De la bouche du cheval …


« Qui veut aller loin ménage sa noble conquête qui mange du foin » disait-on avant l’invention du 4/4 urbain et autres prodiges au mazout anti-radars (et du Vélib’ mais c’est une autre histoire). Mais quel cheval jouer en 2012 ? Tout le monde voudrait savoir

En ce moment, les pronostiqueurs pensent avoir trouvé un jockey mais pour le cheval, c’est une autre histoire

Tout le monde est dans le brouillard mais les pronostics, c’est comme les sondages, ça fait marcher le petit commerce et discutailler le microcosme en attendant l’arrivée

Certains (se) rappellent qu’on a déjà enfourché un bourin du milieu parce qu’on en avait marre de ceux qui tiraient à droite et qu’on n’avait pas encore envie de celui de gauche : ça n’a pas été très concluant (ou plutôt si, TGV, Concorde, septennat, records du monde … de vitesse en cascade). Mais tant qu’on perd, on joue … comme papa (hennit soit qui pense à Marine)

On apprend pourtant encore les « fondamentaux » à l’école

Et on regarde encore les images dans les BD même si elles étaient un peu plus pédagogiques à l’époque de papa (Ah! Pif Gadget …)

Et on sait encore lire (Le certificat d’étude et la lecture pour 100% d’une classe d’âge de papa, c’était pas mal mais moins pratique que l’Opéra Bastille et la TGB, moins ludique que la fête de la musique qu’on a maintenant …)

Mais évidemment, comme on a un peu tout essayé depuis

Mais vraiment tout

Et que rien n’est très concluant

Et que quelques trucs marchent vraiment plus du tout

Ou pas encore, en tout cas on espère

Ou pas malgré les labels et les diplômes

Ou pas malgré les sondages

Ou pas malgré les bons sentiments

Et qu’on a quand même des principes

Qu’on adore le Grand Prix d’Amérique

Qu’on aime bien les outsiders (et les belles histoires d’amour même si elles finissent mal en général)

Et qu’on raffole des trucs un peu « différents »

Voire très « différents »

Et que quand même le vieux cheval du centre a une bonne tête

Et bien on ne sait vraiment pas où on va, mais on y va vite … à cheval !

Renaud Favier – 9 avril 2011 – http://www.renaudfavier.com

Le bonus : parfois, on peut faire le bon choix. Et c’est bien, c’est beau, c’est émouvant, mais c’est rare

C’est fini pour aujourd’hui : rien ne va plus mais faites vos jeux quand même, le seul sondage qui vaille c’est que … 100% des gagnants on joué 😉

Publicités

A propos renaudfavier

Ils semblent grands car nous sommes à genoux (LaBoétie) Je hais la réalité, mais c'est le seul endroit où se faire servir un bon steak (Woody) De quoi qu'il s'agisse, je suis contre (Groucho) Faire face (Guynemer)
Cet article, publié dans Actualité, Environnement, Politique, est tagué , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s