Festival de Cannes : le cinéma politique, mais aussi le rêve

Aargh ! Le -trop- long billet que je m’étais amusé à rédiger pour une « discussion » sur Linkedin a disparu ! Avalé par un gremlin d’Internet ou censuré par ComPol le fantôme ? Dommage, le coup (coût) de la baguette de Carla au Festival m’avait inspiré.

Hilarisch, nicht ? ricanerait Desproges. Peut-être, mais c'est presque du Beaudelaire quand même !

Anyway, « c’est comme cela » aime dire un ancien Président ami de 30 ans (ou plus maintenant) de ComPol (Communication Politique) à la française.

"Oula ! Je ne me souviens pas avoir dit ça, il faut poser la QPC à mes avocats"

J’y écrivais schématiquement, en trop de mots pour tenter de reprendre tout ce dont j’avais négligé de faire une copie à l’encontre de toutes les règles du copy-writing publicitaire, que tout est réclame et communication en politique, et vice-versa, ou le contraire, ou pas, on s’y perd.

Publicité clandestine pour Lucky Strike ?

Qu’au pays de la loi 1901 et du carrefour du développement, la thèse du bénévolat des spin-doctors gaulois, fussent-ils de campagne (électorale ou pas) mériterait la médaille du CNRS (ou un rapport parlementaire, mais ça, c’est de la blague politique, qui me fait auto-rire asssez jaune d’ailleurs, pas un truc pour ComPol). On murmure quand même que la Porsche, c’était celle d’un des jeunes publicitaires pas trop mal payés du candidat du Peuple de Gauche, comme quoi si ComPol est aussi fantôme que la politique du pire, il fait bien vivre quand même … Spin-Docteur Livingstone Schweitzer House Folamour Goebbels, I don’t dare suppose ?

"De la blanquette de Limoux à son cocktail du 10 mai ? Ce Hollande est impayable, le fils naturel de Yo-Yo l'austère et de Rocky le polaire ! Allez, roulez les électeurs petits bolides !"

Qu’au pays du téléfoot et des grandes messes (l’opium du peuple, vaste programme), les zélecteurs du dimanche sont hybrides entre les supporters et les fidèles et que ComPol vise moins à les éclairer ou les accompagner un bout de chemin vers un vivre ensemble plus durable qu’à assurer qu’ils croient et votent ce qu’on leur dit, font comme on leur raconte et pas comme on fait et achètent au prix fort leur billet pour le stade (ou leur permis de pêche, l’abstention c’est pratique et de toute façon il n’y a pas de place pour tout le monde dans le stade parce que l’entrepreneur ami n’a pas respecté le cahier des charges et a rabioté sur les matériaux que ses ouvriers ont en plus un peu gaspillés parce qu’ils n’ont pas été formés et comprennent mal le Français et qu’un élu en pré-campagne leur a commandé un rond-point à crédit alors que le stade n’était pas fini, moins encore payé) sans s’occuper ni du catéchisme, ni de la stratégie du coach (les pourpres réussissant mieux et plus durablement que les bleus, me semble-t’il) ni surtout de cultiver le jardin au risque d’y déterrer des enveloppes, voire des cadavres que ComPol est entre autre là pour faire oublier. Amen (amène ?).

Si je mets un dessin sur le foot ou la religion, ou celle du concours administratif pour faire jardinier fonctionnaire au Sénat, je vais me faire des ennemis

Qu’au pays de la fête de à la Bastille et du Festival de Cannes, entre la cross-com du Mathieu des Inrocks, l’achat d’indulgences par le Papy Zinzin des moutons qui a bien réussi sa carrière d’ouvrier, le vrai-faux suspens autour de « la conquête » (tiens, ça fait quête c… à l’envers, amusich, nicht ?), la coup (coût) de la baguette de Carla, c’est un épi … phénomène, voire épi-buzz d’ailleurs d’autant mieux réussi que ses adjoints de ComPol ont été assez malins pour lui conseiller de marcher sur l’eau en ne venant pas plutôt que de nager dans la mer de 350 paires de poitrines joliment décolletées (souvent un peu décérébrées disent certains des invités mâles avant d’ajouter que ce n’est pas pour ça qu’ils ont amené leur sandwich, de toute façon, entre le homard compatissant et le champagne militant) par les ouvriers militants du textile (by the way, si on sponsorisait les robes de cocktail comme les maillots de foot ou les tee-shirts ?).

Si je mets une photo de pingouins au dîner inaugural, une Porsche ou une blague sur les femmes, je vais me faire des ennemis

Mais ComPol, c’est comme Père Noël, il n’existe pas. En tout cas, pas au Festival où on buzze sur « La Conquête » après avoir primé Moore (Michael, pas Roger) pour un documentaire sur une autre vérité qui dérange sans beaucoup démanger sous les draps de soi(e) des palaces dont on ne se lasse pas (Palace, pas Pallas comme une bagnole de beauf sans Rolex qui a raté sa vie, faut pas prendre les communicants et les politiques pour des conducteurs du dimanche sur les petites routes de campagnes en guimbardes pour/de collaborateurs). Pas au pays des (frères) Lumières et de Voltaire (et d’Ubu et des shadoks…) 😉

Une certaine idée de ... mais de quoi ? La civilisation ? La politique ? Les cocktails à Cannes ou ailleurs ? 2012, peut-être ?

