Docteur Sartorius, I suppose ?

L’opinion de Ingénieur général des Mines Sartorius a été requise sur la filière automobile en France et sur la stratégie des Peugeot, pour éclairer les avis (parfois un rien abrupts, éventuellement péremptoires) d’Arnaud Montebourg eu égard au futur de l’usine PSA d’Aulnay.

Demander un rapport à un haut fonctionnaire quand un sujet ne fait pas consensus dans la majorité parlementaire, et/ou est suivi par des journalistes pas tous du même avis (entre eux et/ou que le gouvernement), est une tradition française d’avant même l’invention du principe de précaution et de l’alternance politique, un peu comme il est rituel, et prudent, d’exiger un audit de la situation laissée par le prédécesseur. C’est probablement pour disposer d’assez de hauts fonctionnaires structurellement désoeuvrés que François Mitterrand avait en son temps doublé les promotions de l’ENA, et comme le monde est assez bien fait, les privatisations engagées par ses successeurs ont un peu réduit le nombre de postes de débouchés à bon niveau hiérarchico-socialo-salarial dans ce qu’on appelait joliment l’économie mixte du temps de Mongénéral, et du coup le vivier d’experts généraux en tout et le reste salariés et disponibles en permanence est suffisant pour qu’on ne soit pas obligé de mandater des banques privées à chaque fois qu’il faut exonérer par avance un ministre du risque de devoir assumer les conséquences de ses actes (ou lui donner un éclairage de situation circonstancié et éventuellement un peu décalé des lignes de la pensée administrative unique du siècle d’avant, on n’est jamais à l’abri d’une situation normale ou d’une bonne décision politique, il faut bien que la règle soit confirmée par quelques exceptions). En l’occurrence, demander à un Ingénieur Général des Mines expert des cartes de crédit de confirmer ce qu’on savait déjà était dans l’ordre des choses techno- républicaines depuis qu’on n’a plus de Commissariat Général au Plan, d’argent pour demander son avis à Lazard (il n’est, à cet égard, pas du tout neutre d’être logé à un étage élevé de Bercy où l’on tient le stylo et le chéquier, ou un peu en-dessous, Arnaud Montebourg en était d’ailleurs très conscient lors des arbitrages y afférents au moment de la constitution du gouvernement provisoire), ni trop confiance dans le Conseil d’Analyse Economique parce que ses membres ont tous plus ou moins été nommés par la majorité d’avant.

Que le rapport rédigé à la hussarde et remis à la rentrée des classes puisse sembler avoir été un rien copié-collé des recherches documentaires des stagiaires de Louis Gallois est également dans l’ordre des choses de la République des Grandes Vacances, et dans la mesure où l’automobile est la plus grande filière industrielle du pays avec un écosystème plongeant ses racines dans à peu près tous les bassins de sous-traitance et d’emploi, et ses branches dans toutes les activités de services, de la finance à la logistique via l’assurance et la police, il n’est pas étonnant, sinon rassurant, qu’on puisse facilement re-remplacer les mots « Groupe PSA » par « France » grâce aux fonctions avancées de traitement de texte et obtenir un nouveau rapport tout aussi convaincant, mais pour le Premier Ministre cette fois, quitte à devoir nuancer quelques analyses en changeant les adverbes, remplacer « dividendes » par « transferts sociaux » ou « charges salariales » au hasard et réécrire en partie la conclusion dans un sens moins enthousiaste. Et solliciter la co-signature d’un Inspecteur Général des Finances au moins aussi gradé en Légion d’Honneur, pour que le Bercy « Trésor » ne coupe ni trop immédiatement, ni trop ras, l’herbe du Bercy « Industrie » à Matignon.

