Inflation … de lettres ouvertes : ça pourrait être pire

C’est la crise, la France refait son CV pour le « AAA » mais le CAC descend vers 3000. On ne casse pas de vitrines à l’Anglaise et on ne bosse pas comme des Yankees ou des Chinois mais nos politiciens sont sur Twitter et envoient des lettres ouvertes : ça pourrait être pire.

Les politiciens professionnels n’ont en principe pas trop à s’en faire pour leur retraite d’autant qu’ils sont plus ou moins tous fonctionnaires et qu’ils ne sont même pas démissionnés d’office de la fonction publique au bout de 10 ans de « congé » comme ceux qui ont officiellement défroqué pour servir l’intérêt général autrement en créant de la vraie croissance et des jobs dans le privé et en gagnant des salaires fiscalisés et pas des indemnités pour cours fictifs entre deux passages sur les plateaux (TV) et autres primes fromagères détaxées. Mais ça pourrait être pire.

On n’est pas en Amérique où le « spoil system » met en risque le chèque de fin de mois à chaque élection pour un poste public genre Sherif, et surtout les avantages sociaux acquis pour soi-même et parfois quelques équipes et autres soutiens fidèlement accrochés aux emplois plus ou moins fictifs ou de complaisance y-afférents, alors gagner ou perdre a finalement assez peu d’importance, l’essentiel est de participer aux universités d’été, caravanes rituelles et autres BBQ républicains. Mais l’agitprop de rentrée est une sorte de figure imposée du jeu microcosmique gaulois, une tradition politique comme les grandes vacances, les grèves des dockers de Marseille, un strapontin au gouvernement pour le radical de service ou l’auto-bronzant pour passer à la TV. Et pourtant, ils et elles tournent dans le bocal dés le soir du férié du 15 août comme des automobilistes en chassé-croisé, c’est peut être le parfum de rentrée des classes aux infos à la TV (cette année, à cause de la hausse des cours de la pâte à papier, les cahiers seront plus chers et tant qu’à y être, les stylos, gommes et autres règles même pas en or sont aussi orientés à la hausse parce que les salaires augmentent en Chine à cause de la pénurie d’employés qualifiés là-bas), le « syndrome du concours » pour ces brillants sujets dont la scolarité à l’ENA ou assimilé a principalement consisté en une série d’exercices de classement et quelques stages de réseautage, ce qui peut laisser des traces sur de jeunes esprits encore maléables (après, une fois inscrits dans un club politique et connecté sur les réseaux qui vont bien, c’est comme au foot, en diesel ou en religion, les esprits deviennent nettement psycho-rigides, tendance susceptibles, et s’échauffent facilement). Mais ça doit être par SO-LI-DA-RI-TE avec les vieux chômistes et les djeuns futurs chômistes, ils « font le job » et font semblant de chercher du boulot comme tout le monde, c’est sympa même si leurs lettres ouvertes de motivation et autres CV multimédias sont un peu « différents ». Mais ça pourrait être pire.

Quelques-uns sont « à donf » dans le virtuel et prennent leurs vacances sur internet, avec une gourmandise attendrissante pour Twitter depuis qu’ils ont vu que le député Tardy faisait de l’audimat en twittant pendant les séances confidentielles et qu’Obama est encore à 40% d’opinions favorables presque 4 ans après sa campagne Yes we Can 2.0. Il faudrait un tsunami pour que les twits de groupies et autres stagiaires déclenchent autre chose que des sourires des quelques électeurs qui laissent leur iPhone branché sous le parasol mais ça pourrait être pire, « elle » pourrait avoir découvert Google +, ou pire encore, avoir vraiment quelque chose à déclarer.

