LR que la droite normale va remonter la pente à la saison de Bronzés au ski et du Père Noël à la télé.

RF – Paris, 29 octobre 2021

Publié dans Actualité, élections législatives, campagne électorale, Communication politique, Election présidentielle 2017, Election présidentielle 2022, Emmanuel Macron, Eric Zemmour, Europe, François Fillon, France, HeOhlaGauche, Humour, Humour noir, Keep Calm, Marine Le Pen, Pause Café, Politique, PS, Ségolène Royal, Spectacle, Twitter | Tagué , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Laisser un commentaire

Râlez pas, déjà vous allez avoir une prime énergie (ou inflation, peu importe) de 100 balles, mais (ici) le café est à l’oeil

Le café serait-il moins coûteux que l’électricité ?

Je rappelle que si le café du matin à Paris est en mode service alternatif, voire un peu RTT ces temps-ci, pour des motifs réels et sérieux dont l’explication besogneuse au lecteur éventuel serait aussi incongrue que contreproductive pour la popularité de ce blog qui n’a aucun intérêt économique au nombre de clicks (la pub c’est juste pour que ça reste gratuit et c’est WordPress qui gère), mais dont l’auteur se réjouit quand même quand il voit passer un ou deux pékins dans ses statistiques (notez, pour la bonne humeur généralisée, qu’on a encore le droit d’écrire « pékin » dans le web, mais pas « p.a.k.i » sans ruser avec les robots sous risque réel et sérieux de se faire exclure des réseaux sociaux pour adultes pour violation des standards d’indignation et ou de schoking de tel ou tel communautarisme en vogue, hystérie collective obligatoire, et/ou wokisme de saison, mais qu’il y a maintenant un « p-word » comme il y a depuis longtemps un « n-word » à ne jamais écrire sous peine de rappel au règlement multinternational, d’avertissement, puis de blâme et le toutime comme dans le sketch de Coluche) … je rappelle donc que les autres blogs de même eau (si, on dit comme ça dans les livres d’avant, et si ça vous plait pas, yaka aller jouer à TikTok) sont aléatoirement plus actifs, par exemple le très frais Paris Potemkine, le sémillant StartUp à Paris, et bien entendu le déprimant mais stimulant (si, en même temps, c’est l’effet Macron !) Frenchonomics, entre une vingtaine d’autres que y’aka googler un brin pour tomber dessus et en profiter à l’oeil plutôt que de se le rincer sur les photos de robots qui proposent du seks tarifé dans fessbouc ou des vidéos cradingues sur les réseaux sociaux réputés pour adultes mais fréquentés par des enfants de 3 ans (honni qui et des ieuvs d’âge mental guère plus convaincant y mépense tellement fort qu’on les entend sur le quai du RER).

Bref, y’aka cliquer sur le lien ci-après pour choper le billet de Frenchonomics qui lui même renvoie vers LinkedIn en poupée russe paske ce matin ils fait beau à Paris alors je fonce boire un café en terrasse ensoleillée avant la météo d’hiver et la fin des chauffages au gaz décidée par les dingos du vélo avant même que de toute façon les bistrots n’aient plus les moyens ni les subventions pour offrir aux clients sans encore un supplément (à 2 balles 40, après on nous dira qu’il n’y a pas d’inflation alors qu’avant c’était 1 balle au comptoir).

RF – Paris, 22 octobre 2021

Publié dans #Paris, Actualité, économie, élection, Bercy, campagne électorale, Communication politique, Election présidentielle 2022, Emmanuel Macron, France, Frenchonomics, Humour, Humour noir, Pause Café, Youtube | Tagué , , , , , | Laisser un commentaire