Le vendredi 13, avec du ciel bleu et du soleil a l’heure du café, c’est rienkedubon

20130913-102330.jpg
Évidemment, le vendredi 13, ça peut sembler un poil préoccupant, déjà que les jours « normaux », c’est pas seulement que des chemins de pétales de roses, ces temps-ci. En même temps, la superstition, c’est comme la politique, seuls ceux qui se laissent enfermer le neurone par de petits maîtres utilisant de grands mots risquent de tomber de haut (par un ascenseur social tellement mal entretenu et déglingué par des usagers en godillots qu’il est sur une mauvaise pente), de glisser sur une peau de banane devant un 4/4 panzer ou une limousine made by Germany lancé à pleine vitesse (genre 180 sur autoroute, 130 sur route et 90 en ville, normal pour les délinquants au volant de ces daubasses, surtout s’ils ont un macaron ou des amis bien placés par d’autres amis), ou de se prendre un peu d’eau fraîche au-dessus des oreilles. Et même si on a les godillots bien lourdingues et des chaînes au neurone, on peut tenter de s’echapper de ses croyances les plus contreproductives, voire dangereuses, surtout si on est prêt a se bouger un peu, voire a creuser comme les autres gens normaux.

20130913-103707.jpg
Je ne dis pas que c’est facile, je dis que c’est possible de ne pas voir que ses vieilles lunes, de ne pas s’enticher de superstitions encore plus naz(i)es juste parce qu’elles passent bien a la TV entre les autres publicités pour le diesel qui rend heureux ou la mousse a raser qui déride, de jeter un œil hors des chemins dangereux vers des lendemains qui ne chantent que de vieux mantras abrutissants qui rendent dépressif au mieux, agressif en général, et d’offrir un peu d’air frais a notre démocratie qui sent le renfermé pas très exemplaire, le pied pas très propre dans les godillots bien vernis, voire bien pire …

20130913-104500.jpg
Je dis chat, je dis rien … mais j’ai le téléphone … sans fil a la patte, au cas ou des gens raisonnables, décents, intégres, pas losers d’avance et avec un sens de l’humour suffisant a l’heure du café, trouveraient que le temps du développement démocratique durable est venu.

20130913-104621.jpg
Renaud Favier – 13 septembre 2013

A propos renaudfavier

Ils semblent grands car nous sommes à genoux (LaBoétie) Je hais la réalité, mais c'est le seul endroit où se faire servir un bon steak (Woody) De quoi qu'il s'agisse, je suis contre (Groucho) Faire face (Guynemer)
Cet article, publié dans Actualité, Humour, Pause Café, Politique, est tagué , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s