Real World Is (Sometimes) Enough, especially on #Holiday in #Swiss Alps and #French Jura

Bien sûr, la plupart des filles hétéros et garçons homos se font des films sur James Bond, les garçons hétéros (et filles homos) fantasmant d’aventures « à la James », les moins sportifs rêvant plus de conquêtes féminines que d’autres virils exploits « for Queen and Country ».

Alors, à moins de n’appartenir à aucune des catégories sus-citées, d’être un montagnard pur et dur voulant grimper la Jungfrau en gardant ses chaussures de montagnes et ses lunettes de glacier, un parapentiste radical préférant monter au 7ème ciel avec son aile et son casque qu’avec voiles ou vapeurs, ou un fan exclusif de Sean Connery ou Roger Moore (les nouveaux n’ont aucune importance), il est difficile de ne pas ressentir une certaine émotion (voire une rigidité, souriront les vrais fans du seul et unique James Bond avec Georges Lazenby) face à certains paysages.

Comment ne pas être ébloui, même si on est un montagnard pur et dur ?

Comment ne pas s’enthousisasmer, même si on est un parapentiste un peu blasé ?

Comment ne pas rêver de prendre au moins un café au Pitz Gloria une fois dans sa vie ?

Surtout qu’à 2 CHF, le buffet petit-déjeuner « James Bond OO7 » au Pitz Gloria est l’affaire du siècle. La seule contrainte est de prendre le téléphérique avant 8h55. Alors, bien sûr, nothing like a free lunch, même un breakfast, surtout en Suisse : l’affaire du siècle revient quand même à 96,80 CHF, soit +/- 80 Euros par personne, ce qui peut faire hésiter à prendre une ou plusieurs jolies auto-stoppeuses désargentées sur la route d’accès au téléphérique, voire préférer profiter du tarif « lève-tôt » du téléphérique à seulement 71,20 CHF (60 Euros) en emportant une thermos de café et un croissant dans son sac à dos, voire choisir de s’arrêter au joli chalet d’altitude intermédiaire accessible en funiculaire pour seulement 12 CHF (aller-simple, à ce prix, on redescend à pied, d’autant que le paysage est sublime et que ça aide à digérer, ce serait ballot de s’en priver).

Voire même de quitter le parking pour aller voir si on est sur d’autres montagnes avant d’avoir consommé la première heure gratuite, quitte à quand même faire les fonds de tiroir pour s’offrir une délicieuse « Bratwurst » en regardant depuis sous un parasol le paysage d’en-bas, pour lequel l’honnêteté oblige à reconnaitre qu’on se damnerait depuis son bureau, métro ou dodo n’importe ou en ville, surtout avec la canicule.

Ce qui est formidable, en Suisse, c’est qu’à côté des trucs pour milliardaires, il y a aussi plein de choses accessibles aux gens normaux, et même énormément de « vrai gratuit » (lire : pas comme à Paris où ce qui est subventionné pour les riches comme l’opéra ou pour tout le monde mais surtout ceux qui ne vivent pas trop loin du centre-ville comme Paris Plages est payé avec les impôts et la dette) comme se coucher dans l’herbe au bord d’un torrent de montagne pour lire un bon bouquin.

Et ce qui est bien aussi en Suisse, c’est qu’on n’est pas obligé de se déguiser en montagnard helvète à l’ancienne ou en milliardaire cosmopolite moderne, même si on passe par Gstaad au retour. Mais si on aime s’habiller comme James Bond en Suisse, personne ne critiquera.

Et si on aime les voitures de James Bond en Suisse, personne n’y verra d’inconvénient (sauf les blaireaux en énormes panzers à macaron handicapé ou voitures allemandes de course diesel qui voudraient rouler sur les petites routes de montagne comme sur les autoroutes ou en ville, mais on se sent alors un peu James Bond sauveur de l’humanité en escargotant à 50 à l’heure, voire 30 dans certains villages, devant leurs appels de phares et crissements de cylindres rageurs, jusqu’à l’embranchement pour Rougemont où ils peuvent doubler en coupant le virage vers Gstaad pour ne pas arriver après l’heure de fermeture des boutiques à Rolex), du moment que la voiture est propre, bien entretenue, de préférence made in un pays qui ne fabrique pas/plus des poubelles rou(il)lantes qui tombent en panne au bord des routes suisses et gâchent le paysage, et pas remplie de fromages achetés moins cher en France voisine (les douaniers suisses font leur job, il faut le savoir).

On pourrait écrire un livre, ou au moins un plus long billet de blog sur ces sujets, mais comme c’est les vacances, dimanche en plus, personne n’a très envie de tout savoir aujourd’hui sur James Bond et la Suisse en général, Georges Lazenby et le Schiltorn en particulier, alors il vaut mieux aller voir sur Twitter si on y est, voire profiter du beau temps pour vérifier la température de l’eau dans un bon lac gratuit avec vue sur les montagnes, fleurs dans l’herbe douce et bruit de cloches de vaches, quitte à repasser la frontière pour profiter de la gastronomie et du charme du Jura français voisin dans la fraîcheur d’une soirée d’été juste assez douce pour dîner dehors sans aller chercher un pull dans le coffre (de la voiture, pas de la banque qui est en principe fermée le dimanche, même en Suisse).