Ceci dit, on n’aimerait pas être à la place du Premier Ministre, avec tous les problèmes de la France et toutes les questions globales, environnementales, sociales et toussa-touça pour lesquelles il faut organiser avant la saison des pluies à Paris des Grenelle au Conseil Economique et Social et Environnemental, dont d’ailleurs il va falloir changer le patron parce que Delevoye est de droite (gaulliste social, en plus, et plutôt consensuel, dangereux exemple de ce que la droite peut aussi produire des politiciens raisonnablement exemplaires, à sortir d’urgence du champ des caméras) et qu’il faut (faire semblant de ?) trouver un point de de chute à Ségolène.

Non pas que la situation du monde pays soit désespérée, il y a (sûrement) un pilote dans l’avion.

Non pas qu’il soit fatalement trop tard pour tenter de créer un Airbus de l’automobile en joignant le meilleur de l’étato-régionalo-dirigisme et du capitalisme familial à la française et le meilleur de la compétence industrielle, commerciale, financière et économique d’un grand pays ami, voire de plusieurs.

Non pas qu’à la veille du banquet républicain de l’environnement, on n’ait pas des sujets plus urgents dont s’occuper pour assurer une ruralité juste, sociale et environnementale, et surtout un consensus sur les éléments de langage pour le discours de la fin de la conférence sur lequel tout le monde doit être d’accord avant sinon la méthode va encore être critiquée par un syndicat dissident, un collectif déviant ou un politicien d’avant.

Surtout qu’avec un rien  de diplomatie économique, Fabius qui a été ministre de l’industrie et des finances et même Premier Ministre dans sa jeunesse, devrait pouvoir régler en un claquement de doigts le dossier PSA comme celui du PSG, quitte à proposer au Qatar d’arrêter de faire des bagnoles que de toute façon on ne peut plus exporter parce que tout le monde en fabrique pour ses locavores à haut pouvoir d’achat et fort besoin de mobilité individuelle visible maintenant, ni utiliser en France parce qu’entre les radars plus ou moins pédagogiques partout, les Velib’ de Decaux et les Autlolib’ de Bolloré sur toutes les places de parking pas réservées pour les 4/4 à vrai ou faux macaron handicapé ou les 2 roues made in China ou Germany, ça devient un peu cauchemardesque de rouler entre les « grands » travaux pour soutenir l’emploi et le plan de charge des btpistes, et les tarifs de l’essence qu’il faudra bientôt travailler être salarié au CNRS pour comprendre, et de transformer Aulnay en (encore) un hôtel de luxe pour étrangers avec musée de l’automobile française et un genre de géode pour passer des films éducatifs en 3D sur l’histoire de la politique industrielle à la française.

Surtout qu’avec un brin de bonne volonté, Sapin (honni soit qui penserait que ça le sent …) qui a été au moins ministre de l’économie dans sa jeunesse, devrait pouvoir recaser quelques milliers d’anciens d’Aulnay chez Pôle emploi qui est à l’embauche.

Surtout que si quelqu’un pouvant l’aider à sortir par le haut en lui proposant, par exemple, un poste de haut ambassadeur mondial général plénipotentiaire hors classe voyageant à l’avant des avions pour le redressement productif et profitable pour les investisseurs étrangers à fiscalité privilégiée en France (que le patron de l’agence chargée de promouvoir l’image de la France ait été nommé par le précédent gouvernement n’est bien entendu pas durablement supportable, même si les bureaux actuels de l’agence ne sont pas situés dans un quartier très pratique pour inviter les investisseurs étrangers dans des restaurants potables ou répondre aux invitations aux cocktails des ambassades, et si la situation budgétaire ne permettra probablement pas de déménager ou d’installer la clim’ dans le bureau du boss sauf à réduire la masse salariale et ce ne serait politiquement correct, ni de négocier des baisses générales de pouvoir d’achat de trucs made in China avec le personnel, ni de donner encore plus de boulot à Pôle Emploi qui est déjà en surchauffe) le lui demande gentiment, Ségolène Royal, qui est une haute experte en tout en général depuis sa sortie de l’ENA, et en reconversion industrielle sur fonds publics en particulier avec l’expérience du traitement socialo-prépalliatif du risque de chômage sur fonds du contribuable sur les salariés de Heuliez chez elle et la transformation d’une usine Amora (dont l’investisseur étranger n’avait plus besoin, la fabrication de moutarde de Dijon pouvant bien entendu être plus rentable dans un endroit plus compétitif et/ou plus subventionné et/ou plus proche des acheteurs de moutarde) en centre d’appel ultra-chic chez son militant Rebsamen, peut prodiguer d’excellents conseils.