« Ailleurs », le centriste de permanence cet été (les autres sont apparemment en stage de cuisine ou ont « piscine » vraiment loin ailleurs genre monastère dans l’Iowa ou croisière au Spitzberg) a lâché sa doudoune rouge depuis qu’il fait 30° à l’ombre et il est un peu moins frénétique du twit depuis qu’il a jeté un oeil à la liste de ses 4 421 followers (ça ne s’invente pas, le « 421 » …) mais il y est aussi allé de sa « lettre ouverte » aux vrais dirigeants entre deux barbecue républicains. Le problème des lettre ouvertes c’est qu’elle ne sont pas plus lues que des lettres fermées et qu’en plus tout le monde s’en moque encore plus vite que quand il faut attendre que Mediapart, Wikileaks ou Barbier publie des fuites sur internet, mais c’est comme au Tour de France de vélo, quand un cador d’expérience auto-proclamée tente une échappée, il faut essayer de faire pareil sans trop se poser de questions, ça peut marcher sur un malentendu. Mais ça pourrait être pire, la saison du foot a recommencé et à Valenciennes, on a connu des histoires d’enveloppes présumées moins anecdotiques.

Mais que les lettres soient ouvertes ou fermées ou perdues par la concierge n’a guère d’importance tant qu’on a « piscine » à Paris-Plage et la bonne nouvelle c’est que Météo France s’est encore plantée en annonçant le déluge pour ce jeudi alors que le ciel est doucement passé du grand bleu au gris sans une goutte d’eau avec un soleil matinal du genre à faire sourire un installateur breton de panneaux solaires chinois. Alors, ça pourrait être bien pire, les lettres ouvertes pourraient aussi parler du temps qu’il fait, de la canicule annoncée pour le week-end alors qu’on ne sait même pas si on a un(e) ministre disponible pour faire un discours par téléphone sur la climatisation des maisons de retraite, qu’il n’y a même pas de professionnel de la rebellitude en ville pour exciter les indignados qui ne sont pas mobilisés contre les curés à Madrid ou quelque part en province autour d’une caravane à tongs à la révolte sociale contre l’été qui martyrise les chauffeurs de chasse-neige et des forçat de la faim des usines de glycol, et qu’on ne sait même pas ce que BHL pense de la bourse et de la hausse des impôts pour harceler les super-riches et faire créer un peu plus d’emploi d’avocats fiscalistes et d’agents de voyages fiscaux. Oui, ça pourrait être pire si les politiciens parlaient de la météo, ou s’ils causaient d’équilibre budgétaire ou du cours des actions des banques, ou si les communicants d’Eva Joly trouvaient encore un truc extra-terrestre à lui faire réciter devant un micro de journaliste stagiaire. Là on serait vraiment la risée du monde entier.

Cela pourrait être pire. Mais alors, il faudrait créer une commission théodule du pire.

Renaud Favier – renaudfavier.com – en avant la musique ! – 18 août 2011

             

Ps : comme nos « ils » et « elles » doivent tous avoir un iPad comme l’ex-futur-possible-incertain candidat #DSK (lui il a le modèle 3G++ à sièges en cuir noir toutes options et gros cylindre mais ce n’est pas vraiment indispensable pour lire ses mail et regarder des recettes de pâtes en vidéo, surtout maintenant qu’il y a du wifi partout même au jamboree du parti contre l’électricité et les ondes) et que le rituel leur impose de trouver une citation « choc » pour un powerpoint, une « communication » et une interview à chaque raout de rentrée où ils doivent être vus par les journalistes (attention, Mazerolle est revenu de vacances et s’il s’échauffe doucement à Clermont-Ferrand en interviewant des apparatchiks pour essayer de savoir si Dany a obtenu une circonscription à Paris pour Cécile Duflot et si Eva Joly a changé de coiffeur depuis que le bienveillamment neutre Nicolas Hulot a décidé qu’il a « piscine », bientôt il va s’apercevoir que le monde est un peu en crise et qu’il y des enjeux plus sérieux que les sous-microcosmeries et les élections sénatoriales partielles du canton gaulois), ci-après quelques suggestions que Youtube et une boite de conseil (ou alors c’est une secte ou assimilé, ou une de ces société d’investissement ou d’achat de bijoux de famille en or, ou tout autre machin pas très glorieux qui plume les gogos déstabilisés en période de crise) en mal de publicité offrent gentiment dans le cloud. En anglais parce que quand même on est au 21è siècle et que ressortir les Gaulois Jaurès comme en 2010 ou Edgar Faure comme toujours ça fait un peu OSS117 alors il faut causer en « étranger » pour faire « tendance » mais que frimer en Teuton comme le Canard, ça serait peut-être une bonne idée entre le gouvernement économique conjoint du futur proche et les philosophes germaniques du passé décomposé mais personne ne comprendrait à part les frères Cohn Bendit et DSK, qui sont en principe à la retraite. Et puis avec les Allemands genre Heideger ou Nietszche, on a vite fait d’être politiquement suspect, limite incorrect, alors restons en Anglais et dans l’ordre alphabétique pour éviter toute controverse. Les traders et autres spéculateurs peuvent aussi regarder les vidéos plutôt que d’attraper le mal de mer à regarder la bourse monter (parfois un peu) et descendre (souvent fort en ce moment) comme un sondage sur les politiciens contemporains, ça pourra toujours leurs servir pour leurs lettres de motivation.