On Her Majesty’s Secret Service – « We Have All The Time In The World » (Louis Armstrong) – http://bestcoffeeinparis.wordpress.com/ ♫http://blip.fm/~1cfc1o 

Ce serait dommage de passer par le Haut #Jura et de ne pas rapporter quelques meules de Bleu de #Gex, Morbier et Comté http://fromagerie-haut-jura.fr/ 

Si on est dans le #Jura et qu’on a un peu de place dans le coffre, ce serait dommage de ne pas rapporter de #vin http://www.jura-vins.com/ 

Les lacs du Jura, avec la canicule, c’est le vrai « bon plan » http://www.juralacs.com/ 

Trop tard pour profiter du tarif « early bird » au Schiltorn mais le Pitz Gloria est un « must » surtout avec ce beau temps http://www.schilthorn.ch/fr/horaire-tarifs/ …

Nice Weather in Switzerland These Days : Life is Like a Swiss Chocolate Box http://wp.me/p27ovB-lL 

Let’s Wake Up w/ A Hot Coffee & Betty Boop – « Hot Lunch Jam » – http://www.facebook.com/cafe.matin.paris … ♫ http://blip.fm/~1cfa8s 

@KlaireFr: Eh ben en fait un groupe de potes, à 20 ans ça refait le monde, à 30, la déco.” – Et à 40 commence à se faire refaire la façade

Au fait, #Assange, c’était un solitaire agissant depuis sa chambre d’étudiant ou il va y avoir un charter vers les bidonvilles de Quito ?

@fol: France To Hollande: Time To Get To Work – http://dlydk.com/2sya  #audio #AuBoulot” – Pays-Bas To France, plutôt, non ?

Je serai demain en Haute-Loire avec @lwauquiez et @ECiotti pour l’ascension du Mont Mezenc, au col des Estables #UMP #longuemarche Retweeted by Renaud Favier

@vpecresse @lwauquiez @eciotti le col des « Étables », c un stagiaire fils à papa demeuré ou une taupe du PS qui vous l’a recommandé ? #veaux   View conversation

Renaud Favier : France & Facebook est sorti de presse! http://bit.ly/g8PTOA 

Renaud Favier, le Journal nouvelle édition http://bit.ly/dQneRc  ▸ Aujourd’hui à la UNE: @joy @PRESSE_INFO@parisaction

La #Suisse, paradis insoupçonné ? Pour échapper à la canicule française, sûrement. Pour le fisc, on le dit http://viadeo.com/s/3W5BH 

La #Suisse, oeil du cyclone européen ou oasis pour #Français ? Les deux, et plus ? http://lnkd.in/nB3eE2 

Ciel bleu, 25° à l’ombre, c’est en Suisse … http://fb.me/2drh0TGXh 

RF – 19 aout 2012

Ceci écrit, qu’on préfère les Alpes suisses ou le Jura français, ou vice-versa, ou qu’on aime les deux, ou pas, on peut télécharger sur Amazon quelques eBooks sur le monde tel qu’il va (ou pas) vraiment, pour se préparer avec humour mais sérieux à la France, à la Suisse et au monde tels qu’ils approchent à vitesse un peu au-delà des limites autorisées sur autoroute (un rien plus raisonnables en Suisse, comme quoi ces voisins ne sont pas que des Allemands dont certains parlent français ou italien).

    

On peut également lire ou télécharger ces eBooks sur la plateforme française Youscribe (nb le format pdf disponible sur Youscribe est assez pratique sur grand écran et mieux adapté que ePub à l’impression en format A4) en cliquant sur les icônes ci-dessous avec le mulot.

               
               
         
           
        
       

Whatever works, mais si on a du 3G ou du wifi, on peut aussi lire (gratuitement) le dernier billet du blog “Café du matin à Paris” (ou un résumé en anglais si on est anglophone et/ou pas trop chauvin) avec le café, cela ne peut pas nuire gravement aux exportations ou au made in France.

Conclusion provisoire : cliquer sur l’image ci-dessous

Passage au blog “Compétitivité” : cliquer sur l’image ci-dessous

Passage au blog “Voyage en 2012” : cliquer sur l’image ci-dessous

Passage au blog “France 2012” : cliquer sur l’image ci-dessous

Passage au blog “English Coffee” : cliquer sur l’image ci-dessous

Passage au blog “Café du matin à Paris” : cliquer sur l’image ci-dessous

Publicités

A propos renaudfavier

Ils semblent grands car nous sommes à genoux (LaBoétie) Je hais la réalité, mais c'est le seul endroit où se faire servir un bon steak (Woody) De quoi qu'il s'agisse, je suis contre (Groucho) Faire face (Guynemer)
Cet article, publié dans Actualité, Environnement, Humour, International, Pause Café, est tagué , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s