Et surtout que si ses communicants font bien leur job sur les gesticulations sans effet contre les délocalisations et autres sinistres industriels, Arnaud Montebourg peut surfer vers l’alternance de 2017 comme son collègue Manuel Valls, avec le soutien amical du grand capital.

Alors, bien sûr, il ne faudrait pas que le Président s’énerve, mais il a dit sur TF1 que ce n’est pas son style et sous-entendu très fort qu’on n’est pas parti pour un activisme à la Sarkozy voulant sauver Alstom ou aller chercher les grands contrats avec ses dents qu’on peut laisser du temps au temps et qu’on ne va pas se laisser déstabiliser parce qu’on a économiquement indubitablement tort alors qu’on est politiquement massivement majoritaire (rappel : les médias ; Guignols de l’Info ; UMPistes intéressés par 2017 Français ont choisi l’alternance parce qu’ils étaient à tort ou à raison agacés par le style et les méthodes du Président d’avant et qu’ils n’avaient pas été convaincus de sa normalitude par sa paternitude, sa bicyclettitude et sa bravitude face à la pluie pendant les cérémonies en mémoire aux soldats disparus en Afghanistan ou à Toulouse, mais comme l’école primaire est obligatoire depuis quelques décennies, personne ne peut maintenant jouer les tartuffes en prétendant que le Président Hollande n’avait pas laissé penser qu’il n’était pas totalement opposé au nouveau programme commun du PS et des Verts, qu’on ne savait pas que passer le pouvoir au PS est le meilleur moyen de faire monter le FN et descendre le pouvoir d’achat, enfin que les candidats PS/EELV plus ou moins parachutés aux législatives étaient massivement plus enthousiasmants que les vieux sortants ou les nouveaux plus ou moins parachutés de droite).

Il ne faudrait pas que la Région, en responsabilité du nouveau guichet unique du commerce extérieur (coordonné avec la nouvelle diplomatie économique et en cohabitation avec les guichets uniques des anciens de feu l’équipe de France de l’export et de ceux qui se plaignaient de ne pas y être intégrés officiellement et de ceux qui ne savaient pas qu’elle existait) pour les PME fasse valoir que maintenant, PSA est de fait une PME dont le ministère du nouveau productivisme n’a plus à s’occuper mais dont la direction du Trésor de Bercy devrait expertiser le potentiel d’exportation et de soutien solidaire aux TPE de la filière (régionale ? nationale ? délocalisée ?) avant de transmettre le dossier au CIRI aux fonctionnaires régionaux détachés au guichet de la BPI en coordination avec la direction ad-hoc du ministère de la diplomatie économique.