Abraham Lincoln : exemplaire, s’il n’avait pas décidé de faire avocat dont on a déjà pas mal en stock plutôt que forgeron, on lui proposerait de faire un discours aux Invalides.

Benjamin Franklin : presque parfait, à part ce goût pour les déguisements un peu archaïques qui a déteint sur pas mal de monde, on voterait pour lui s’il se présentait.

Buddha : comme le Dalai-Lama est sympa et vintage, tout ce que son porte parole Buddha raconte est parfait pour les powerpoint.

Confucius : on ne sait pas bien qui c’était ni si les traductions de chinois ancien sont très fidèles mais comme ça va très fort en Chine, copions, ça marchera sûrement.

Gandhi : l’icône des sexagénaires à Rolex revenus du maoisme, du stalinisme et de quelques autres crétinismes. Le Gandhisme est l’humanisme du bobo 2.0, respect.

Henry Ford : un méchant, salaud de riche et en plus suspect d’inspirer le « Ford T-Party » mais à la guerre économique comme à la guerre économique, l’essentiel c’est de gagner.

Jésus : les uns et les autres l’aiment et depuis que « Rome » passe sur Arte on sait que Ponce Pilate était décadent. Mais, même à la très catho Madrid, il y a comme un doute.

John Lennon : comme tous les jeunes médiatiques riches et beaux opposés à la guerre et morts avant la crise pétrolière, sa parole est d’or (du temps où l’once était à 100 dollars).

Mark Twain : on ne sait pas si c’est un personnage de fiction ou un « vrai gens » mais comme il est du temps d’avant les subprimes, il ne peut pas avoir totalement tort.

Marx (Groucho, l’autre seules les groupies s’y intéressent encore, non ?) : Amen !

Mère Teresa : etonnisch, nicht, qu’une petite femme soit autorisée à s’exprimer dans un florilège de citations de grands hommes ? Il y a des chose bizarres, disait Devos.

Napoléon (Monsieur 1, Bonaparte, aussi, mais pas le petit 3ème, dont on se fiche, non ?) : s’il avait quitté Moscou et son uniforme à temps … Tellement dommage, d’hommages …

Patton : c’est un de ceux qui ont gagné la dernière guerre mondiale militaire, ça ne peut pas faire de mal de le lire un peu en pleine guerre économique mondiale.

Rockefeller : encore un méchant salaud de riche qui devait avoir des avocats fiscalistes et payer plein de lobbyistes … il avait compris des trucs du monde moderne, il faut le lire.

Socrate (le vieux grec, pas je Dr joueur de foot brésilien) : il trouvait tout bon car ne mangeait que quand il avait faim, c’est pour pour tous les régimes de le relire.

Winston Churchill : indispensable pour apprendre comment sauver le monde et savoir ce qu’il faut faire si on désire perdre des élections avec panache et sens de l’humour.

Le dernier mot : incontournable.

Et puis parce que quand même, la sagesse est une chose trop sérieuse pour la laisser aux sages, Steve McQueen, « King of Cool » et « Thomas Crown » forever.

C’est fini pour aujourd’hui.

A propos renaudfavier

Ils semblent grands car nous sommes à genoux (LaBoétie) Je hais la réalité, mais c'est le seul endroit où se faire servir un bon steak (Woody) De quoi qu'il s'agisse, je suis contre (Groucho) Faire face (Guynemer)
Cet article, publié dans Actualité, Compétitivité, Pause Café, Politique, est tagué , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s