Bon, c’est pas tout ça, mais il faut que j’aille voir comment la commissaire politique fait de la réclame pour sa marque de lessive en surfant sur son sondage d’experts sur le bénéfice net de l’immigration pendant que ma ministre préférée fait un exercice de nage synchronisée tête en-bas sur le rebond des clignotants verts de la croissance tandis que la présidente d’un machin public local (pléonasme ?) se plaint qu’un notable même pas de l’île aurait dit quelque chose sur la Corse (elle est pas belle ma soeur ?), genre sur un châtaignier qui serait tombé sur un cochon sauvage sponsorisé par l’Europe, ou un truc vache sur les grèves de la SNCM ou sur le taux de 4/4 made in partout sauf en France des colons et qui roulent au diesel sur-subventionné par la rance des Colons entre deux rond-points qui ne mènent nulle part les Français colons mais sont aimablement co-financés au bénéfice des btpistes locaux par la métropole illégitime et l’Europe continentale, ou vice-versa, coalisées pour le sous-développement durable de la Corse, ou pas, en tout cas c’est très grave.

Si je mets une photo sur la Corse, la grève de la SNCM, la grève du RER, les riads outre-mer ou les arnaques aux subventions, je vais me faire des ennemis

Anyway, ce vendredi est à marquer d’une pierre multicolore dans les annales de ComPol qui n’existe pas, la preuve c’est que l’UMP a fait récemment repeindre (en crème et gris du meilleur effet pour 2012, mais pourquoi deux couleurs comme si le Parti n’étais pas absolument uni, voire comme s’il était un peu bipolaire comme on dit maintenant parce que schizo ça faisait « malade » ou intello, pas bien en tout cas, l’opposition pourrait prendre le parti d’en rire) la devanture de sa permanence dans mon quartier, et que c’est de l’art gratuit, voire de l’artisanat méritant bon pour l’emploi tendance Potemkine, pas cuirassé, village (avec un léger soupçon de clientélisme parce que le peintre ne devait pas être inscrit au Parti d’en-face). Mais l’art, c’est pas de la pub. Jamais jamais jamais 😉

Un peu de clientélisme vers les femmes ne peut pas faire de mal (mâle ?) en attendant que je retrouve la photo de la permanence de l'union pour la majorité présidentielle

Bon Casual Friday

Renaud Favier  13 mai 2011 – www/renaudfavier.com

Le bonus : le cinéma, des fois, ça élève le débat. C’est moins glamour mais c’est bien aussi, c’est comme les films d’Al Gore ou de Michael Moore. Même si en 2011 on préfère vraiment quand il y a des BBFPDSLS (Belle Blonde à Forte Poitrine Dénudée Sous Le Soleil) et des BEPECQCDB (Brute Epaisse Pas Exagérément Cérébrée Qui Casse Du Bois), ou au moins un UCCIFE (Ultra Crétin Complètement Incapable de Faire l’Enquête) pour ceux qui aiment le genre « l’Enquête Corse … », tant qu’à rester dans les films pas terribles mais avec les proches du Président.

C’est fini pour aujourd’hui (et le plus important, c’est le vol de Solar Impulse de Bertrand Piccard qui a décollé de Suisse pour Bruxelles vers 9h malgré la grève du RER. Pour plein de raisons. Pour le respect. De l’avenir. Du présent. Du passé aussi, parce que je l’ai lu hier à l’expo gratuite à l’Hôtel de Ville de l’autre Bertrand (Delanöe) sur la Commune de Paris. Il cite Hugo dans son mot de bienvenue aux visiteurs de cette expo très recommandable même pour qui n’est pas génétiquement fan de Louise Michel ou zélote des barricades : « Les souvenirs sont nos forces. Quand la nuit essaie de revenir, il faut allumer les grandes dates, comme on allume des flambeaux « . Ce qui est bien avec la famille Piccard, c’est qu’elle est ancienne mais pas con…gelée et qu’elle rallume des flambeaux d’hier et de demain, pas comme d’autres héritiers d’un autre siècle, pas très réussi(s), que leurs avocats et/ou conseillers ont sorti du formol. Ils nous aident à changer d’air, d’ère peut-être. Même si ComPol ou pas, les Bertrand ne sont que peut-être que  justes … juste d’un peu plus purs esprits que d’autres. Va savoir … Va voir …

Oui, les rêves volent (aussi) de nuit

ps : cette fois je copie-coller avant de cliquer, non pas que j’ai gravé les Tables de la Loi mais quand même, ça gave grave d’être censuré avant même d’avoir pris le café par les gremlins de Big Brother ou pire, des apparatchiks matinaux de little brothers.

Publicités

A propos renaudfavier

Ils semblent grands car nous sommes à genoux (LaBoétie) Je hais la réalité, mais c'est le seul endroit où se faire servir un bon steak (Woody) De quoi qu'il s'agisse, je suis contre (Groucho) Faire face (Guynemer)
Cet article, publié dans Actualité, Environnement, Pause Café, Politique, est tagué , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

2 commentaires pour Festival de Cannes : le cinéma politique, mais aussi le rêve

  1. I’d come to see eye to eye with you on this. Which is not something I typically do! I enjoy reading a post that will make people think. Also, thanks for allowing me to comment!

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s