Il ne faudrait pas que Bruxelles (ou l’OMC, car le patron à beau être français, il ne pourra pas durablement empêcher les concurrents étrangers et Renault et les sous-traitants de Renault et les actionnaires de Renault de tractionner contre l’interventionnisme montebourgeois) s’indigne contre une genre d’entorse française à la concurrence pure et parfaite (avec ou sans impulsion de Berlin qui n’est pas totalement indifférent à ce qui concerne la filière automobile surcapacitaire en Europe, de Londres qui a vendu aux uns et à d’autres l’essentiel de son industrie automobile mais peut être incité à s’agiter pour compte de tiers, de Rome dont il serait bien imprudent de sous-estimer le rebond en cours qui pourrait rapidement rebattre les cartes entre l’Italie et la France pour le titre d’adjoint de Berlin en Europe, ou des pays membres genre Slovaquie et autres où les Européens ont délocalisé à tout-va et où les Asiatiques qui n’ont pas racheté en Angleterre ont investi pour tailler des croupières aux acteurs historiques sur le marché UE, voire de la Turquie qui en tant que ex-candidat permanent à l’adhésion et site de délocalisation hors les murs au même titre que le Maroc, pourrait faire un peu de lobbying comme tout le monde), que General Motors dont on avait cru comprendre qu’il était en train de devenir un genre de partenaire privilégié de PSA mette son grain de sel, ou que quelqu’un dans le petit monde de l’industrie automobile qui émerge se dise que l’exemple d’EADS et BAE prouve que des actionnaires pragmatiques peuvent/doivent s’essayer au mécano industriel global sans trop s’inquiéter des souci locaux des dirigeants provisoires des pays en cours d’immersion.

Enfin, le bon Docteur Sartorius, à défaut d’avoir découvert les sources du Nil d’un retour à meilleure fortune pour Montebourg PSA, a confirmé au ministre et autres twittos militants ou contre-militants, experts ou contre-experts,  victimes ou futures victimes de la renouvellitude productive que le malade d’Aulnay n’était pas imaginaire, ce qui n’était pas un luxe en saison de dialogue social manquant un poil de confiance, pour ne rien dire de la courtoisie.

* * *

J’ai aimé une vidéo @YouTube http://youtu.be/bNb01yeKYH0?a  Le Malade Imaginaire [Molière] – Monsieur Purgon

La meilleure défense étant l’attaque, en politique, le « patriotisme économique » va revenir dans les éléments de langage http://wp.me/pJjbe-ns 

PSA: les erreurs stratégiques du groupe ont rendu sa restructuration inévitable http://bit.ly/P9yCtM  #AFP Retweeté par Renaud Favier

PSA est « réellement en difficulté » et a besoin d’une « restructuration », a concédé Arnaud Montebourg, selon l’AFP. #psa #montebourg Retweeté par Renaud Favier

en gros, les dirigeants de PSA ont été de piètres managers …. Au fait, combien gagne Philippe Varin and cie ???? Retweeté par Renaud Favier

France : PSA Peugeot Citroën ne fait plus partie du CAC 40, le groupe automobile est remplacé par le belge Solvay http://rfi.my/hCTwfz  Retweeté par Renaud Favier

PSA : pour Arnaud Montebourg, le plan social du groupe automobile n’est toujours « pas acceptable en l’état » (AFP). #PSA #Montebourg  Retweeté par Renaud Favier

Ca devient une habitude : l’Obs se paye le couple Montebourg-Pulvar, dans son édition de demain, et Pulvar râle : http://lelab.europe1.fr/t/montebourg-pulvar-versus-nouvel-obs-episode-2-4647 …  Retweeté par Renaud Favier

Doux : 1 000 postes supprimés au pôle frais via @Le_Figaro. Toujours pas de nouvelle d’Arnaud Montebourg? Curieux non? http://www.lefigaro.fr/   Retweeté par Renaud Favier

BPI: la promesse pour les PME: un interlocuteur, des décisions locales et rapides @fleurpellerin @pierremoscovici @montebourg  Retweeté par Renaud Favier

Gros scud contre Montebourg (Pulvar & Pigasse), ce matin, dans une tribune de Libération > http://lelab.europe1.fr/t/pigasse-montebourg-pulvar-le-risque-juridique-de-prise-illegale-d-interets-bpi-4773 … #BPI Retweeté par Renaud Favier

L’avocate qui cartonne Montebourg dans Libé est aussi…l’avocate d’Alexandre Guérini http://www.arretsurimages.net/vite-dit.php#14432 … #déontologie Retweeté par Renaud Favier

