Always look on the bright side of life


C’est quand même beaucoup mieux de regarder ce qui marche. Et plus rationnel, il y en a nettement moins, en général. Et plus citoyen du monde, parce que se bourrer de Prozac, c’est pas juste une cata pour les comptes de la Sécu, c’est mauvais pour la fertilité des poissons.

On dit que chanter, c’est un peu comme quand on fait du jogging, ça secrète des endorphines naturelles, ou des trucs du genre qui mettent les bons neurones en route là-haut.

Alors, évidemment, ça dépend un peu de ce qu’on chante, parce que les chants partisans, c’est parfois un peu déstabilisant (déstabilisé ?) et on risque de faire tomber un peu plus de café sur les draps qu’avec Drucker en podcast. Mais bon, les remix, c’est quand même mois archéo que les lipdub ou autres scopitones des ceussses qui pilotent le train depuis 40 ans et qui maintenant qu’ils ont fini de rembourser l’appart à Paris et le riad du Lubéron ou assimilé (le chalet dans les montagnes ou l’appart à Bruxelles, c’est pas pareil, c’est pour le vrai-faux exil fiscal, les 6 mois et un jours officiels hors de France les années où les fiscalistes mutualisés ne trouvent pas d’autres niches moins contraignantes, c’est presque du boulot, pas que du plaisir) s’occupent de se réformer le bouclier anti-ISF et de préparer leur dépendance parce pour la retraite ils ont déjà bien assuré leurs arrières, eux, et de toute façon ils sont inscrits dans assez de fromages plus ou moins républicains pour vivre confortablement des indemnités et autres jetons de « présence ».

Et puis c’est comme dans la pub Renault, faut faire un peu attention quand on ouvre la bouche, parce que c’est pas donné à tout le monde, d’avoir une belle voix qui en attire d’autres, et puis sorti de son contexte, ça peut faire rigoler aussi en boomerang quand les donneuses de leçon de chant n’ont pas vraiment fait démonstration d’harmonie dans leur orchestre (rouge) et ont même réussi à décrédibiliser un peu tout dans leur scène de la kolossal rigolade avec le mamyderme qui n’était pas beaucoup mois risible que le lipdub des vieux djeuns (ah, le coup de la « Nouvelle Société », pour ceux qui ont connu Chaban, ça a dû faire verser plus d’une vieille larme), une indignation de Chabichou ou un discours de Montebourg (quand même, Valls dit moins de bouffonneries que les autres du coin gauche, non ?).

Enfin, il faut regarder le bon côté des choses.

C'est pas que la différence soit toujours frappante ...

Par exemple pour cette femme de chambre de New-York.

D’abord elle avait de la chance d’être femme de chambre dans un palace à New-York et pas porteuse d’eau dans un désert ou domestique chez de vrais esclavagistes ou chômiste dépressive après 30 ou 40 ans de loyaux services pour un employeur à la mémoire aussi courte que les idées dans un pays idem, ou juste femme moins libre dans un pays idem.

Mise à prix : 3 chameaux et une télé couleur

Ensuite, elle a eu de la chance de tomber sur un intello bien éduqué, peut-être pas coupable mais sûrement pas irresponsable. Quelqu’un de bien, en somme, même si nobody’s perfect. S’il avait comme tout le beau monde hérité d’un vrai nom qui marche dans les rallyes, d’une fortune honnêtement transmise de génération en génération et de biens immobiliers de bonne famille, il n’aurait pas été obligé de jouer les Rastignac schizos et de compenser par cette tendance auto-destructrice vaguement suicidaire que les psys de politiciens français « progressistes » à la nourriture trop riche avaient surnommé « syndrome du double foyer » dans les années 80, du temps où la testostérone était moins surdosée et où la République, bonne mère tolérante, finançait jusqu’au logement du bon plaisir au plus grand idem des glousseurs microcosmiques (sur « l’affaire », demander au coiffeur le Fig-Mag de fin mai s’il n’a pas été emporté par un fétichiste, assez complet et pas trop politiquement biaisé).

Et puis même si l’indemnité de transaction sera probablement en grande partie mangée par le fisc et les frais d’avocat, et si c’est pas sûr qu’elle touche du chômisme pendant qu’elle est au repos un peu forcé (mais consentant, dit-on), elle pourra comme tout le monde faire écrire un bouquin et faire tourner un film qui marchera et fera pleurer dans les chaumières même si c’est sur la plus vieille histoire du monde et si tout le monde est plus ou moins d’accord, limite consentant, et présumé innocent depuis et pour des milliers d’années. Avec des variantes.