Les deux conseillers d’Arnaud Montebourg qui quittent son cabinet vont retrouver la Cour des comptes http://bit.ly/SGDIm8  #update Retweeté par Renaud Favier

Montebourg: « personnellement, je préfère des licenciements hors de France [en Espagne] qu’en France ». L’internationalisme, c’est maintenant. Retweeté par Renaud Favier

PSA : François Chérèque fustige les « coups de menton » d’Arnaud Montebourg http://bit.ly/Oi6Msz  Retweeté par Renaud Favier

On échappe d’extrême justesse à un 4ème Vendredi 13 cette l’année, fort risque de #paraskevidékatriaphobie http://wp.me/pJjbe-4m2 

Renaud Favier : France & Facebook est sorti de presse ! http://bit.ly/g8PTOA 

Renaud Favier, le Journal nouvelle édition http://bit.ly/dQneRc  ▸ Aujourd’hui à la UNE: @Novethic

@parisaction Dans le mille-feuilles institutionnel en #Europe, on peut aussi regarder les états comme la couche à supprimer #régionalisme  Afficher la conversation

Le #Figaro L’Europe face au tabou du fédéralisme: L’horizon d’une fédération d’États-nations fixé par le chef de … http://bit.ly/QPcKaB  Retweeté par Renaud Favier

Une réforme des régimes spéciaux de retraite a minima http://bit.ly/QPcKau  Retweeté par Renaud Favier

Governemnt should be less important in the future – they will be enablers not regulators – Omobola Johnson #wef #futurechina Retweeté par Renaud Favier

@MarieVisot « Journal officiel #JO de ce matin, 2 départs du cabinet Montebourg… #4mois » – Aux InRocks ?  Afficher la conversation

#CNRS Le CNRS lance un nouveau site Internet sur le patrimoine et la recherche http://bit.ly/Pliaom  Retweeté par Renaud Favier

Fiscalité Angleterre – Le taux d’imposition pour les sociétés Limited étrangères – Business Booster http://ow.ly/dFHXf   Retweeté par Renaud Favier  de Waltham Forest, Londres

Pour sortir par le haut vers #Europe fédérale, peut-être faut-il une peste mondiale et un féodalisme en #France http://lnkd.in/hxxQ_V 

En même temps si les « nouveaux » flinguent ou laissent flinguer leurs ambasses en #Libye, les Américains vont réfléchir pour #Syrie, non ?

Vaut pour l’iPhone5 RT @rosselin: un Doc d’Arte sur l’obsolescence programmée. The Planned Obsolescence Conspiracy http://youtu.be/2KUHqwgnd-8  Retweeté par Renaud Favier  Voir la vidéo

A part #Alstom & #CrLyonnais, y-at’il des entreprises qu’interventionnisme Etat ou région a rendu durablement viables? http://wp.me/pJjbe-5iP 

Si on n’avait pas voulu jouer au mécano diplo-litique international en#Libye, l’ambasse US boirait son café ce matin http://wp.me/pJjbe-5iP 

Copenhague, Cancun, Rio … dur pour le mileage AirFrance des écolocrates, cette fois c’est juste Paris. Net-Land-Art http://www.youscribe.com/catalogue/livres/actualite-et-debat-de-societe/actualite-evenements/net-land-art-197468 …

Les écolocrates parleront de croissance et logement verts à la conférence de l’environnement. Et de #Compétitivité ? http://www.youscribe.com/catalogue/livres/ressources-professionnelles/competitivite-2012-1822197 …

Asian shares inch down amid caution before Fed decision http://bit.ly/QdZ5If  Retweeté par Renaud Favier

Batho dessine le « patriotisme écologique » avant la conférence environnement http://bit.ly/UMTWaA  Retweeté par Renaud Favier

Avant, en #France, c’était avant. Maintenant, c’est maintenant. En effet … Heureusement qu’il reste #Twitter http://wp.me/pJjbe-5iP 

Je ne plaisante pas, #Allemagne aurait-elle conservé des stocks de Ost-Marks qu’on pourrait utiliser pour tester la zone Euro-2 en Grèce ?

C’est psychologique ou mon iPhone 4 est de + en +, voire très, voire trop lent ? Sinon, il coûte combien le nouveau incompatible avec tout ?

@philippemaniere  » … rôle spécial France ds l’UE en tant que mi-pays du Nord, mi-pays du Sud… http://www.project-syndicate.org/commentary/europe-s-vital-french-connection-by-kemal-dervi- … » – 1/3 2/3 plutôt 😉  Afficher la conversation

Intéressante analyse du rôle spécial que la France joue ds l’UE en tant que mi-pays du Nord, mi-pays du Sud… http://www.project-syndicate.org/commentary/europe-s-vital-french-connection-by-kemal-dervi- … Retweeté par Renaud Favier

Eté indien en pointillés à #Paris, c’est déjà mieux que l’été absent en #France et automne menaçant en #Euro(pe) http://viadeo.com/s/zl2Ec 

Quand @TheEconomist titrait « la #France dans le déni », c’était comme Libé sur #Arnault, déplacé mais pas infondé http://lnkd.in/KwP5vj 

Ne pas lire ? Impardonnable défaite ! En même temps, avec l’art de la guerre à la française, fut-elle économique … http://wp.me/pJjbe-XT 

Littérature … parce que tout le reste est combustibles … et que les écrits restent, en général http://wp.me/pJjbe-Xi 

Il faut écouter la porte-parole du gouvernement, pas lire des twits ou des blogs sur facebook … http://fb.me/2eWSHzVXJ 

No, the French (Socialists) do not eat Snails. Not in Summer http://wp.me/p27ovB-qh 

Renaud Favier : France & Facebook est sorti de presse ! http://bit.ly/g8PTOA 

Renaud Favier, le Journal nouvelle édition http://bit.ly/dQneRc  ▸ Aujourd’hui à la UNE: @portzamparc @parisaction

Bien sûr, les grands salons aéronautiques sont plus excitants avec des annonces comme au #Bourget #Airbus #ILA #Berlin pic.twitter.com/AntJmjOn  Voir la photo

Même internet est en crise, rien de neuf depuis facebook et Twitter … http://viadeo.com/s/WIzvz 

La cour de #Karlsruhe a (comme anticipé par marché) validé le sauvetage de #Euro(pe), le reste est twitérature http://lnkd.in/kD9KDH 

Maintenant, Karlsruhe a validé le plan de sauvetage de l’Euro(pe), le reste est twitérature… http://fb.me/1hEb7wTXt 

Avant, en #France, c’était avant. Maintenant, c’est maintenant. En effet … http://wp.me/pJjbe-5iP 

#Karlsruhe valide sauvetage #Euro(pe) : en même temps, les bourses #Asie auraient baissé sérieusement ce matin, s’il y avait eu un doute

En même temps, #PS n’a pas les moyens du #PSG #Qatar pour acheter un professionnel du foot, alors un apparatchik politique, c’est déjà ça

En même temps, personne n’est obligé d’acheter iPhone 5, d’en parler ou de twitter à son sujet #Apple

@Profencampagne «50 % des profs contractuels en lettres et histoire n’ont pas de poste»… http://0z.fr/ZsTuJ  – Et ils ont du salaire ?  Afficher la conversation

@nbarbier 2 conclusions possibles, celle des partis protestationnistes qui voudrait des sièges, celle des réalistes qui voudraient du job  Afficher la conversation

@nbarbier @lemondefr Avant, la politique, c’était comme l’auto, aller à droite ou à gauche + ou moins vite. Maintenant, on a inventé l’avion  Afficher la conversation