Mais bon, il ne faut pas tomber dans le catastrophisme juste à cause de quelques histoires de concombres ou parce que les verts sont très normalement désespérants ou que les autres valent encore moins. Il y a quand même de super bonnes nouvelles, pas seulement parce que Solar Impulse est arrivé au Bourget. La sécheresse, par exemple : d’une part elle est pas si grave parce qu’avec la pluie qu’on se tape depuis quelques jours, même Alègre ou Carignon ne peuvent pas prétendre que c’est que des nuages radioactifs qui passent sur nos têtes en l’absence de changement climatique, et puis surtout c’est comme pour l’essence qui va sûrement bientôt être moins chère si le baril baisse plus vite que la drachme l’Euro, le prix du steak va certainement être moins cher dans les assiettes si les éleveurs doivent continuer à brader leurs troupeaux parce que le foin reste caché dans les matelas ou pas coupé parce que les paysans ruinés ont vendu les tracteurs, renvoyé les saisonniers avec ou sans trop de papiers et laissé les friches se retransformer en maquis, que le soja (OGM ?) est trop cher et que la farine de viande est réservée aux élevages de poissons parce que les marins-pêcheurs n’ont plus les moyens de payer le diesel et les traites des bateaux (que le thon rouge ne rigole pas trop vite, les navires-usines arriveront dés qu’ils auront fini la saison de la baleine radioactive et la chasse en meute aux ailerons de requin). Evidemment, ça pourrait être mauvais pour notre santé de manger trop de viande, jusqu’à ce que le lobby ad-hoc nous remette une pub à la TV qui dira que notre bon plaisir carnivore (qui est un petit crime contre l’humanité mais ça ils n’en parleront pas plus que les écolos qui se bouffent trop entre eux pour avoir le temps ou la légitimité d’agacer les viandards) est également délicieux pour nos artères et pour la santé de nos campagnes grâce à un French Paradox dont on a le secret (breveté ?)

C’est vrai, ça pourrait être bien pire. Et de toute façon, c’est probablement pas en se faisant du mouron et même pas en votant autrement que comme d’hab’ qu’on va faire avancer le Schmilblick, alors tant que la nave va et qu’Angela est là, Forza Berlusconis d’un peu partout et les citoyens électeurs moutons seront bien bungués-bungués gardés par les gens qui ont les diplômes pour.

"Gouverner, c'est prévoir ..."

Très bien.

Et hop ! Encore zélu ! Après on jouera aux amendements et puis aux nominations de complaisance, et ensuite aux QPC

Très très bien.

50%, ça suffit même avec plein d'abstentionnistes à la rue ?

Mais n’ayez pas peur, ils sont consentants.

(No) Future

Ach, l’abstentionnisme, gross Malheur …

Renaud Favier – 17 juin 2011 – http://www.renaudfavier.com – Net-Land-Art

Le bonus : Suggestion de chanson pour un prochain lipdub électoral si le sujet de la légalisation des autres drogues (pour le loto, l’alcool, le RTT, le tabac, le diesel, le foot, les niches fiscales et le Prozac, c’est fait, les lobbyistes  et autres zélus touchent les dividendes de leurs méfaits) reste d’actualité. « No Woman, No Cry », ça me semblait un peu osé dans le contexte DSK et plus si affinités, mais  En tout cas,  on connait les deux chansons et elles peuvent aussi servir à Anne Lauvergeon pour son iPod à batteries nucléaires, parce que même si elle est moins à plaindre que pas mal de femmes (et même d’hommes) du passé, du présent ou du futur, elle a bien mérité de la République pour la légalisation durable du nucléaire alors que même à Berlusconiland on sait que sauf exception, quand les Allemands font un truc, c’est plus malin de suivre comme des moutons que de cocoriquer comme des bêtes. Nb que pour la très grosse exception qui confirme la règle, les Allemands ont entendu le pipeau d’un Autrichien, ça ne serait probablement pas arrivé s’ils avaient écouté Lady Gaga à l’EuroPride ou chez Denisot, plutôt.

C’est fini pour aujourd’hui, mais vivement le 18 juin quand même.

ps : Lady Gaga, même un chouïa plus bedonnante que d’hab’ et pas trop arrangée par ses fringues come d’hab’ pour qu’on l’écoute seulement, et Karl Lagerfeld même un peu trop Allemand et un peu trop arrangé par ses fringues pour qu’on lui fasse vraiment confiance, et Canal même si les présentateurs ont mauvais esprit et si de toute façon c’est une chaine pour nuls qui regardent le foot à la télé … ça le fait, des fois 😉

Publicités

A propos renaudfavier

Ils semblent grands car nous sommes à genoux (LaBoétie) Je hais la réalité, mais c'est le seul endroit où se faire servir un bon steak (Woody) De quoi qu'il s'agisse, je suis contre (Groucho) Faire face (Guynemer)
Cet article, publié dans Actualité, Environnement, International, Politique, est tagué , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

6 commentaires pour Always look on the bright side of life

  1. arthémise dit :

    en faisant mon jogging ce matin 2 suggestions de chansons me sont venues , j’ai tout de meme pas osé les chanter, j’aurais ci*umuler au niveau endorphines!: « the man who sold the world » de Nirvana http://youtu.be/fregObNcHC8 et « saving the seeds of love » Tears for fears, bon à défaut d’etre franchouillard un peu ringard peut etre! mais ça peut le faire « comme ils disent »…

  2. arthémise dit :

    en faisant mon jogging ce matin 2 suggestions de chansons me sont venues , j’ai tout de meme pas osé les chanter, j’aurais cumuler au niveau endorphines!: « the man who sold the world » de Nirvana http://youtu.be/fregObNcHC8 et « saving the seeds of love » Tears for fears, bon à défaut d’etre franchouillard un peu ringard peut etre! mais ça peut le faire « comme ils disent »…

  3. Thank you for sharing such good message, please keeping upload

  4. Ping : Lecture sous le platane (et bon anniversaire au Pdt Obama) | Renaud Favier : Café du matin à Paris

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s