Avant les #PME de #France étaient trop poussiéreuses pour intéresser les Chinois et fonds vautours. Mais c’était avant http://www.usinenouvelle.com/article/premiere-pierre-pour-la-future-usine-de-la-confiserie-du-roy-rene.N181711 …

Avant les footballeurs étaient nuls, les managers du privé compétents et les politiciens coûteux mais pas trop dangereux. Mais c’était avant

Avant, #France pouvait penser à l’envers, agir pire et organiser des assises de notables au Conseil Economique et Social. Mais c’était avant

Avant la #Chine achetait des mines et terres agricoles chez les pauvres canal historique. Maintenant c’est en #Europe http://lexpansion.lexpress.fr/economie/faut-il-avoir-peur-des-investissements-chinois-en-europe_333923.html …

Avant, seuls les naïfs #FDG et les idiots utiles #anonymous twittaient que la fin d’un monde approchait, maintenant, ça devient préoccupant

Avant, on savait que l’avenir d’1 certaine idée de civilisation passait par + & mieux #Europe, mais maintenant, on risque la balkanisation

In a world of multiple connections, simple rules may be best for monitoring banks http://econ.st/PgOWdQ  Retweeté par Renaud Favier

Avant, on croyait : »Jusqu’ici, tout va bien en #France« . C’était avant, maintenant on sait que tout va bien en #Europe http://occupyvousdefrance.wordpress.com/2012/08/14/jusquici-tout-va-encore-assez-bien-en-france/ …

Et la coopérative qui devait succéder à #SeaFrance avec encore plus de subventions que le centre d’appel de Rebsamen à Dijon, ça marche ?

Avant, le gouvernement #PS pouvait relire ses programmes communs avec #PC de 81 et #EELV de 2012, mais c’était avant http://madeinfrance2012.wordpress.com/2012/08/08/think-and-read-out-of-the-old-boxes/ …

Avant, on pouvait faire semblent de croire que la diplomatie économique était une bonne idée nouvelle, mais c’était avant http://madeinfrance2012.wordpress.com/2012/08/27/diplomatie-economique-du-nouveau-dans-le-reseau-de-la-france-sur-lequel-le-soleil-ne-se-couche-jamais/ …

* * *

Renaud Favier, 13 septembre 2012.

Ceci écrit, qu’on soit fan de Peugeot, amoureux de Citroën, plutôt Renault, groupie de Monsieur Pulvar, allergique à Arnaud Montebourg, convaincu par l’Ingénieur en chef Sartorius, ou pas, on peut télécharger sur Amazon quelques eBooks sur le monde tel qu’il va (ou pas) vraiment, pour se préparer avec humour mais sérieux à la France, à l’Europe et au monde tels qu’ils approchent à vitesse encore un peu plus déraisonnable qu’une joli coupé RCZ à pleine bourre sur circuit depuis que l’écologisme responsable s’est noyé à Copenhague, qu’une certaine idée de la politique n’est pas sortie blanche comme neige de la suite d’un certain Sofitel, et qu’il a fallu accélérer la dérive des dettes publiques des Clubs-Meds à cause des subprimes et de quelques autres incongruités financières d’origine principalement anglo-saxonnes et fantaisies budgétaires à la française, et se faire une (dé)raison de contreperformances commerciales d’origine pas seulement chinoise ou allemande, et que la politique d’achat de temps contre la crise approche dangereusement de ses limites avec ou sans QE3 aux USA, MES en Europe, les dignes vieux de Karlsruhe, les djeuns indignés d’Athènes ou Madrid et toussa-touça kivapa vraiment plus du tout. Mais what else ? Comme le dit Saint Woody Allen : “Je hais la réalité, mais où ailleurs se faire servir un bon steak ?”.

    

On peut également lire ou télécharger ces eBooks sur la plateforme française Youscribe (nb le format pdf disponible sur Youscribe est assez pratique sur grand écran et mieux adapté que ePub à l’impression en format A4) en cliquant sur les icônes ci-dessous avec le mulot.

               
               
         
           
        
       

Whatever works, mais si on a du 3G ou du wifi, on peut aussi lire (gratuitement) le dernier billet du blog “Café du matin à Paris” (ou un résumé en anglais si on est anglophone et/ou pas trop chauvin) avec le café à n’importe quel bout du monde, cela ne peut pas nuire plus gravement que tout les restes aux exportations sans entrepreneurs, à la réindustrialisation sans capital ou au made in France sans clients.

Mais on peut préfèrer acheter ses livres sur les étagères d’un bon libraire, dans un café librairie sympa ou entre les aspirateurs automatiques et les cafetières d’un agitateur d’idées un peu rangé des voitures mais auquel on est habitués et dont on achète toujours la carte de fidélité par habitude ou vice-versa.

Auquel cas, la reco de la rentrée “littéraire” : “La théorie de l’information“, un genre de “western financier” à clefs (lire : sur les corsaires français des télécoms, nb pour éviter tout malentendu que la formule, citée ci-dessous, qui fait sourire les auditeurs des radio-business-fm, vise quelqu’un d’autre que DSK qui a bien dû s’occuper de télécoms françaies dans sa carrière ministérielle mais n’est pas dans ce “coup”, les puristes auront bien entendu rectifié d’eux-mêmes car ni son Audi à Washington, ni la Porsche de son communicant à Paris, ni probablement son véhicule à Marrakech où il fait trop chaud pour circuler sans capote, ne sont des décapotables, étant entendu que DSK lui-même n’est pas un pornocrate, si on ne l’écrivait pas on risquerait un malentendu, mais est indubitablement un peu chaleureux pour circuler à l’étranger sans capote) du jeune Aurélien Bellanger, chez Gallimard, ravira les vieux qui lisaient non pas des romans d’amour mais du Sulitzer et du Dumas dans leur jeunesse, avec des trouvailles comme ” … les pornocrates en cabriolet …” (lire : “les gusses, devenus maintenant très fréquentables parce que très riches et puissants, qui avaient fait un hold-up sur le plancalculo-télécom à la françaises en inventant le “Minitel rose” sans opposition des politiques bien avant que les pirates en Rolls roses prospèrent sur Internet sous les “vivas” des djeuns #occupy et les sourcils froncés des ingénieurs télécom à la française occupés à suivre les cours de bourse d’Alcatel et France Télécom, l’honnêteté intellectuelle obligeant à signaler à leur décharge que des ingénieurs des mines et des ponts se sont également mêlés de ces triomphes monopoli(s)tiques à la française sous le haut patronage de l’administration et des politiques (in)compétents, et que ce n’est pas leur faute si les ingénieurs français qui savaient compter ont tous préféré aller dans la banque, les cabinets ministériels et/ou, pour les plus conservateurs, les fromages résiduels du bon vieux temps de l’économie mixte genre Tunnel du Mont Blanc, Française des Jeux, EDF, feu l’industrie automobile, sidérurgie ou du transport aérien etc encore moins verts et/ou plus, voire trop mûrs souvent …).

Conclusion provisoire : cliquer sur l’image ci-dessous

Passage au blog “Compétitivité” : cliquer sur l’image ci-dessous

Passage au blog “Voyage en 2012” : cliquer sur l’image ci-dessous

Passage au blog “France 2012” : cliquer sur l’image ci-dessous

Passage au blog “English Coffee” : cliquer sur l’image ci-dessous

Passage au blog “Café du matin à Paris” : cliquer sur l’image ci-dessous

A propos renaudfavier

Ils semblent grands car nous sommes à genoux (LaBoétie) Je hais la réalité, mais c'est le seul endroit où se faire servir un bon steak (Woody) De quoi qu'il s'agisse, je suis contre (Groucho) Faire face (Guynemer)
Cet article, publié dans Actualité, Compétitivité, Environnement, Humour, International, Pause Café, Politique, est tagué , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s